Les Premiers ministres chinois et pakistanais assistent à la cérémonie de signature de l’accord sur l’Institut Confucius de l’Université de Sargodha

[Source]    Siège de l’Institut Confucius [Time]    2019-10-11 13:24:06 
 

Le 8 octobre, le Premier ministre chinois Li Keqiang s’est entretenu au Grand Palais du Peuple avec son homologue pakistanais, Imran Khan, venu effectuer une visite de travail en Chine et assister à la cérémonie de clôture de l’Exposition internationale horticole de Beijing 2019.

A l’issue de leur entretien, les chefs de gouvernement des deux pays ont assisté à la signature de nombreux accords de coopération bilatéraux sur la construction d’infrastructures, la sécurité, l’application de la loi, la culture, l’éducation ainsi que la presse. A cette occasion, Ma Jianfei, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius, et Naghmana A. Hashmi, ambassadrice du Pakistan en Chine, ont signé l’Accord de coopération portant sur l’établissement de l’Institut Confucius de l’Université de Sargodha, au Pakistan.

Créée en 1929, l’Université de Sargodha est un établissement d’enseignement supérieur prestigieux au Pakistan. Elle compte plus de 24 000 étudiants inscrits et quelque 800 enseignants et employés. Ces dernières années, avec l’approfondissement du développement de la coopération économique et commerciale entre la Chine et le Pakistan, les Pakistanais, et en particulier les jeunes, montrent un vif enthousiasme pour l’apprentissage du chinois, ce qui nourrit un besoin croissant d’établissements d’enseignement. Pour répondre à ce besoin, l’université a soumis une demande au Siège de l’Institut Confucius pour construire conjointement un Institut Confucius et a obtenu l’approbation.

Actuellement, quatre Instituts Confucius ont été créés au Pakistan, représentant une plateforme importante pour l’enseignement du chinois et la promotion des échanges socioculturels sino-pakistanais. L’établissement de l’Institut Confucius de l’Université de Sargodha stimulera davantage l’enthousiasme des habitants locaux pour l’apprentissage du chinois et permettra de former davantage de messagers contribuant aux échanges humains et culturels entre la Chine et le Pakistan ainsi qu’à l’amitié entre leurs peuples.

 
mot clé:

Nouvelles concernées