Les Philippines lancent un programme sino-philippin de formation conjointe de Master spécialisé dans l’enseignement du chinois langue étrangère

[Source]    Siège de l’Institut Confucius [Time]    2019-12-11 13:49:11 
 

Dans l’après-midi du 3 décembre 2019, le ministère philippin de l’Education a organisé la cérémonie de lancement du programme de formation conjointe de Master spécialisé dans l’enseignement du chinois langue étrangère (MTCSOL) en collaboration avec le Siège de l’Institut Confucius. L’événement a réuni Tian Shanting, conseiller culturel de l’ambassade de Chine aux Philippines, le Dr. Leonor Briones, ministre philippine de l’Education, Diosdado M. San Antonia, directeur régional du ministère philippin de l’Education, le Dr. Joseph Angeles, chancelier de la Fondation de l’Université Angeles (AUF), le Dr. Zhang Shifang, inspectrice du programme de chinois du ministère philippin de l’Education, ainsi que les directeur chinois et philippin de l’Institut Confucius de l’AUF. La cérémonie de lancement a été présidée par Joyce Andaya, directrice du Bureau de l’Enseignement secondaire du ministère philippin de l’Education.

Le Siège de l’Institut Confucius et le ministère philippin de l’Education ont récemment signé l’« Accord portant sur la formation conjointe de MTCSOL dédiée aux enseignants de chinois philippins ». Selon l’accord, les deux parties formeront conjointement 300 enseignants de chinois d’écoles secondaires publiques philippines au cours des cinq prochaines années pour qu’ils obtiennent le diplôme de MTCSOL. Les enseignants de chinois locaux sélectionnés par le ministère philippin de l’Education poursuivront une étude de spécialité normale de chinois en master, établie conjointement par le Siège de l’Institut Confucius et l’AUF, pendant deux ans. Le cursus couvre principalement les compétences en chinois, l’enseignement du chinois et l’évaluation des cours de chinois. En outre, au cours de leurs études, les enseignants de chinois philippins mèneront un apprentissage d’immersion de six mois à l’Université normale de Fujian, en Chine. Finalement, après avoir obtenu le diplôme de MTCSOL, ils retourneront à leurs anciens postes dans les écoles secondaires publiques pour continuer d’enseigner le chinois.

Mme le Dr. Leonor Briones a souligné dans son discours que les relations amicales entre la Chine et les Philippines ne cessaient de se développer de façon approfondie et que de plus en plus de jeunes philippins avaient pris conscience de l’importance de l’apprentissage du chinois. « Actuellement, les écoles philippines, en particulier les écoles secondaires publiques, sont confrontées à l’insuffisance des enseignants de chinois. Le prochain programme de coopération est d’une grande importance et a une influence profonde sur l’amélioration du niveau des enseignants de chinois locaux », a-t-elle ajouté.

Tian Shanting s’est dit convaincu que ce programme de formation des enseignants de chinois supprimerait fondamentalement le goulet d’étranglement qui restreigne l’enseignement du chinois aux Philippines, tout en répondant au besoin des écoles secondaires publiques philippines en matière d’enseignants de chinois locaux professionnels. Selon lui, cela promouvra davantage le développement de l’enseignement du chinois dans les écoles secondaires publiques philippines, mais ouvrira aussi une porte aux jeunes philippins pour apprendre le chinois et connaître la culture chinoise.

Depuis 2011, le chinois a été officiellement inclus dans les cours de deuxième langue vivante à option dans les écoles secondaires publiques des Philippins, marquant l’inclusion des cours de chinois dans le système éducatif national de base du pays. A l’heure actuelle, 93 écoles secondaires publiques réparties dans 11 régions des Philippines proposent des cours de chinois, avec environ 11 000 lycéens et collégiens qui apprennent le chinois. Le Siège de l’Institut Confucius soutient la formation des enseignants de chinois locaux aux Philippines. En 2014, le Siège a financièrement aidé l’AUF à mettre en place la spécialité normale de chinois pour former 81 étudiants en licence. Les premiers diplômés se sont tous lancés dans l’enseignement du chinois dans des écoles secondaires publiques philippines.

 
mot clé:

Nouvelles concernées