L’Institut Confucius de musique permet de présenter la musique chinoise au monde

[Source]    Quotidien du Peuple en édition d’outre-mer [Time]    2019-12-31 11:44:25 
 

« Depuis sa création, l’Institut Confucius de Musique a bénéficié à quelque 10 000 étudiants et à 80 000 auditeurs, c’est-à-dire qu’il a mobilisé 5% à 10% des habitants de Copenhague, dont la population est de 1,5 million », a récemment déclaré Marianne Løkke Jakobsen, directrice des affaires internationales de l’Académie royale de musique du Danemark (RDAM) et directrice danoise de l’Institut Confucius de musique au Danemark, lors de la 5e édition du Forum international « Partager la musique chinoise avec le monde ».

Lancé en 2013 par le Bureau de l’Institut Confucius de musique et la Base d’échange et d’expérience des cultures musicales chinoise et étrangère du Conservatoire central de Musique (CCOM), en Chine, le Forum international « Partager la musique chinoise avec le monde » a pour but de construire une plateforme d’échanges pour de multiples domaines liés à l’éducation et à la diffusion de la musique chinoise à l’échelle internationale, tels que l’interprétation musicale, l’enseignement, la création, les recherches théoriques, la gestion et la formation de talents, afin de promouvoir le développement commun de multiples disciplines et de faire rayonner la musique chinoise hors du pays. Ayant pour thème « Promouvoir l’Institut Confucius par la musique », le forum de cette année s’est concentré sur le rôle particulier et positif que la musique joue dans la construction de l’Institut Confucius et la diffusion internationale de la culture chinoise.

En octobre 2011, le CCOM a installé le Bureau préparatoire de l’Institut Confucius de musique ; en juin 2012, le CCOM a ​​établi le premier Institut Confucius de musique du monde en coopération avec la RDAM ; en septembre 2014, le CCOM et le Siège de l’Institut Confucius ont conjointement créé la Base d’échange et d’expérience des cultures musicales chinoise et étrangère, le seul établissement caractérisé par la musique pour la promotion internationale du chinois ; en juin 2019, le CCOM a mis en place la première Classe Confucius de musique du monde en collaboration avec l’Académie nationale de Musique d’Ukraine P. Tchaïkovski ... Au cours des derniers huit ans, grâce à divers moyens tels que l’enseignement, le spectacle, la création et le développement de manuels, l’Institut et la Classe Confucius de musique ont beaucoup élargi la plateforme pour les échanges, la coopération, la compréhension et le partage mutuel sur le plan culturel.

Au Danemark, à travers diverses activités dédiées à l’enseignement et à la promotion de la musique chinoise organisées par cet Institut Confucius de musique fondé il y a 7 ans, de nombreux étudiants et habitants danois se sont familiarisés avec la musique chinoise. La coopération entre les musiciens chinois et danois en termes de représentation, de création et d’enregistrement des œuvres musicales a rendu les échanges musicaux bilatéraux plus approfondis et plus étendus. En Ukraine, la Classe Confucius de musique a organisé des séances de promotion et des concerts thématiques pour présenter les instruments de musique traditionnels chinois et a animé des activités d’expérience de la culture musicale chinoise dans des écoles primaires et secondaires ukrainiennes. Elle a également participé à des événements d’échanges culturels dans le cadre du Festival musical international d’Ukraine placé sous le thème « La paix dans le monde » et a créé l’Orchestre aux huit sortes d’instruments musicaux composé de musiciens chinois et ukrainiens.

« Les talents musicaux chinois en interprétation et en création ont intégré des éléments culturels diversifiés dans l’enseignement de la RDAM. Les projets menés par l’Institut Confucius de musique, comme les antennes d’enseignement dans les écoles primaires et secondaires, le service aux communautés et l’enseignement à distance, ont renforcé l’influence de la RDAM au Danemark, en Europe, et voire dans le monde entier, tout en favorisant vigoureusement une coopération éducative plus large entre le Danemark et la Chine. Grâce à l’Institut Confucius de musique, davantage d’artistes chinois sont montés sur la scène internationale et davantage d’étrangers ont eu plus d’occasions de découvrir la culture de la musique chinoise », a signalé Zhao Min, président du Conseil des affaires universitaires du CCOM.

Selon Liu Yuening, directrice du Bureau de l’Institut Confucius de musique et de la Base d’échange et d’expérience des cultures musicales chinoise et étrangère, au cours des huit ans écoulés, 63 enseignants et étudiants de master bénévoles au CCOM ont participé au fonctionnement de l’Institut (Classe) Confucius de musique et en ont bénéficié. Parallèlement, le CCOM a accueilli 217 enseignants et étudiants spécialisés dans la musique venant de différentes universités réparties dans différents pays pour étudier et découvrir la culture musicale en Chine. Toujours d’après elle, une série de projets de marque, entre autres, le Camp d’été international de musique de l’Institut Confucius (l’Atelier d’été sur la culture musicale chinoise), des spectacles, des conférences et des expositions itinérants de l’Institut Confucius, le Forum international « Partager la musique chinoise avec le monde », ainsi que des activités académiques de la Base, ont considérablement promu les échanges entre la Chine et le reste du monde en matière de culture musicale.

En mars 2020, le Lycée annexe du CCOM établira la première Classe de musique de chinois du monde en collaboration avec l’Ecole de musique de Chetham, au Royaume-Uni, afin de promouvoir la formation internationale et les échanges culturels entre les adolescents talentueux chinois et britanniques dans la musique. « J’espère qu’à travers la musique, les Instituts (Classes) Confucius de musique pourront contribuer davantage à l’élimination des barrières culturelles, au développement de la diversité culturelle, à l’amitié et à la compréhension mutulle entre les peuples chinois et étranger », a dit Yu Feng, président du CCOM.

(Le Quotidien du Peuple en édition d’outre-mer, page 8 du 25 décembre 2019,

journaliste: Zheng Na)

Lien de l’article

 
mot clé:

Nouvelles concernées