Une enseignante de l’Institut Confucius de Rome : je me vois dans l’obligation de contribuer à la lutte contre l’épidémie

[Source]    Siège de l’Institut Confucius [Time]    2020-03-18 13:12:35 
 

La propagation de l’épidémie de nouveau coronavirus (COVID-19) dans différents pays est préoccupante à l’heure actuelle. La Chine a envoyé une équipe d’experts en Italie pour donner une aide médicale à la demande de ce pays européen. Une course contre la montre s’est ainsi lancée…

Une enseignante de l’Institut Confucius chargée d’une mission au moment critique

Le soir du 12 mars, une équipe de 9 experts médicaux avec 31 tonnes de matériel médical sont arrivés à l’aéroport de Rome Fiumicino depuis Shanghai. L’équipe a été organisée par la Commission nationale de la santé et la Société de la Croix-Rouge de Chine.

Quelques heures avant l’arrivée de l’équipe d’experts, Chen Chen, enseignante de l’Institut Confucius de l’Université de Rome « La Sapienza » accréditée par le Hanban et responsable de la Classe Confucius de l’Internat national de Rome Vittorio Emanuele II, a reçu un appel urgent de la Société de la Croix-Rouge d’Italie qui l’a invitée à servir d’interprète pour les experts.


« La Société de la Croix-Rouge d’Italie a appelé Federico Masini, directeur italien de l’Institut Confucius de l’Université de Rome ‘La Sapienza’, espérant trouver un expert maîtrisant le chinois et l’italien pour servir d’interprète pour l’équipe. Le professeur Masini et Paolo De Troia, directeur exécutif de l’Institut Confucius, après discussion, ont proposé ma candidature à ce poste », a indiqué Chen Chen, qui s’en souvient comme si c’était hier.

Après que Mme Chen ait reçu le coup de téléphone de la Société de la Croix-Rouge d’Italie, il ne lui restait que quelques heures pour l’accueil à l’aéroport. « A ce moment-là, j’étais très pressée et je n’ai pas reçu beaucoup d’informations concrètes sur le travail », s’est rappelée Chen, ajoutant qu’elle a eu peu de temps pour se préparer. Elle est partie en portant un masque après avoir fait un rapport au directeur.

Quand Mme Chen est arrivée à l’aéroport, le personnel chinois y est attendu depuis longtemps. Dès que l’avion a atterri, tout le monde a sorti leurs téléphones et appareils photo pour enregistrer ce moment émouvant.

« Nous sommes très enthousiastes lorsque nous voyons les experts chinois. Nous sommes également très émus après avoir appris qu’ils ont combattu en première ligne pendant plus d’un mois. Nous sommes particulièrement touchés et reconnaissants de leurs efforts », a confié Chen.

L’ambassadeur de Chine en Italie, un directeur du ministère italien de la Santé et le président de la Croix-Rouge italienne ont souhaité une chaleureuse bienvenue à l’équipe d’experts chinois. Chen Chen a aidé la Croix-Rouge italienne en servant d’interprète ce soir-là pour la communication entre la partie italienne et l’équipe d’expert chinois.

Le lendemain matin, l’équipe d’expert chinois s’est entretenue avec la Croix-Rouge italienne et des experts médicaux italiens pour connaître la situation actuelle de l’épidémie en Italie.

Par la suite, l’équipe d’expert chinois, Li Junhua, ambassadeur de Chine en Italie, et Luigi Di Maio, ministre italien des Affaires étrangères, ont participé à une conférence de presse tenue au Siège de la Croix-Rouge italienne, à Rome, dans la région du Latium, et ont répondu aux questions posées par des journalistes italiens. La conférence de presse a été diffusée en direct sur Internet par le plus important quotidien italien, Corriere della Sera (Courrier du soir), relatant l’expertise de l’équipe d’experts chinois au peuple italien à la première heure.

Chen Chen a accompagné tout le processus et a servi d’interprète lors de la conférence de presse pour aider à la communication entre les parties chinoise et italienne ainsi qu’entre l’équipe et la presse italienne.

« Je me vois dans l’obligation d’y contribuer mes efforts »

Selon Mme Chen, malgré la tâche lourde avec une préparation en temps limité, « je vais faire tous mes efforts pour faciliter la communication entre l’équipe d’experts chinois et la partie italienne ».

« Je me sens très mal à l’aise quand j’ai porté ce masque pour la première fois. J’ai la peine de respirer, ce qui rend mon interprétation très difficile sur place. Quand je pense à notre personnel soignant en première ligne, qui doivent porter des combinaisons de protection plus étanches pendant de longues heures et effectuer un travail intensif, je peux mieux comprendre leurs peines et difficultés », a confié Chen.

L’arrivée de l’équipe d’experts chinois a suscité une grande attention chez les habitants locaux. Après avoir appris que Mme Chen sert d’interprète sur place pour l’équipe, ses étudiants et amis en sont fiers mais aussi s’inquiètent pour elle.

« Mes amis, ainsi que des internautes ont laissé des messages après avoir vu les vidéos, me demandant de prendre des précautions. Certains collègues ont partagé leurs expériences sur la façon de choisir et de porter les masques. Beaucoup d’établissements partenaires et d’amis chinois m’ont envoyé des messages, me demandant si j’ai besoin de masques et exprimant leur volonté de m’envoyer des masques. Après avoir regardé la conférence de presse en direct, un grand nombre d’étudiants m’ont envoyé des captures d’écran et des salutations, ce qui m’a beaucoup touchée. »

 
mot clé:

Nouvelles concernées