Clôture de la 12e édition du Concours « Passerelle vers le chinois » ouvert aux lycéens du monde, le candidat italien Iacopo Germolè couronné champion mondial

[Source]    Siège de l’Institut Confucius [Time]    2019-11-06 16:33:02 
 

La grande finale et la cérémonie de clôture de la 12e édition du Concours « Passerelle vers le chinois » ouvert aux lycéens du monde se sont tenues le 1er novembre à Zhengzhou, chef-lieu de la province chinoise du Henan. Les cinq finalistes étaient l’Australien Zhao Jiaru, le Nigérian Gu Siyuan, l’Italien Iacopo Germolè, l’Indonésienne Nina Devina et l’Américaine Christine Herbst, qui avaient respectivement remporté le titre de champion du continent qu’ils représentaient. Ils se sont distingués parmi 124 candidats de 119 zones de compétition réparties dans 105 pays à l’issue des compétitions préliminaires à l’étranger et d’une série d’épreuves en Chine, à savoir la compétition éliminatoire « traverser la passerelle », la demi-finale et la finale.

Après une grande finale acharnée divisée en trois étapes, intitulées respectivement « Défi de questions-réponses », « Démonstration artistique » et « Prétendre au trône », le candidat italien Iacopo Germolè s’est distingué et a décroché le titre de champion du monde de ce concours. Il s’est vu décerner les titres honorifiques d’« Ambassadeur du chinois » et d’« Etoile du chinois ».

Cet événement a réuni des personnalités éminentes, dont Xu Liyi, membre du Comité permanent du Comité du Parti communiste chinois (PCC) pour la province du Henan et secrétaire du Comité du PCC pour la ville de Zhengzhou, Ma Jianfei, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius, Xu Jichao, vice-président du Comité permanent de l’Assemblée populaire provinciale du Henan, Huo Jinhua, madame le vice-gouverneur de la province du Henan, Gao Tijian, vice-président du Comité provincial du Henan de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), Zhao Guocheng, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius, Yin Hongbin, secrétaire général adjoint du gouvernement de la province du Henan, et Zheng Bangshan, directeur du Département de l’Education du Henan.

La grande finale a été animée par Zhu Yijing et Liu Wen. Le jury comprenait Xu Li, présentatrice d’actualités du China Media Group, Katja Yang, directrice allemande de l’Institut Confucius de l’Université de Bonn, et Li Bo, professeur à la Faculté de langue et littérature chinoises de l’Université normale de Nanjing.

La première étape, le « Défi de questions-réponses », a adopté la méthode dite de « la minorité contre la majorité ». Plus précisément, les 5 finalistes devaient respectivement répondre à des questions contre un « groupe gardien » composé de 25 autres meilleurs candidats des cinq continents de cette édition du Concours « Passerelle vers le chinois ».

Pour chaque question, si le champion continental donne la bonne réponse, le nombre de membres du « groupe gardien » qui donnent la mauvaise réponse représente les points des finalistes. Les cinq champions continentaux ont fait preuve de leurs connaissances et de leur intelligence face à différentes sortes de questions en matière de sciences et technologies, de sens commun et de culture traditionnelle. Ils ont montré leurs connaissances solides lors de cette compétition acharnée.

La deuxième étape de « Démonstration artistique » s’est déroulée sous forme de représentation de spectacles. Les cinq finalistes ont présenté une scène de leur apprentissage de compétences à l’Académie Songyang.

Zhao Jiaru a chanté un rap faisant l’éloge du développement chinois dans la nouvelle ère ; Gu Siyuan a appris avec assiduité les arts martiaux de Shaolin pour ressentir l’esprit d’« unité entre la contemplation et les arts martiaux » ; Nina Devina a interprété un extrait de la pièce de l’opéra Yu, « Qui dit que les femmes sont inférieures aux hommes ? », montrant l’image de l’héroïne Hua Mulan à travers le temps et l’espace ; Iacopo Germolè a étudié l’essence de la calligraphie chinoise portant sur la persévérance ; et Christine Herbst a elle démontré sa compréhension approfondie de la culture gastronomique chinoise en préparant un plat typique sur place.

Les champions des cinq continents, combinant leurs connaissances à la pratique en associant les caractéristiques culturelles de leurs propres pays, ont présenté un show magnifique montrant la beauté des échanges entre les cultures chinoise et étrangères.

Après les deux premiers tours, Iacopo Germolè et Nina Devina se sont qualifiés pour la dernière étape, « Prétendre au trône ». Les deux candidats ont répondu à des questions tour à tour, et c’était finalement le candidat italien qui a remporté le titre de champion avec 2 points de plus.

Cambry Gerardi, qui vient des Etats-Unis, a raconté sur place l’histoire de son lien avec la Chine à travers l’apprentissage du chinois. Elle est entrée en contact avec le chinois quand elle était petite, puis sa mère l’a emmenée en Chine. Et plus tard, sa famille a adopté trois enfants handicapés chinois. Cambry a aujourd’hui une famille heureuse de six personnes.

Cambry a confié que la participation à ce Concours « Passerelle vers le chinois » lui avait permis d’améliorer son chinois et de se faire des amis du monde entier. Selon elle, c’est justement cela le charme de la langue, qui permet une rencontre entre les cultures de différentes régions du monde et de créer des liens d’amitié entre les peuples. Lors du concours, une représentation des arts martiaux de Shaolin a été exécutée par le groupe de démonstration formé par des apprenants chinois et étrangers de l’Ecole des arts martiaux Tagou, dans la province du Henan, offrant un spectacle d’arts martiaux chinois puissants.

Sur la scène de la 12e édition du Concours « Passerelle vers le chinois » ouvert aux lycéens du monde, de jeunes élèves de différents pays du monde se sont réunis en Chine grâce au chinois. Ils ont grandi dans une ambiance marquée par une culture mondiale diversifiée. A l’aide du pont que représente le chinois, les adolescents de différents pays se comprennent, apprennent mutuellement les uns des autres et mènent des échanges culturels, contribuant à la construction d’une culture mondiale encore plus diversifiée.

 
mot clé:

Nouvelles concernées