Chine : la 5e édition du Forum international « Partager la musique chinoise avec le monde » tenue au Conservatoire central de Musique

[Source]    Conservatoire central de Musique [Time]    2020-01-07 16:49:03 
 

Le 17 décembre, la 5e édition du Forum international « Partager la musique chinoise avec le monde » s’est tenue au Conservatoire central de Musique (CCOM), en Chine. Sous le haut patronage du CCOM, l’événement a été co-organisé par le Bureau de l’Institut Confucius de musique et la Base d’échange et d’expérience des cultures musicales chinoise et étrangère du CCOM. Lors du forum, les invités d’honneur chinois et étrangers venant des milieux éducatif, diplomatique et culturel ont mené des discussions, sous différents angles, sur deux sujets, à savoir « Le rôle de la musique dans la construction d’un monde diversifié et harmonieux » et « Le rôle de la musique dans l’Institut Confucius, une plateforme de partage des cultures mondiales ».


Lors du forum

De nombreux invités d’honneur ont chacun prononcé un discours lors du forum. Ils sont Uffe Savery, président de l’Académie royale de musique du Danemark (RDAM), Valentyna Oliinyk, responsable des affaires éducatives et culturelles de l’ambassade d’Ukraine en Chine, Hu Xuebin, directeur du Département de la coopération et du développement de l’éducation de la Section culturelle et éducative de l’ambassade du Royaume-Uni en Chine, Tanja Clausen, fonctionnaire chargée de la diplomatie publique de l’ambassade du Danemark en Chine, Marianne Jakobsen, directrice danoise de l’Institut Confucius de musique au Danemark, Ma Jianfei, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius, Zhao Min, président du Conseil des affaires universitaires du CCOM, Yu Feng, président du CCOM, Zhao Baisheng, secrétaire général du Centre d’Etudes interculturelles de l’Université de Pékin, Liu Yuening, directrice du Bureau de l’Institut Confucius de musique et de la Base d’échange et d’expérience des cultures musicales chinoise et étrangère du CCOM, et An Ping, doyen du Département de musicologie du CCOM.

Ma Jianfei a ainsi déclaré dans son discours : « L’Institut Confucius de la RDAM, la Classe Confucius de l’Académie nationale de Musique d’Ukraine P. Tchaïkovski et la Base d’échange et d’expérience des cultures musicales chinoise et étrangère du CCOM sont déjà devenus un camp de base pour les jeunes musiciens des différents pays passionnés par la culture chinoise et une station d’innovation pour les échanges musicaux entre la Chine et le reste du monde. Ils ont apporté une contribution exceptionnelle à l’approfondissement de l’amitié et de la compréhension mutuelle entre les peuples chinois et étranger. Les enseignants et les étudiants envoyés par le CCOM à l’étranger constituent aussi un beau paysage du corps enseignant de tous les Instituts Confucius du monde ».


Ma Jianfei

Uffe Savery a noté que son expérience d’interprétation musicale depuis des années lui avait permis de ressentir profondément la force de la musique qui ébranle l’âme et permet de franchir les différences linguistique, culturelle, politique et économique existantes. Qualifiant l’Institut Confucius de la RDAM de plateforme d’échanges et d’apprentissage mutuel, M. Savery a indiqué que ce dernier avait éveillé la créativité des talents excellents de la RDAM et du CCOM.


Uffe Savery

« Au cours des huit dernières années, l’Institut Confucius de la RDAM et la Classe Confucius de l’Académie nationale de Musique d’Ukraine P. Tchaïkovski ont été créés et ont progressivement grandi, construisant une plateforme permettant au CCOM et à ses partenaires étrangers de parvenir au bénéfice mutuel et au gagnant-gagnant. Ils sont devenus un bon exemple pour la coopération stratégique approfondie entre le CCOM et les conservatoires du monde », s’est ainsi exprimé Yu Feng.


Yu Feng

Tanja Clausen, Valentyna Oliinyk et Hu Xuebin ont respectivement présenté l’histoire et le développement des échanges culturels de la Chine avec le Danemark, l’Ukraine et le Royaume-Uni. Parallèlement, ils espéraient approfondir la coopération avec la Chine en matière d’enseignement de la musique et d’échanges culturels par l’intermédiaire des plateformes telles que l’Institut Confucius de la RDAM et la Classe Confucius de l’Académie nationale de Musique d’Ukraine P. Tchaïkovski.


Tanja Clausen


Valentyna Oliinyk


Hu Xuebin

Lors du forum, Zhao Min a donné un exposé intitulé « Institut Confucius : un moyen de la pratique de la mission et des fonctions des universités dans la perspective de la mondialisation ». M. Zhao a proposé qu’il fallait comprendre le rôle de l’Institut Confucius et de la Classe Confucius par la connotation culturelle en profondeur, déterminer leurs positions pertinentes du point de vue de la réalisation des fonctions universitaires en termes de coopération et d’échanges internationaux, et renforcer la construction de leur valeur interne conformément au développement de l’université et aux demandes de la communauté d’accueil. Selon lui, l’Institut Confucius de la RDAM et la Classe Confucius de l’Académie nationale de Musique d’Ukraine P. Tchaïkovski s’inscrivent dans les efforts des nouvelles explorations pour les échanges culturels. Ces établissements ont non seulement permis de monter les caractéristiques des cultures musicales chinoise et occidentale et d’élargir la plateforme de compréhension et de partage, mais ont également cultivé un groupe de jeunes artistes ayant un concept culturel inclusif et ont offert des expériences précieuses aux nouveaux venus.

Dans son discours intitulé « Nouveau modèle dans les études interculturelles : le modèle Nord-Sud », Zhao Baisheng a déclaré qu’après le modèle Chine-Occident et le modèle Orient-Occident, les échanges économiques, politiques et culturels internationaux entreraient dans un nouveau modèle caractérisé par la division des hémisphères Nord et Sud. Selon lui, la Chine y jouera un rôle important.

An Ping a prononcé un discours intitulé « La musique dans le monde entier : l’importance de la musique dans les échanges socioculturels internationaux », dans lequel il a présenté ses dernières réalisations pratiques dans les échanges musicaux interculturels.

Marianne Jakobsen et Liu Yuening ont partagé leurs acquis sur la construction et le développement de l’Institut Confucius de musique dans leurs discours respectivement baptisés « Revue du développement de l’Institut Confucius de Musique au Danemark et partage des expériences » et « Nouvelle plateforme et nouveau rôle : construire un système de communication tridimensionnel pour les échanges musicaux entre la Chine et l’étranger ».


Lors de la cérémonie d’échange de mémorandums d’entente

Au cours du forum, les participants ont regardé ensemble un court-métrage baptisé « Promouvoir l’Institut Confucius par la musique ». Ils ont également assisté à la cérémonie de remise des prix du Concours « Mon histoire à l’étranger » organisé par le CCOM, à la cérémonie du lancement du compte WeChat « Partager la musique chinoise avec le monde », et à la cérémonie d’échange de mémorandums d’entente entre la Base d’échange et d’expérience des cultures musicales chinoise et étrangère du CCOM et l’Office internationale du Conservatoire de Musique de Xi’an (Chine). Suite à sa coopération avec l’Office internationale du Conservatoire de Musique du Sichuan en 2016, la Base a lancé une coopération avec de nombreuses universités d’art dans l’éducation et la communication internationales de la culture musicale chinoise. En outre, à travers une rétrospective des réalisations CCOM-Institut Confucius au cours des huit dernières années, les invités d’honneur se sont informés des réalisations de l’Institut Confucius de la RDAM et de la Base d’échange et d’expérience des cultures musicales chinoise et étrangère du CCOM.


Photo de groupe

Finalement, le forum s’est clôturé dans la merveilleuse musique interprétée par l’Institut Confucius de la RDAM et l’Orchestre aux huit sortes d’instruments musicaux de la Classe Confucius de musique d’Ukraine.

Avec l’approfondissement constant des échanges socioculturels entre la Chine et le reste du monde, « la voix de la Chine » se fait entendre dans le monde entier par différents canaux et sous différentes formes. Le Forum international « Partager la musique chinoise avec le monde » a construit une plateforme de communication et d’échanges pour de multiples domaines tels que l’enseignement, l’interprétation, la création et la recherche de la musique, ainsi que la culture, la diplomatie et la gestion. Il a également contribué au rayonnement de la musique chinoise à l’échelle mondiale et a insufflé une vitalité à l’intégration et à l’inspiration mutuelle entre différentes cultures mondiales.

 
mot clé:

Nouvelles concernées