Le Forum économique et commercial sino-turc 2019 sur « la Ceinture et la Route » tenu à Istanbul

[Source]    Institut Confucius de l’Université Okan en Turquie [Time]    2019-12-31 11:40:12 
 

Le 5e Forum économique et commercial sino-turc s’est tenu le 10 décembre à Istanbul. Co-organisé par l’Institut Confucius de l’Université Okan et l’Association turque de l’Industrie et des Affaires (TÜSİAD), en Turquie, le forum a pour thème « Comprendre la Chine et faire du commerce avec la Chine ». Les sujets du forum comprennent « Le développement économique, social et technologique de la Chine », « Des expériences des entreprises turques faisant du commerce avec la Chine », « Des expériences des investisseurs chinois faisant du commerce en Turquie » et « Les liens sino-turcs au niveau gouvernemental ». Visant à renforcer la compréhension des hommes d’affaires turcs vis-à-vis de la transformation économique, sociale et technologique de la Chine, ce forum leur a permis de connaître l’influence de la Chine sur l’économie mondiale et de discuter des sujets économiques et environnementaux dans le commerce avec la Chine.

Lors de la cérémonie d’ouverture, des personnalités éminentes ont chacune prononcé un discours. Ils sont Selim Dursun, vice-ministre turc des Transports et des Infrastructures, Simone Kaslowski, président de la TÜSİAD, Korhan Kurdoğlu, président du Réseau chinois de la TÜSİAD, Bekir Okan, président du Conseil d’administration du Groupe Okan, et Huang Songfeng, consul commercial du consulat général de de Chine à Istanbul. Plus de 300 personnes ont participé au forum, dont des représentants d’entreprises chinoises et turques ainsi que des hommes d’affaires qui s’intéressent au commerce sino-turc.

Selim Dursun a déclaré que l’initiative « la Ceinture et la Route » avait apporté de nouvelles opportunités pour la coopération entre la Turquie et la Chine. Simone Kaslowski a également indiqué qu’il existait un énorme potentiel de coopération entre la Turquie et la Chine. Korhan Kurdoğlu a souligné que le développement de la Chine représentait une opportunité pour le monde. Bekir Okan a appelé les deux pays à mener davantage d’échanges entre les étudiants.


Simone Kaslowski


Bekir Okan

Huang Songfeng a salué le rôle de pont important joué par l’Institut Confucius de l’Université Okan dans la promotion des échanges entre la Chine et la Turquie, avant d’ajouter que les deux pays devraient renforcer leurs échanges et améliorer leur compréhension mutuelle.


Huang Songfeng

La session parallèle « Le développement économique, social et technologique de la Chine » a été présidée par Özlem Özüner, vice-président économique et commercial de la TÜSİAD. Des invités d’honneur, dont Zhang Haiyan, professeur associé à NEOMA Business School, en France, Ye Xiang, ancien directeur des affaires chinoises de la Commission des valeurs mobilières et des contrats à terme (SFC) de Hong Kong et directeur général de Vision Gain Capital Limited, et Zhou Dan, responsable de la Hang Seng Bank en Chine, ont participé à la discussion. Ils ont apprécié les derniers progrès et les tendances de développement de la Chine et ont parlé de belles perspectives pour le développement économique chinois, du point de vue du plan « Fabriqué en Chine 2025 ».

La session parallèle « Des expériences des entreprises turques faisant du commerce avec la Chine » a été présidée par Tuncer Köklü, coordinateur du groupe Ata Holding. Murat Kolbaşi, président du Conseil d’administration d’Arzum, Doruk Keser, représentant en chef du Bureau de représentation de l’İşbank à Shanghai, et Alp Üstüngör, président de Turkey China 86 Platform, et d’autres invités ont participé à la discussion. Les participants ont exprimé leurs points de vue sur l’expérience de faire du commerce avec la Chine. Indiquant qu’il existait des différences en Turquie et en Chine en matière d’habitudes commerciales, M. Kolbaşi a demandé aux entrepreneurs turcs et chinois de respecter les différences existantes. Il espérait introduire sa marque dans la région Asie-Pacifique et approfondir sa coopération avec la Chine.


Discussion lors d’une session parallèle

Lors de la session parallèle « Des expériences des investisseurs chinois faisant du commerce en Turquie », des participants, dont RizaKadilar, président d’European Mentoring & Coaching Council (EMCC), Hamza TiĞlay, membre du Conseil d’administration de la société du transport aérien Turkish Cargo, Xu Xiaobo, vice-président de la société chinoise Huawei en Europe du Nord-est, ont mené des discussions autour de différents sujets tels que l’expérience commerciale des investisseurs chinois en Turquie, les industries potentielles turques aux yeux des investisseurs chinois et les moyens que la Turquie doit prendre pour attirer davantage d’investissements chinois. M. TiĞlay a déclaré qu’il faudrait compléter les défauts des infrastructures logistiques turques par des moyens technologiques. Selon lui, la Turquie, un pays très prometteur, est très attrayante pour les investisseurs chinois. M. Xu a exprimé ses points de vue sur les différends commerciaux.

La session parallèle « Les liens sino-turcs au niveau gouvernemental » a été présidée par Noyan Rona, représentant en chef du Bureau de représentation de la Garanti Bank à Shanghai. Les participants, dont Namik Güner Erpul, directeur général du Département des affaires de l’Asie-Pacifique du ministère turc des Affaires étrangères, Onur Gözet, vice-ministre turc de la Culture et du Tourisme, ont souligné la faisabilité du développement économique et commercial entre la Turquie et la Chine et ont élaboré une feuille de route pour le développement respectif des deux pays. M. Gözeta indiqué qu’en plus des échanges économiques et commerciaux, les échanges touristiques et culturels sont aussi importants, alors que le transport était au cœur des échanges touristiques et culturels. Il a dit espérer que les deux pays coopéreront étroitement dans le domaine des transports, en particulier l’aviation civile, et augmenteront les vols reliant les deux pays en vue de créer des conditions propices aux échanges bilatéraux.


Photo de groupe d’invités d’honneur

A l’issue du forum, les participants ont discuté de sujets d’intérêt, affichant l’optimisme quant au développement économique et commercial des deux pays. Construisant un pont pour la coopération économique et commerciale sino-turque, le forum a captivé l’attention de divers milieux turcs. Plusieurs médias financiers et économiques turcs ont relaté cet événement.

 
mot clé:

Nouvelles concernées