Des universités chinoises soutiennent leurs partenaires étrangers dans la lutte contre l’épidémie par divers moyens

[Source]    Siège de l’Institut Confucius [Time]    2020-05-20 16:17:40 
 

Montagnes et océans n’éloignent pas les amis aux mêmes idéaux. Depuis le début de l’épidémie de nouveau coronavirus (COVID-19), de nombreuses universités dans différents pays ont envoyé sans tarder des vidéos ou des lettres de sympathie pour présenter leur soutien ferme et leur grande attention à la Chine. Les mots chaleureux et les vidéos encourageantes nous ont beaucoup touchés.

De nombreux pays font face à des défis sérieux au fur et à mesure de la propagation du COVID-19 dans le monde entier. Des universités chinoises ont adressé des vœux et envoyé des matériels antiépidémiques à leurs partenaires étrangers, et ont partagé avec eux leurs expériences en matière de lutte contre l’épidémie. Elles ont fait tout leur possible pour aider leurs partenaires à surmonter les difficultés actuelles.

Nous luttons ensemble contre l’épidémie en attendant la fin des épreuves

Lors du déclenchement de l’épidémie de COVID-19 au début 2020, l’Université des Sciences et de la Technologie Huazhong (HUST) a reçu des vœux de la part de ses partenaires aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Brésil dans le cadre de la construction des Instituts Confucius. Ces encouragements ont touché le cœur des professeurs et des étudiants de l’université chinoise.


Après plus de deux mois d’efforts inlassables, la prévention et le contrôle de l’épidémie ont abouti à des progrès remarquables en Chine. Le confinement a été levé dans la ville de Wuhan, où se trouve la HUST, et la vie des Chinois revient progressivement à la normale. Alors que la situation épidémique dans d’autres pays s’aggrave de jour en jour, les professeurs et les étudiants chinois ont été profondément préoccupés par cela.

Chen Jianguo, vice-président de la HUST, a immédiatement témoigné sa sympathie, au nom de l’université, aux universités partenaires étrangères de la HUST, à savoir l’Université d’Etat de Wayne, aux Etats-Unis, l’Université de Canterbury, en Nouvelle-Zélande, et l’Université fédérale du Minas Gerais (UFMG), au Brésil.

Il a écrit dans sa lettre : « Nous remercions beaucoup votre université pour la sympathie et le soutien que vous nous avez exprimés au moment le plus difficile de notre lutte contre le COVID-19. Nous voudrions partager avec vous les expériences réussies de la lutte contre le virus à Wuhan et vous fournir de l’aide pour surmonter les difficultés actuelles ensemble avec vous. »

M. Roy Wilson, président de l’Université d’Etat de Wayne, a écrit dans sa lettre de réponse : « La HUST est l’un de nos partenaires les plus précieux ! » et « En cette période spéciale sans précédent, la coopération internationale est plus importante que jamais ! »

Jonathan Le Cocq, vice-président de l’Université de Canterbury, a déclaré dans sa lettre de réponse : « La Chine, en particulier la ville de Wuhan, a fait d’énormes sacrifices au cours de la lutte contre le nouveau coronavirus. Les progrès d’aujourd’hui sont chèrement acquis ! Je vous remercie pour votre préoccupation, et j’apprécie beaucoup l’initiative de coopération baptisée ‘l’Institut Confucius +’ que vous avez proposée. Je m’attends à une coopération plus étroite entre nos quatre universités chinoise, américaine, néo-zélandaise et brésilienne après la fin de l’épidémie ! »

Alessandro Fernandes Moreira, vice-président de l’UFMG, a noté dans sa lettre de réponse : « La véritable amitié se voit dans le malheur. L’une des stratégies internationales de notre université réside dans le renforcement de la coopération avec les universités chinoises notamment la HUST. Les acquis des recherches, l’aide et le soutien venant de Chine prouvent que notre université a choisi une bonne voie ! »

L’amitié entre les universités partenaires chinoises et étrangères dans le cadre des Instituts Confucius se renforce davantage face à l’épidémie. Récemment, Cao Yijia, président de l’Université des Sciences et Technologies de Changsha (CSUST), a adressé une lettre de sympathie au nom de l’université à Julius Sarwolo Nelson Jr, président de l’Université du Liberia. Dans sa lettre, M. Cao a indiqué que la CSUST se tenait fermement aux côtés de l’Université du Liberia dans la lutte contre l’épidémie de COVID-19, et s’est dit convaincu que sous la direction du gouvernement libérien, le peuple libérien vaincrait l’épidémie et que dans un proche avenir, le travail et la vie retourneraient à la normale dans le pays.

M. Nelson a remercié la CSUST pour son soutien à la lutte de l’Université du Liberia contre le COVID-19. « La véritable amitié se voit dans le malheur. Les relations amicales bilatérales se consolideront dans le temps. L’Université du Liberia est disposée à renforcer la coopération avec la CSUST pour protéger ensemble la santé et la sécurité de leurs professeurs et étudiants afin de vaincre l’épidémie », a-t-il ajouté.

Zhang Liqin, président de l’Université de Huzhou, a écrit une lettre à Kamal Mehdi Abdullayev, recteur de l’Université des Langues d’Azerbaïdjan (ULA), pour témoigner sa sympathie à tous les professeurs et étudiants de l’ULA.

Selon M. Zhang, l’Université de Huzhou est prête à partager ses expériences acquises dans la lutte contre l’épidémie avec l’ULA. Il a dit espérer que la brume de l’épidémie se dissiperait dans les meilleurs délais sous les efforts conjoints des peuples du monde entier.

Au début de l’épidémie au Pakistan, Liu Li, président de l’Université des Langues et Cultures de Beijing (BLCU), a envoyé une lettre à Muhammad Jaffer, président de l’Université nationale des Langues modernes (NUML), au Pakistan, afin de remercier la NUML qui avait fait tout son possible pour faire don d’argent et de matériel à la Chine dans sa lutte contre le COVID-19.

« Actuellement, le Pakistan fait face à un défi sérieux de la prévention et du contrôle du COVID-19. La BLCU agira de concert avec la NUML pour mener à bien cette bataille contre le virus », a-t-il ainsi écrit.

Vous me donne une pêche, et je vous récompense avec un jade précieux d’amitié. Depuis le début de l’épidémie dans différents pays, Liu Hong, présidente de l’Université des Langues étrangères de Dalian (DUFL), a envoyé des lettres de sympathie aux présidents des dix universités partenaires étrangères, dont l’Université d’Etat technique de Novossibirsk (NSTU), en Russie, l’Université d’Okayama Shoka (OSU), au Japon, l’Université nationale d’Incheon (INU), en Corée du Sud, et l’Université Kore d’Enna, en Italie, en vue de leur présenter ses sincères salutations.

« Nous serons sûrement en mesure de gagner cette bataille mondiale contre le COVID-19 grâce à nos efforts conjugués. Après le passage de l’épidémie, l’amitié entre les peuples des différents pays se renforcera et les échanges éducatifs entre les universités partenaires se resserreront et se multiplieront davantage », a ainsi souligné Mme Liu.

La situation épidémique s’aggrave chaque jour davantage en Géorgie depuis mars. L’Université de Lanzhou a envoyé rapidement une lettre à l’Université ouverte de Tbilissi (TOU) pour témoigner sa sympathie et exprimer ses remerciements et son espoir de s’unir pour surmonter les difficultés actuelles.

Dans sa lettre adressée à George Amilakhvari, recteur de la TOU, Yan Chunhua, président de l’Université de Lanzhou, a exprimé sa sollicitude et sa sympathie à son partenaire, et s’est dit disposé à fournir aide et soutien à la TOU et convaincu que les deux parties surmonteraient certainement les difficultés actuelles ensemble.

« Le COVID-19 est un ennemi de l’humanité. J’espère que notre partenaire raffermit la conviction et je crois que la lueur de la victoire sera en vue dans un avenir proche. En parallèle, j’espère que nos deux parties étendrons constamment notre coopération dans plus de domaines pour avancer main dans la main », a indiqué M. Yan.

George Amilakhvari, a remercié dans sa lettre de réponse l’Université de Lanzhou pour son attention et son soutien. Il a apprécié l’amitié profonde entre les deux parties en cette période difficile et a exprimé sa ferme conviction dans la victoire sur le virus. M. Amilakhvari a finalement émis le souhait que les deux parties puissent développer davantage leur coopération dans le futur afin d’obtenir des résultats encore plus remarquables.

Faire don de matériels et transmettre la solidarité afin de vaincre l’épidémie en faisant bloc

Des universités chinoises se sont efforcées de faire don de matériels antiépidémiques à leurs partenaires étrangers en vue de les aider à lutter contre le COVID-19.

Au début de la propagation de l’épidémie, la HUST a fait don de 15 000 masques à trois universités partenaires étrangères pour les aider à surmonter les difficultés.

Le 1er mai, la CSUST a fait don de fournitures antiépidémiques à l’Université du Liberia dans le but de protéger la santé et la sécurité de ses professeurs et étudiants.

L’Université d’Antananarivo, à Madagascar, a reçu, le 8 mai, 10 000 masques médicaux offerts par son partenaire chinois, l’Université normale du Jiangxi. Au moment crucial de la lutte du peuple malgache contre le COVID-19, ce lot de matériels antiépidémiques a fourni du soutien au personnel enseignant et administratif de l’université malgache dans la prévention de l’épidémie.

L’Université de Médecine traditionnelle chinoise (MTC) du Liaoning a fait don, le 4 mai, de 1 500 masques médicaux jetables à l’Université médicale slovaque (SMU), en vue d’aider son personnel enseignant et administratif à se prémunir contre le virus.

Beáta Frčová, rectrice de la SMU et responsable slovaque de la Classe Confucius de l’université, a remercié l’Université de MTC du Liaoning. Dans sa lettre adressée à l’université chinoise, elle a qualifié ce don d’un geste bienveillant comme « neige au blé » et a indiqué que cela avait témoigné encore une fois de l’amitié sincère entre les deux universités.

L’Université de Technologie électronique de Guilin a fait don de fournitures antiépidémiques à l’Université de Battambang (UBB), au Cambodge, y compris 10 000 masques médicaux jetables et 4 thermomètres infrarouges.

Sieng Emtotim, rectrice de l’UBB, a remercié l’Université de Technologie électronique de Guilin pour son don. « A l’heure actuelle, la prévention et le contrôle de l’épidémie au Cambodge est dans une étape critique. Ce lot de fournitures antiépidémiques constitue une garantie puissante pour l’université en termes de réponse au COVID-19 et de reprise des activités et des études.

L’UBB, en tant que partenaire de l’Université de Technologie électronique de Guilin, espère renforcer davantage les échanges et la coopération entre les deux universités, partager les expériences et surmonter les difficultés actuelles ensemble », a-t-elle noté.

Lors de la cérémonie de remise de don, l’Université de Technologie électronique de Guilin et l’UBB ont donné ensemble un lot de matériels antiépidémiques au gouvernement provincial de Battambang pour la prévention de l’épidémie dans les quartiers de cette province cambodgienne. Ce qui permettra d’atténuer la pression issue de la prévention et du contrôle du virus dans la province.

La DUFL a également fait don de matériels antiépidémiques à ses partenaires étrangers dans le cadre de la construction conjointe des Instituts Confucius. Les premiers lots sont arrivés à l’OSU, à l’INU, à l’Université de Carthage, en Tunisie, à l’Université d’Aveiro, au Portugal, à l’Université Kore d’Enna et aux Instituts Confucius de ces universités. La DUFL prêtera une attention importante à la situation épidémique dans les pays où se trouvent ses partenaires et leur accordera de l’aide pertinente en cas de besoin.

Travailler de concert et partager des expériences pour contribuer à la lutte contre l’épidémie dans la localité

Au fur et à mesure de la propagation du COVID-19 à l’échelle mondiale, l’approfondissement de la coopération pour lutter ensemble contre l’épidémie devient un consensus de tous les pays.

La HUST a accumulé d’énormes expériences en termes de lutte contre l’épidémie puisqu’elle avait successivement envoyé plus de 30 000 médecins et infirmières dans 10 hôpitaux pour traiter des patients infectés par le nouveau coronavirus.

A la demande de l’UFMG et suite à une coordination entre différentes parties, le soir du 29 avril, des experts de la Faculté de santé publique de la HUST et des Départements de respiration, d’infection, de cardiologie et d’examination de l’Hôpital Tongji ont présenté aux experts et aux professeurs de l’UFMG leurs expériences en matière de lutte contre le COVID-19 lors d’une visioconférence. Les parties chinoise et brésilienne ont également mené des échanges sur les problèmes rencontrés dans le traitement.

« Merci beaucoup à la HUST et à l’Hôpital Tongji ! Vos expériences sont très importantes », a ainsi déclaré Aziz Tuffi Salib, directeur du Bureau des relations internationales de l’UFMG.

Au Tadjikistan, mandaté par Firuza Nurullozoda, maire adjoint de Khodjent chargé de la culture, de l’éducation et de la santé, l’Institut Confucius de l’Institut des Mines et de la Métallurgie du Tadjikistan a compilé un « Guide de prévention du COVID-19 » en version russe en collaboration avec des enseignants de russe de la Faculté de langues étrangères de l’Université du Pétrole de Chine (Huadong).

Ce guide a présenté en détail les informations générales sur le COVID-19, ses symptômes, les mesures de prévention et de traitement des infections au virus, les derniers développements du virus ainsi que des expériences de diagnostic et de traitement du COVID-19 basés sur la médecine traditionnelle chinoise.

En tant que premier livre dédié à la prévention du COVID-19 au Tadjikistan, ce guide a fourni une référence pour les habitants de Khodjent dans la prévention et la lutte contre le virus. Il a aussi témoigné de l’amitié profonde entre la Chine et le Tadjikistan et de leur coopération dans la lutte contre l’épidémie. A l’heure actuelle, les premiers exemplaires de ce guide ont été offerts au Bureau de santé et de prévention épidémique de Khodjent.

La solidarité ne connaît pas de frontière. Dans le contexte de la propagation du COVID-19 à l’échelle mondiale, seules la solidarité et l’union dans la lutte contre l’épidémie permettront de la vaincre. Quelle que soit la durée de la nuit, l’aurore apparaîtra. L’hiver passera et le printemps arrivera ! L’épidémie prendra fin à coup sûr. Les universités chinoises et leurs partenaires étrangers seront toujours étroitement solidaires !

Sources : la HUST, Institut Confucius de l’Université du Liberia, Institut Confucius de l’ULA, la BLCU, la DUFL, Institut Confucius de la TOU, Classe Confucius de MTC de la SMU, Institut Confucius de l’UBB, Institut Confucius de l’Institut des Mines et de la Métallurgie du Tadjikistan, Institut Confucius de l’Université d’Antananarivo

 
mot clé:

Nouvelles concernées