Clôture du premier concours de chinois et de compétences techniques « Coupe de la couronne de diamants » dédié à l’éducation professionnelle

[Source]    Institut Confucius de la Route de la Soie maritime en Thaïlande [Time]    2019-09-25 13:37:57 
 

Le premier concours de chinois et de compétences techniques « Coupe de la couronne de diamants » dédié à l’éducation professionnelle ainsi que la cérémonie de remise de la coupe de la princesse Sirindhorn et de la bourse d’études de Phramaharachamongkolmunee se sont tenus le 15 septembre à l’Institut de Technologie de Chitralada. L’événement a été organisé conjointement par la Fondation Romchatra, l’Institut Confucius de la Route de la Soie maritime, la Commission thaïlandaise pour l’Enseignement professionnel (VEC) et l’Institut de Technologie de Chitralada.


Photo de groupe

L’événement s’est déroulé en présence de Somdej Phramaharachamongkolmunee, vice-Sangharaja du bouddhisme thaïlandais et président du Conseil de l’Institut Confucius de la Route de la Soie maritime, Nataphol Theepsuwan, ministre thaïlandais de l’Education, Sumonta Promboon, directrice de l’Institut de Technologie de Chitralada, Song Ruoyun, responsable du Groupe éducatif de l’ambassade de Chine en Thaïlande, Wang Huichang, représentant du Bureau de représentation du Siège de l’Institut Confucius en Thaïlande, ainsi que les présidents d’instituts et les représentants d’associations sociales de la Chine et de la Thaïlande. Lü Jian, ambassadeur de Chine en Thaïlande, Liu Xin, directeur adjoint la Commission municipale de l’éducation de Tianjin, et Zhong Yinghua, président de l’Université normale de Tianjin (TJNU), y ont chacun adressé une lettre de félicitations.


Song Ruoyun lit une lettre de félicitations.

M. Nataphol Theepsuwan a déclaré dans son discours que le premier concours de chinois et de compétences techniques « Coupe de la couronne de diamants » dédié à l’éducation professionnelle revêtait une signification profonde et permettrait de promouvoir la conformité des critères de l’éducation professionnelle entre la Thaïlande et la Chine. Il a affirmé que le ministère de l’Education fournirait un soutien et un service au concours dans tous ses aspects.


M. Nataphol Theepsuwan

Le concours a été divisé en deux groupes respectivement à l’intention des Instituts professionnels de niveau moyen et de niveau avancé. Les 1 168 candidats venant de 49 Instituts professionnels thaïlandais ont participé à un examen écrit pour évaluer leurs connaissances sur la profession et le chinois. Le concours vise à promouvoir l’épanouissement des étudiants maîtrisant le chinois et spécialisés dans sept disciplines prioritaires dans le cadre du développement de la stratégie « Thaïlande 4.0 », à savoir le transport ferroviaire, les techniciens aéronautiques, la mécanique et l’électronique, le robot industriel, les véhicules à énergies nouvelles, les sciences et technologies et le tourisme, et la gestion de la logistique. L’objectif est de promouvoir la conformité des critères de l’éducation professionnelle entre la Chine et la Thaïlande, afin de favoriser la synergie entre la stratégie « Thaïlande 4.0 », le développement du Corridor économique de l’Est et la construction de « la Ceinture et la Route ». Le concours a été hautement apprécié par le gouvernement et les personnalités des différents milieux sociaux de la Thaïlande.


L’examen écrit

De plus, une compétition culinaire a été organisée en marge du concours, pendant laquelle les candidats ont pu manifester pleinement leurs compétences professionnelles et leurs styles. Les équipes de 8 Instituts professionnels ont participé à cette étape. Ils ont réalisé un parfait travail d’équipe. De techniques de couteau à l’accompagnement des plats, en passant par la conception et la décoration des assiettes, la division du travail entre différentes équipes était ordonnée. L’Institut Confucius a spécialement invité Yang Shenqiang, maître de conférences de la culture de la cuisine chinoise à l’Institut professionnel Bhavana Bodhigun de l’île de Ko Samui, à présenter la gastronomie chinoise sur place. Il a préparé des plats spéciaux chinois tels que côtelette à la sauce aigre-douce, poisson en forme d’écureuil et poulet frit épicé pour les membres du jury et les candidats.


Lors de la compétition culinaire

Après l’examen, la correction des copies et le calcul des notes, 100 candidats issus des Instituts professionnels de niveau moyen et 100 candidats issus des Instituts professionnels de niveau avancé se sont distingués. Therasit Tasnapremsin de l’Institut technique de Minburi a reçu le prix d’or des Instituts professionnels de niveau moyen, celui de niveau avancé a été gagné par Thanyarut Plaisuntea de l’Institut technologique et commercial d’Ayutthaya. Ils ont respectivement obtenu la coupe de la princesse Sirindhorn, un certificat de premier prix et une médaille d’or, ainsi qu’une bourse d’études de Phramaharachamongkolmunee.

Lors de la cérémonie de remise des prix, Phramaharachamongkolmunee a indiqué que le développement de l’éducation professionnelle était une base stratégique pour l’exploitation des ressources humaines. « Le gouvernement thaïlandais a mis en place la stratégie ‘Thaïlande 4.0’ et le Corridor économique de l’Est. Le pays a ainsi besoin d’un grand nombre de talents maîtrisant des compétences professionnelles. Ce concours permet aux étudiants des Instituts professionnels de renforcer leurs compétences générales et de former une vision plus large, tout en intensifiant les échanges éducatifs entre les deux pays et en favorisant le développement de l’éducation professionnelle en Thaïlande, » a-t-il noté.


Somdej Phramaharachamongkolmunee

Thanyarut Plaisuntea a évoqué qu’elle avait fait ses études pendant deux ans à l’Institut technique et professionnel Bohai de Tianjin grâce à une bourse d’études. Elle s’est dite très chanceuse d’avoir appris les techniques avancées chinoises et le chinois en Chine. Selon elle, ce concours, qui a évalué à la fois les connaissances sur les techniques professionnelles et le chinois, est une bonne occasion pour examiner son propre niveau professionnel. Parallèlement, à travers ce concours, elle a fait connaissance avec beaucoup de gens du même âge excellents, qui lui poussent à redoubler ses efforts. Parlant de son plan après les études, Thanyarut a déclaré avec fermeté : « Si j’ai l’occasion, je vais certainement poursuivre mes études en Chine pour devenir un talent nécessaire au développement de la coopération professionnelle entre la Thaïlande et la Chine. »


L’exposition de matières alimentaires

Le même jour, l’Institut Confucius de la Route de la Soie maritime en Thaïlande a spécialement organisé une exposition de matières alimentaires. Axée sur « Les matières à la fois alimentaires et médicales » et « Les livres alimentaires », l’exposition a présenté des livres sur la culture alimentaire, projeté le documentaire « La Chine au bout de la langue », expliqué des matières alimentaires et médicales et mis en place des jeux consistant à reconnaître des matières alimentaires. L’événement a présenté de façon vivante le charme et la richesse de la culture alimentaire chinoise aux étudiants d’Instituts professionnels et au public thaïlandais, leur permettant d’avoir de nouvelles connaissances et impressions vis-à-vis de la culture chinoise dans une ambiance aisée et joyeuse. Cela a promu de manière énergique l’inspiration mutuelle entre les civilisations et les cultures chinoises et thaïlandaises.

Article : Zhang Xiaohe

 
mot clé:

Nouvelles concernées