La Tanzanie tient une soirée de gala pour célébrer le Nouvel An chinois 2020

[Source]    Institut Confucius de l’Université de Dar es Salaam en Tanzanie [Time]    2020-02-09 11:04:38 
 

La soirée de gala « Joyeux Nouvel An chinois 2020 - Tanzanie en Afrique » s’est tenue le 18 janvier au Centre de conférences international Julius Nyerere, à Dar es Salaam. L’événement a été organisé par le Centre culturel chinois en Tanzanie et l’Institut Confucius de l’Université de Dar es Salaam (UDSM) sous le haut patronage du ministère chinois de la Culture et du Tourisme, de l’ambassade de Chine en Tanzanie, et du ministère tanzanien de l’Information, de la Culture, des Arts et des Sports. La célébration a réuni George Simbachawene, représentant du vice-président tanzanien et ministre d’Etat au Bureau du vice-président tanzanien, ainsi que Wang Ke, ambassadrice de Chine en Tanzanie. Plus d’un millier de Tanzaniens d’origine chinoise et de ressortissants chinois résidant en Tanzanie ainsi que des habitants locaux s’y sont réunis pour accueillir le Nouvel An chinois.

Wang Ke a déclaré dans son discours que les échanges culturels étaient devenus un moyen efficace de promouvoir la compréhension mutuelle entre les peuples chinois et tanzanien. Elle a émis le souhait que l’amitié traditionnelle entre la Chine et la Tanzanie se consolide davantage et que leur coopération amicale se développe constamment, tout en apportant plus d’avantages aux deux pays et à leurs peuples.


Wang Ke donnant son discours

Au nom du gouvernement tanzanien, George Simbachawene a adressé ses salutations les plus chaleureuses à tous les Tanzaniens d’origine chinoise et à tous les ressortissants chinois résidant en Tanzanie. M. Simbachawene a dit espérer que dans la nouvelle année, la Tanzanie et la Chine travailleraient de concert pour saisir les opportunités et s’efforcer de devenir de bons partenaires en vue d’un bénéfice mutuel et d’un progrès gagnant-gagnant.

La soirée a débuté par une chanson accompagnée de danses intitulée La beauté de la Chine présentée par la société China Railway Construction Engineering Group (CRCEG). La Troupe artistique du Zhejiang a exécuté divers numéros tels que la danse du dragon vive et puissante, l’opéra de Pékin San cha kou, le changement de masques mystérieux et la musique folklorique mélodieuse, permettant aux spectateurs de ressentir le charme de l’art traditionnel chinois.


La salle bondée de spectateurs

Portant des hanfu (costumes traditionnels des Han), des enseignantes de l’Institut Confucius de l’UDSM ont exécuté une danse pleine de charme classique, tout en montrant la grâce et la beauté de la danse traditionnelle chinoise. La chanson La Chine interprétée par la CRCEG a suscité de vives résonances chez les Tanzaniens d’origine chinoise et les ressortissants chinois, qui l’ont chantée ensemble. La danse Au bord de la rivière Huaxi exécutée par des enfants du Centre culturel chinois en Tanzanie a fait ressortir la naïveté, l’innocence et la joie des enfants. Les chansons et les danses données par les lauréats du Concours de chanson en chinois « La voix de Tanzanie » 2020 et par la Troupe artistique Nimzo ont manifesté l’hospitalité et l’amitié du peuple tanzanien.


La danse L’Etat des rites

Lors de l’événement, l’Institut Confucius de l’UDSM et le Centre culturel chinois ont installé un stand de la culture chinoise dans le hall. Des enseignants de l’Institut Confucius y ont écrit des duilian (couplets antithétiques) et des Fu (caractère chinois signifiant « bonheur »), ont découpé du papier pour décorer la fenêtre et ont plié des enveloppes rouges. Ils ont offert aux participants ces articles dédiés au Nouvel An chinois. Sous la direction des enseignants, des participants ont également fait l’expérience du tissage de nœuds chinois et d’autres artisanats chinois. Ils ont tous dit que les activités étaient très intéressantes et que le Nouvel An chinois était très animé.


L’expérience du découpage du papier

Mme Wang et M. Simbachawene ont visité le stand culturel. Wang Panfeng, enseignant de l’Institut Confucius, a offert à M. Simbachawene une paire de couplets antithétiques qu’il avait écrite pour partager avec lui la joie du Nouvel An chinois.


Wang Ke (1ère à droite) et George Simbachawene (2e à gauche) visitent le stand culturel.

L’Institut Confucius de l’UDSM a toujours participé activement à la célébration du Nouvel An chinois en Tanzanie. Mettant pleinement en valeur les caractéristiques de l’Institut Confucius, il vise à contribuer à la célébration de cette fête traditionnelle chinoise et à servir de pont pour la coopération et les échanges culturels entre la Chine et la Tanzanie.

Article et Photos : Dong Hanglu

 
mot clé:

Nouvelles concernées