La méthode d’enseignement ICT ouvre de nouvelles voies aux enseignants de chinois volontaires en Australie: 4ème Formation des enseignants de chinois volontaires en Australie 2011

[Source]    Par le Centre des volontaires [Time]    2011-11-14 16:47:47 
 

 


Des volontaires sont en train d’apprendre la nouvelle méthode d’enseignement sur iPad

Le 7 novembre 2011, 23 enseignants de chinois volontaires, envoyés par le Hanban en Australie, ont terminé leur formation pédagogique à l’Université de Melbourne. Il s’agissait de la 4ème et dernière formation. Celle-ci a été organisée par le Ministère de l’Education de la préfecture de Victoria, en Australie, et le Hanban. L’enseignant Zhao Ruanlin et M. Clinton, qui travaillent dans ce ministère, ont invité Kerry Law, enseignante de l’Ecole primaire de Doncaster Gardens et célèbre dans l’enseignement du chinois en Australie, à expliquer aux stagiaires la méthode d’enseignement ICT (Information and Communication Technology) ainsi que d’autres concepts pédagogiques nouveaux.

A 10 heures du matin, Kerry a donné une conférence, avec des courts métrages intéressants. Elle a d’abord présenté la signification de la méthode d’enseignement dite ICT (Information and Communication Technology). ICT est une nouvelle méthode très à la mode en Australie. Aux trois éléments essentiels dans l’enseignement, l’enseignant, l’élève et le manuel, est ajouté un quatrième élément : la technologie d’information et de communication. Ces quatre éléments jouent un rôle et sont reliés pour former une nouvelle structure pédagogique. Le quatrième élément permet de corriger les points faibles de la méthode d’enseignement traditionnel et de répondre aux exigences de cette époque informatisée. De nombreuses personnes estiment que c’est la tendance de développement de l’enseignement. Kerry a expliqué l’origine, l’objectif et le développement de cette méthode ICT. Après une courte pause, elle a partagé, avec ses auditeurs, des ressources de cette méthode, dont une dizaine de sites d’enseignement en Australie, comme Chinese online, Wikispace, Toondoo, Tag galaxy, ainsi que d’autres projets d’enseignement linguistique. Ces ressources en ligne permettent de combiner l’enseignement du chinois avec des jeux, des chants et des bandes dessinées, ce qui fait de la langue chinoise une « langue mobile ». Les jeunes apprenants sont ainsi attirés par la langue chinoise.

Par la suite, les volontaires et Kerry ont discuté de la mise en oeuvre de l’enseignement du chinois sur iPad. Les applications de langue chinoise sur iPad ont beaucoup attiré ces volontaires. Kerry a dit qu’elle a déjà introduit l’ICT dans son école primaire il y a quatre ans et qu’aujourd’hui, cette méthode a été reconnue par tous les enseignants de l’école, qui l’acceptent et la soutiennent. C’est ainsi que la langue chinoise est devenue très à la mode.

Après des discussions, Kerry a partagé avec ces volontaires les résultats de cette méthode d’enseignement sur iPad. Le jeu de l’« écriture des mots chinois », des histoires sur la langue chinoise et des jeux de mots ont permis de transformer l’apprentissage en loisir.

Après la formation, les participants ont déclaré que la méthode ICT leur a créé une nouvelle perspective d’enseignement du chinois et les a encouragés à défricher de nouvelles voies dans leur enseignement. Zhao Ruanlin a dit : « ICT constituera la voie d’avenir de l’enseignement du chinois. » Les volontaires ont indiqué que, dans cette période informatisée, les innovations permettent de promouvoir l’enseignement du chinois dans le monde. »


L’enseignante Kerry et les volontaires stagiaires

par Li Hongjin