Le premier spectacle intitulé « L’amitié Chine-Angola » tenu à l’Université Agostinho Neto

[Source]    Institut Confucius de l’Université Agostinho Neto en Angola [Time]    2019-10-15 11:22:23 
 

La première édition du spectacle intitulé « L’amitié Chine-Angola » s’est tenue le 7 octobre dans l’auditorium de l’Université Agostinho Neto (UAN). Organisé par l’Alliance des bénévoles chinois en Angola et l’Institut Confucius de l’UAN, l’événement a pour but de célébrer le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine et le 36e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et l’Angola. Il vise à permettre aux peuples des deux pays de comprendre les coutumes et la culture de l’autre partie et à renforcer l’amitié entre eux.


Photo de groupe

L’événement a réuni Nzolamesso António, descendant de la famille royale d’António du Royaume du Kongo et roi du Royaume du Kongo en Angola, José Kalingue, rédacteur en chef du journal angolais O País, Nady Ferreira, présidente du Club de bonheur de l’Angola, Pedro Magalhaes, président de l’UAN, Mauricio da Costa, directeur angolais de l’Institut Confucius de l’UAN, Guo Sen, directeur général adjoint de la division de l’Afrique de CITIC Construction, Shu Sanhong, administrateur exécutif de la branche angolaise de China Railway International Group, Liu Zhidan, directeur général du groupe Haishan, Xu Hongduo, directeur du projet angolais de TBEA, et Pan Jingjian, président de l’Alliance des bénévoles chinois en Angola. Le spectacle a été activement soutenu et répondu par les différents milieux sociaux. Des Chinois et des Angolais s’y sont réunis pour assister à un festin culturel.


Nzolamesso António salue les spectateurs.

Dans son discours, Mauricio da Costa s’est dit très honoré de participer au travail de l’Institut Confucius, aux échanges culturels entre l’Angola et la Chine ainsi qu’au rayonnement de la culture des deux pays. « A l’avenir, l’Institut Confucius continuera à promouvoir le travail à cet égard. Nous organiserons des programmes, tels que le HSK, des bourses d’études et la poursuite d’études en Chine, afin de faire de l’Institut Confucius une vitrine des échanges culturels Angola-Chine, pour que les peuples des deux pays, surtout les jeunes, puissent avoir des échanges et une compréhension mutuelle de manière plus approfondie à travers la plateforme de l’Institut Confucius », a-t-il indiqué.


L’orchestre de jeunes angolais exécute une symphonie.

La chanson folklorique traditionnelle « Jasmin » chantée sans accompagnement par des élèves de l’Institut Confucius a levé le rideau du spectacle. Les numéros chinois et angolais présentés les uns après les autres étaient magnifiques, y compris des chansons, des mélodies, des danses et de l’acrobatie. La combinaison du violon mélodieux et du tambour africain vif a rafraîchi les spectateurs. Le solo d’erhu « Tambour fleuri de Fengyang », exécuté par un artiste chinois, a suscité des acclamations sur place. La chanson chinoise « Conte de fée » interprétée par Claudio, élève de l’Institut Confucius, a éveillé l’enthousiasme des spectateurs. Un journaliste de ZIMBO TV l’a interviewé et l’a invité à partager ses expériences et acquis en matière d’apprentissage du chinois avec les téléspectateurs angolais.


Le solo d’erhu « Tambour fleuri de Fengyang »

Alors que le solo de saxophone « Rentrer chez soi », joué par un artiste chinois, dont la mélodie était grave et délicate, a non seulement rappelé la nostalgie des spectateurs chinois, mais a aussi permis à de nombreux amis angolais de comprendre la tendresse des Chinois résidant en Angola. Une Samba traditionnelle présentée par des artistes angolais a exprimé leur enthousiasme et leur simplicité. Un enfant angolais a chanté une chanson en jouant un instrument de musique. Son exécution habile et son chant passionné ont émerveillé les spectateurs. Finalement, le spectacle s’est achevé dans la chanson « La lune représente mon cœur » chantée en chœur par tous les élèves de l’Institut Confucius.


Le solo de saxophone « Rentrer chez soi »

Après le spectacle, le directeur Mauricio da Costa a offert un souvenir au roi Nzolamesso António. M. António a salué cet événement et a pris une photo de groupe avec tous les invités d’honneur.


L’offre du souvenir

Shang Jinge, animateur et l’un des organisateurs du spectacle, a indiqué que cet événement marquait le début d’une nouvelle ère des activités d’échanges populaires et culturels entre la Chine et l’Angola. Selon lui, le spectacle populaire deviendra une forme importante d’événements culturels et artistiques entre les deux pays à l’avenir.

 
mot clé:

Nouvelles concernées