Une délégation japonaise de l’Institut Confucius de l’Université Hokuriku en visite au Siège de l’Institut Confucius

[Source]    Siège de l’Institut Confucius [Time]    2019-08-28 09:11:03 
 

Le matin du 22 août, Heiseikenchushi, la délégation d’échanges culturels des « Ambassadeurs en Chine de l’ère Heisei » 2019, composée d’une centaine d’étudiants et organisée par l’Institut Confucius de l’Université Hokuriku, au Japon, a visité le Siège de l’Institut Confucius.


Photo de groupe

Yu Yunfeng, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius, a prononcé une allocution lors de la cérémonie de bienvenue. Il a noté que l’année 2019 marquait l’entrée dans l’ère Reiwa pour le Japon ainsi que le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. « A la fin du mois de juin dernier, le président chinois Xi Jinping, en marge de sa participation au Sommet du G20 à Osaka, s’est entretenu avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe. Les dirigeants des deux pays sont parvenus à un large consensus sur des efforts conjugués pour construire une relation sino-japonaise conforme aux demandes de la nouvelle ère. La visite des “Ambassadeurs en Chine de l’ère Heisei” revêt une signification profonde en ce moment particulier », a souligné le directeur exécutif adjoint. Il a émis le souhait que les Ambassadeurs en Chine puissent comprendre davantage l’histoire des échanges entre la Chine et le Japon, découvrir la culture chinoise, se faire des amis chinois et renforcer la compréhension mutuelle, afin de jouer un rôle d’ambassadeurs promouvant l’amitié sino-japonaise.


Yu Yunfeng prononce un discours.

Dans son discours, Ogura Tsutom, président du Conseil d’administration et recteur de l’Université Hokuriku, a remercié le Siège de l’Institut Confucius et les universités partenaires pour leur soutien constant. Selon lui, le « développement » est un objectif crucial de l’Université Hokuriku dans sa formation des étudiants. Plus précisément, en plus de la maîtrise des connaissances et des capacités, ce qui est plus important est d’apprendre à être reconnaissant. Ainsi, le recteur s’est dit espérer que les membres de la délégation porteront ce sentiment de reconnaissance dans leur cœur lors de leur visite en Chine et contribueront à l’amitié sino-japonaise dans le futur.


Ogura Tsutom prononce un discours.

Chen Fachun, président de l’Université des Etudes internationales de Tianjin, et Zhang Baojun, vice-président de l’Université des Langues et Cultures de Beijing, ont respectivement souhaité la bienvenue aux membres de la délégation au nom des universités d’accueil en Chine. Ils ont indiqué espérer que les membres pourront obtenir des résultats fructueux à travers cette visite.

Par la suite, une représentante de la délégation a prononcé un discours de remerciements en chinois, puis la chanson en chinois « Manuel de la jeunesse » a été interprétée par les membres de la délégation. Finalement, tous les participants se sont fait prendre en photo de groupe. La cérémonie de bienvenue s’est clôturée dans la bonne humeur.


La représentante de la délégation donne un discours.

Selon les étudiants participant à l’événement, durant ce séjour en Chine, ils ont appris des connaissances en chinois, ont fait l’expérience de la culture chinoise, ont été profondément impressionnés par le développement rapide de la Chine et ont ressenti l’accueil chaleureux des amis chinois. Ils ont affirmé que cette visite en Chine serait un souvenir précieux pour toute leur vie.


Des étudiantes visitent une exposition de livres.


Des étudiantes visitent une exposition de livres.


Des étudiantes visitent le Centre d’expérience culturelle.

Lancé en 1994, le programme « Ambassadeurs en Chine de l’ère Heisei » a pour objectif d’aider les jeunes japonais à comprendre la Chine telle qu’elle est réellement. Il est aujourd’hui devenu un programme de marque important dans le cadre des échanges amicaux entre les jeunes chinois et japonais, accueillant au total plus de 1 700 participants. Cette année, 5 délégations de ce programme ont effectué des visites dans plusieurs villes chinoises, dont Beijing et Tianjin, menant des échanges avec des professeurs et des étudiants dans des universités chinoises en matière de langue, de culture, de pharmacie, de santé, de sports (ping-pong et basket-ball) et de gestion universitaire.

 
mot clé:

Nouvelles concernées