Des universités chinoises soutiennent leurs partenaires étrangers dans la lutte contre l’épidémie

[Source]    Siège de l’Institut Confucius [Time]    2020-04-16 10:52:26 
 

Au fur et à mesure de la propagation de l’épidémie de nouveau coronavirus (COVID-19) à l’échelle mondiale, l’approfondissement de la coopération internationale pour vaincre ensemble l’épidémie devient progressivement un consensus des différents pays. De nombreuses universités chinoises ont spontanément aidé les universités partenaires étrangères de l’Institut Confucius dans la lutte contre l’épidémie. Elles ont communiqué étroitement avec ces dernières et leur ont partagé les expériences en matière de prévention de l’épidémie, et ont fait tous leurs efforts pour fournir des matériels antiépidémiques. Ces universités chinoises et étrangères s’entraident pour combattre ensemble l’épidémie.

Amérique : Ne craignez pas le manque d’armure et je vais partager la mienne avec vous

Le 28 mars, Yang Dan, président de l’Université des Langues étrangères de Beijing, a adressé une lettre au directeur de l’Ecole Maryknoll à Hawaï, aux Etats-Unis, pour exprimer sa sollicitude et son soutien au personnel enseignant et administratif de l’école et aux amis américains touchés par l’épidémie. Il a présenté que l’université chinoise était prête à fournir des aides et des soutiens dans la mesure du possible et a envoyé des masques N95 à l’école.

Perry Martin, directeur de l’Ecole Maryknoll, a écrit immédiatement une lettre de réponse et a enregistré une vidéo pour présenter sa gratitude immédiatement après avoir reçu la lettre de sympathie et les matériels envoyés par la partie chinoise. Il a réitéré que l’Ecole Maryknoll prêterait une grande attention comme toujours à l’enseignement du chinois et veillerait à faire connaître davantage la culture chinoise aux écoliers, collégiens et lycéens.


Le directeur Martin enregistre une vidéo pour présenter sa gratitude.

Le personnel enseignant et administratif de l’Ecole Maryknoll a déclaré : « Merci à l’Université des Langues étrangères de Beijing pour votre sollicitude, votre soutien et vos vœux à l’Ecole Maryknoll. Cette amitié nous touche beaucoup et nous encouragera à faire face aux difficultés courageusement. Nous sommes convaincus qu’avec les efforts conjoints, l’épidémie sera vaincue et les difficultés seront surmontées définitivement ! »

L’Université du Sichuan, partenaire chinois de l’Institut Confucius de l’Etat de Washington et de l’Institut Confucius de l’Université de l’Utah, suit de près les développements de l’épidémie aux Etats-Unis. Elle a écrit une lettre de sympathie aux enseignants et étudiants des Instituts Confucius et ont fait don de 1 000 masques médicaux d’urgence à ces deux Instituts Confucius.

Paul Manfredi, directeur américain de l’Institut Confucius de l’Etat de Washington, a écrit une lettre de réponse afin d’exprimer sa reconnaissance sincère à l’Université du Sichuan pour sa sollicitude et son soutien. Il a mentionné que cette épidémie nous avait rappelé encore une fois que les liaisons franchissant les frontières, la culture et la langue étaient tellement importantes. Selon lui, le programme de l’Institut Confucius démontre pleinement que la compréhension mutuelle aiderait à l’accroissement de la puissance de tous à long terme.

Le 26 mars, l’Institut Confucius d’Atlanta, aux Etats-Unis, a reçu un lot de matériels de prévention contre l’épidémie envoyé par l’Université de Nanjing. Ses directeurs chinois et américain ainsi que ses enseignants ont remercié sincèrement l’Université de Nanjing pour ses aides et soutiens dans les moments difficiles.

Le 30 mars, Zhang Qin, vice-présidente de l’Université du Guizhou, et les responsables de facultés de l’université ont témoigné leur sympathie, via une visioconférence, aux enseignants de chinois accrédités par le Hanban et aux bénévoles de l’Institut Confucius du Presbyterian College, aux Etats-Unis. Les responsables de l’Université du Guizhou ont remercié les enseignants de l’Institut Confucius qui restaient à leur poste et avaient surmonté les difficultés pour donner l’enseignement en ligne.

Les directeurs chinois et américain ainsi que les enseignants de l’Institut Confucius ont remercié les responsables aux différents échelons ainsi que les professeurs et étudiants de l’Université du Guizhou pour leurs sollicitudes et soutiens au Presbyterian College et à l’Institut Confucius. L’Université du Guizhou a fait don de matériels de prévention contre l’épidémie au Presbyterian College et à son Institut Confucius et ces matériels ont été envoyés. L’université espérait que cela pourrait aider les enseignants et étudiants de l’Institut Confucius et de son université d’accueil à surmonter ensemble les difficultés actuelles.

Aux Bahamas, l’épidémie de COVID-19 ne cesse de s’aggraver. Le 18 mars, Li Beiqun, président de l’Université des Sciences et des Technologies de l’Information de Nanjing, a adressé une lettre de sympathie à Rodney Smith, président de l’Université des Bahamas. Les deux universités ont conjointement établi l’Institut Confucius de l’Université des Bahamas. M. Li a exprimé son soutien aux professeurs et aux étudiants de l’Université des Bahamas pour les encourager, et s’est dit convaincu qu’avec les actions coordonnées des pays du monde entier, les défis rigoureux posés par l’épidémie de COVID-19 seraient vaincus définitivement. Selon lui, la coopération entre l’Université des Sciences et des Technologies de l’Information de Nanjing et l’Université des Bahamas enregistra de nouvelles réalisations à l’avenir.

Au Mexique, l’Université autonome du Yucatán et son Institut Confucius ont reçu successivement du 23 au 31 mars des matériels de prévention contre l’épidémie donnés par des institutions, dont l’Université Sun Yat-sen, son partenaire chinois.

Après que le gouvernement mexicain ait déclaré l’état d’urgence, l’Université Sun Yat-sen, en collaboration avec l’Association des alumni à Shenzhen de l’Université Sun Yat-sen et la société Zijing Education de l’Université Sun Yat-sen, a collecté des matériels antiépidémiques. Les alumni ont collecté des matériels par différents canaux et ont pris contact avec le directeur chinois de l’Institut Confucius pour confirmer les informations malgré le décalage horaire. Finalement, les matériels ont été envoyés au Mexique en différents lots.

Europe : La véritable amitié se voit dans le malheur

En mars, l’épidémie a éclaté en Europe, et la situation antiépidémique dans différents pays européens devient sévère chaque jour davantage. Après avoir appris la situation épidémique au Bélarus, l’Université de l’Anhui a rapidement distribué des matériels. Preuves de solidarité, des masques médicaux, des thermomètres infrarouges et des thermomètres médicaux ont été envoyés à l’Université d’Etat de Brest baptisée A. S. Pouchkine. Dans le même temps, le Siège de l’Institut Confucius a coordonné avec l’ambassade de Chine au Bélarus pour inclure les Instituts Confucius dans la lutte contre l’épidémie à l’étranger. Finalement, l’ambassade chinoise a distribué des « trousses sanitaires » aux enseignants et étudiants de l’Institut Confucius.

Anna Nikolaevna Sender, rectrice de l’Université d’Etat de Brest baptisée A. S. Pouchkine, a remercié le Service culturel et éducatif de l’ambassade de Chine au Bélarus et l’Université de l’Anhui pour leurs aides. Elle a dit : « Les aides amicales de l’Université de l’Anhui et de l’ambassade de Chine au Bélarus ressemblent au ‘charbon en temps de neige’ ! La coopération entre les peuples des différents pays permettra certainement de vaincre l’épidémie ! »

En Hongrie, le personnel chinois et hongrois de l’Université Eötvös Loránd et de son Institut Confucius a reçu 2 000 masques donnés par le Siège de l’Institut Confucius et l’Université des Langues étrangères de Beijing. En parallèle, Yang Dan, président de l’Université des Langues étrangères de Beijing, et László Borhy, président de l’Université Eötvös Loránd, Imre Hamar, vice-président de l’université hongroise et directeur hongrois de l’Institut Confucius, et le professeur Ferenc Hudecz, ancien président de l’université hongroise et conseiller honoris causa du Siège de l’Institut Confucius, se sont envoyé des lettres de sympathie.


La lettre de réponse de László Borhy

Dans sa lettre de réponse, le président László Borhy a remercié le Siège de l’Institut Confucius et l’Université des Langues étrangères de Beijing pour leur aide généreuse. Le professeur Ferenc Hudecz a écrit dans sa lettre de remerciement : « L’encouragement mutuel et l’entraide entre l’Université des Langues étrangères de Beijing et l’Université Eötvös Loránd incarnent non seulement une coopération fructueuse et amicale entre des responsables d’université, mais aussi une coopération fructueuse et amicale entre nous, les universitaires et les étudiants. »

En outre, 500 masques donnés par l’Université de Technologie chimique de Beijing sont arrivés en Hongrie après un « long voyage » de 12 jours et ont été distribués au personnel de l’Université de Miskolc et de son Institut Confucius.

Après avoir reçu les masques, Kuttor Daniel, directeur hongrois de l’Institut Confucius de l’Université de Miskolc, a dit avec émotion : « L’Université de Technologie chimique de Beijing est pleine de sollicitude envers nous ! Nos professeurs feront tout notre possible pour poursuivre l’enseignement. Je suis fier d’avoir une telle équipe excellente ! »

Aux Pays-bas, le 17 mars, Lü Wei, président de l’Université des Finances et d’Economie de Dongbei, a envoyé une lettre de sympathie à Luc Verburgh, président de l’Université des Sciences appliquées Zuyd, pour se renseigner sur la situation actuelle des professeurs et des étudiants de l’université néerlandaise et les encourager à s’entraider pour surmonter les difficultés actuelles ensemble.

Les premiers masques envoyés par l’Université des Finances et d’Economie de Dongbei sont arrivés le 21 mars à l’Université des Sciences appliquées Zuyd. Le deuxième lot de masques a été envoyé le 30 mars. Face à l’épidémie, les relations entre les universités partenaires chinoise et néerlandaise de l’Institut Confucius se resserrent. Elles s’encouragent et s’entraident pour relever les défis ensemble.

En Irlande, l’Université College Cork et son Institut Confucius ont reçu les salutations venant du Siège de l’Institut Confucius et de l’Université de Shanghai.

 

L’Université de Shanghai, partenaire chinois de l’Institut Confucius de l’Université College Cork, a fait don de masques à l’université irlandaise et aux enseignants et aux étudiants de son Institut Confucius, et a affirmé que le personnel de l’université, en tant que soutien puissant de l’Université College Cork et de son Institut Confucius, ferait tout son possible pour fournir des soutiens et des aides.

La véritable amitié se voit dans le malheur. L’Université de Nanchang, partenaire chinois de l’Institut Confucius de l’Université de Castilla-La Manche, en Espagne, se soucie beaucoup de la santé et de la sécurité des enseignants de l’université espagnole et de son Institut Confucius. Récemment, Zhou Chuangbing, président de l’Université de Nanchang, a adressé une lettre de sympathie à Miguel Ángel Collado Yurita, président de l’Université de Castilla-La Manche.

Après avoir appris que plus de 500 professeurs et étudiants de la Faculté de médecine de l’Université de Castilla-La Manche participaient aux activités de secours, Zhou Chuangbing a hautement apprécié l’université espagnole qui faisait face à l’épidémie avec la société locale et le pays. Selon M. Zhou, l’Université de Nanchang fera don de 10 000 masques médicaux et 5 000 pairs de gants pour fournir des aides dans la mesure du possible. Il souhaite sincèrement et croit fermement que l’Espagne accueille la victoire dans la lutte contre l’épidémie le plus tôt possible.

 
mot clé:

Nouvelles concernées