Le festival des écrivains chinois en Australie 2019 tenu à Melbourne

[Source]    people.cn [Time]    2019-09-11 10:13:28 
 

Le 10e festival des écrivains chinois en Australie s’est tenu le 1er septembre à Melbourne. Y ont participé une centaine d’écrivains d’origine chinoise venant des quatre coins de l’Australie ainsi que des pays et régions dont Singapour. L’événement a également réuni Yan Jingming, vice-président de l’Association des écrivains de Chine, qui a dirigé une délégation composée de 6 écrivains, et Zeng Jianhua, consul général adjoint de Chine à Melbourne, qui a prononcé un discours.

Cet événement d’un jour a été organisé avec le concours de l’Institut Confucius de Commerce de l’Université du Victoria, en Australie. M. Yan Jingming a donné un discours intitulé « Le futur de la littérature » pour partager avec les écrivains participants les tendances du développement intégré de la littérature chinoise. Les écrivains présents ont mené des discussions et des échanges autour des sujets tels que les relations entre la littérature et les films et télévisions, les critiques littéraires et la publication des œuvres littéraires, ainsi que la situation actuelle et le développement de la littérature des Australiens d’origine chinoise.

Colin Clark, directeur australien de l’Institut Confucius de Commerce de l’Université du Victoria, a indiqué que l’Institut Confucius soutenait beaucoup l’organisation de tels événements. « Etabli il y a seulement 4 ans, l’Institut Confucius, hormis la diffusion de la culture et la langue chinoises, se penche sur les cours de commerce, propose un atelier du Wushu et organise la Journée de la culture chinoise dans des écoles primaires et secondaires. Le but est de promouvoir la culture chinoise dans touts les aspects appréciés par les habitants locaux », a-t-il ajouté.

Le festival des écrivains chinois en Australie est un festival international sur l’art chinois créé en 1991 par Yang Jinhua, leader défunt des Chinois résidant en Australie. Des écrivains chinois de renom ont été invités au festival, y compris Yu Qiuyu, Zhang Xianliang, Tie Ning, Mo Yan, Yu Hua, Alai et Han Shaogong. M. Yan nous a dit que les échanges avec les écrivains chinois d’outre-mer faisaient partie importante des efforts pour raconter les histoires chinoises d’une meilleure façon. « A l’ère d’Internet, la littérature chinoise a connu un énorme changement. En plus de l’intégration entre la tradition littéraire du réalisme et la littérature d’avant-garde, le développement personnalisé de la littérature exige des écrivains l’acquisition des connaissances couvrant plus de domaines. Qu’ils soient des écrivains chinois ou des écrivains étrangers d’origine chinoise, ils doivent avoir des connaissances plus approfondies vis-à-vis de la Chine contemporaine aussi bien complexe que diversifiée pour créer des œuvres de qualité », a-t-il noté.

Pan Hua, président de l’Association des écrivains australiens d’origine chinoise, nous a dit que l’influence du festival ne cessait d’augmenter. Parallèlement, selon lui, il est indispensable pour le développement de la littérature des Chinois d’outre-mer de renforcer les échanges avec les écrivains chinois pour connaître l’orientation de la patrie sans délai. Long Yi, écrivain chinois et auteur du roman « Dissimulation », qui venait participer au festival, a souligné lors d’une séance d’interaction que chaque épanouissement des romans de science-fiction présageait l’arrivée d’une nouvelle révolution scientifique et technologique. « Actuellement, les romans de science-fiction connaissent une prospérité en Chine, ce qui signifie que la Chine jouera un rôle majeur dans la prochaine révolution scientifique et technologique. Pour les écrivains chinois, c’est une période très propice », a-t-il poursuivi.

Melbourne, connu pour son intense ambiance littéraire et artistique, est une ville clé en matière d’échanges entre les cultures diversifiées de l’Australie. M. Zeng Jianhua a indiqué dans son discours que les bonnes œuvres littéraires permettaient d’élargir et de prolonger la vie des êtres humains. Selon lui, pour promouvoir la culture chinoise à travers le festival des écrivains chinois en Australie, il faut bien gérer les relations entre la littérature des Chinois d’outre-mer et la culture chinoise en intégrant les beautés des cultures chinoise et occidentale.

Ces dernières années, avec l’augmentation constante de l’influence de la culture chinoise sur la scène mondiale, l’art littéraire des Chinois d’outre-mer est davantage reconnu par les classes sociales majeures de l’Australie, tandis que des émissions issues de la Chine ou sur le pays sont populaires chez le public local. Depuis 2013, la société australienne Special Broadcasting Service (SBS) diffuse en version anglais If you are the one, une émission chinoise de rencontres amoureuses, qui est bien accueillie par les téléspectateurs de différentes catégories jusqu’à aujourd’hui. Cette émission est le programme télévisé dans une autre langue que l’anglais qui est diffusé pendant le plus longtemps dans l’histoire australienne de la télévision. Selon Han Jing, directrice du Service de sous-titre de SBS, la raison pour laquelle le public préfère cette émission est qu’elle est divertissante et leur permet de renforcer les connaissances culturelles et de découvrir les changements de la Chine dans l’époque. D’où l’on peut constater que lors de la diffusion de la culture chinoise, il faut accorder une attention particulière aux centres d’intérêt et préoccupations du public étranger.

Pour Wei Min, écrivaine australienne d’origine chinoise, si les écrivains chinois d’outre-mer veulent obtenir une plus grande visibilité, il leur faut élargir le champ d’écriture. Plus précisément, il ne faut pas seulement se concentrer sur les immigrés chinois et leur cercle de vie, et ils doivent aussi faire preuve de leurs compétences d’écriture sur les sujets locaux. En mai dernier, Mme Wei a fini l’œuvre posthume « Jacaranda » de son fils. Il s’agit du premier roman en chinois sur l’histoire australienne, suscitant un grand retentissement dans la localité.

Hu Mei, présidente du festival des écrivains chinois en Australie, a indiqué que grâce à la profondeur culturelle des caractères chinois, le milieu littéraire de l’Australie avait eu une appréciation toute nouvelle sur les écrivains d’origine chinoise, et la littérature des Chinois d’outre-mer avait un rayonnement amélioré à l’échelle internationale. Elle espérait que les influences littéraires apportées par le festival des écrivains chinois en Australie permettraient d’illuminer la voie pour le rayonnement de la culture chinoise à l’international.

(People.cn, depuis Melbourne, le 1er septembre. Journaliste : Liu Tianliang)

Lien de l’article

 
mot clé:

Nouvelles concernées