Rafik Abbasov : les échanges et la coopération entre l’Azerbaïdjan et la Chine sur les plans éducatif et culturel ont des perspectives prometteuses

[Source]    xinhuanet.com [Time]    2019-09-26 13:14:03 
 

« L’Institut Confucius a permis aux Azerbaïdjanais d’accroître leurs connaissances sur la langue et la culture chinoises, et les échanges et la coopération entre l’Azerbaïdjan et la Chine sur les plans éducatif et culturel ont des perspectives prometteuses », a ainsi déclaré Rafik Abbasov, directeur de l’Institut Confucius de l’Université des Langues d’Azerbaïdjan (AUL) et secrétaire général permanent de l’Association d’amitié Azerbaïdjan-Chine, lors d’une interview exclusive accordée récemment à l’Agence de presse Xinhua.

En 2016, l’Institut Confucius de l’AUL a été inauguré à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan. Jusqu’à présent, il a déjà établi 8 antennes d’enseignement dans le pays. Plus de 1 000 personnes locales y ont suivi une formation de chinois et quelque 200 étudiants licenciés en chinois y ont été formés.

M. Abbasov a indiqué que l’amitié traditionnelle entre l’Azerbaïdjan et la Chine remontait à loin dans l’histoire. « Historiquement, l’ancienne Route de la Soie a étroitement lié les peuples azerbaïdjanais et chinois. Ces dernières années, au cours de la construction conjointe de ‘la Ceinture et la Route’, les échanges de visites de haut niveau ont été fréquents entre l’Azerbaïdjan et la Chine ; la coopération bilatérale dans des domaines, tels que l’énergie, le transport, le tourisme et l’agriculture, a porté des fruits remarquables ; et les échanges culturels et humains entre les deux pays se sont intensifiés constamment. Grâce au développement du partenariat sino-azerbaïdjanais dans différents domaines, les Azerbaïdjanais, surtout les adolescents, s’intéressent de plus en plus au chinois et à la culture chinoise. Un nombre croissant d’Azerbaïdjanais s’inscrivent aux antennes d’enseignement de l’Institut Confucius pour apprendre le chinois. La ‘Vogue du chinois’ en Azerbaïdjan reflète le resserrement des relations entre les deux pays et le renforcement de leur coopération », a indiqué le directeur Abbasov.

Le directeur de l’Institut Confucius a déclaré que la compréhension mutuelle des peuples était une des priorités de la construction de « la Ceinture et la Route », alors que les échanges culturels constituaient le trait d’union le plus efficace pour promouvoir la compréhension mutuelle des peuples. « L’Institut Confucius de l’AUL construit activement une plate-forme d’échanges culturels entre l’Azerbaïdjan et la Chine, et est devenu une fenêtre importante de communication et de compréhension mutuelle entre les Chinois et les Azerbaïdjanais. Il a joué un rôle essentiel dans la promotion de la compréhension mutuelle, tout en réduisant la distance entre les deux peuples », a-t-il ajouté.

M. Abbasov a également fait remarquer : « Avec l’avancement de la coopération entre l’Azerbaïdjan et la Chine dans le cadre de ‘la Ceinture et la Route’, de plus en plus d’entreprises chinoises viennent investir et développer des activités en Azerbaïdjan, et un nombre croissant de touristes chinois voyagent en Azerbaïdjan. Cela a créé une grande quantité d’emplois pour les populations locales, et ceux qui savent parler chinois sont notamment demandés. La coopération entre les deux pays apporte de grandes opportunités à leurs peuples, et cela permet une base populaire solide pour la ‘Vogue du chinois’ qui ne cesse de s’amplifier. »

Le directeur Abbasov a souligné : « En tant que pont pour les échanges linguistiques et culturels entre la Chine et les pays étrangers, l’Institut Confucius appartient à la Chine, mais aussi au reste du monde. » Finalement, il a affirmé qu’avec les efforts conjugués des parties chinoise et azerbaïdjanaise, l’Institut Confucius de l’AUL, adhérant au principe de construction conjointe et de bénéfice partagé, contribuerait au renforcement de l’amitié Azerbaïdjan-Chine et à la promotion des échanges éducatifs et culturels entre les deux pays.

(Agence de presse Xinhua, depuis Bakou, le 22 septembre. Journaliste : Li Ming)

Lien de l’article

 
mot clé:

Nouvelles concernées