Phrathepphawanawikrom, fondateur de la première Classe Confucius du monde et éducateur thaïlandais se dévouant à l’innovation de l’enseignement du chinois

[Source]    cri.cn [Time]    2019-08-22 14:15:18 
 

En tant qu’éducateur prévoyant, diffuseur de la langue et de la culture chinoises en Thaïlande ainsi qu’ambassadeur de l’amitié entre la Chine et la Thaïlande, le Thaïlandais Phrathepphawanawikrom a persisté, pendant 20 ans, à innover l’enseignement du chinois, tout en fondant la première Classe Confucius du monde.


En 2006, Phrathepphawanawikrom a expérimenté l’enseignement du chinois dans la Classe Confucius nouvellement établie.

Jouissant d’une haute réputation en Thaïlande, Phrathepphawanawikrom est respecté particulièrement par la famille royale et tous les milieux sociaux du pays. Ayant une position notable, un titre distingué et de vastes connaissances, il se consacre à la transmission culturelle et à l’éducation. Il y a 20 ans, Phrathepphawanawikrom s’est déjà rendu compte de l’importance de promouvoir l’enseignement du chinois en Thaïlande. Il a écrit dans son livre : « La culture chinoise est l’une des plus importantes cultures du monde. Avec sa longue histoire, elle influe sur la planète entière. Depuis l’époque de Sukhothaï datant de plus de 800 ans, la Thaïlande maintient toujours des échanges culturels, économiques et commerciaux avec la Chine. Comme la communication linguistique sert de base pour la coopération économique et commerciale, si les Thaïlandais maîtrisent bien la langue chinoise, ils auront plus d’occasions à renforcer les échanges entre la Chine et la Thaïlande dans différents domaines. C’est la raison pour laquelle je m’attache depuis longtemps à la généralisation de l’enseignement du chinois. » A son avis, le soutien au développement de l’éducation permet de favoriser le progrès social, et le développement éducatif doit se conformer aux besoins de l’évolution sociale et aux tendances du monde. « Dans le passé, les Thaïlandais utilisaient l’anglais pour communiquer avec le monde extérieur. Je pense que le chinois deviendra certainement une passerelle importante pour la communication avec le monde. Surtout en ce qui concerne les échanges commerciaux, il deviendra un outil crucial de communication. La Thaïlande et la Chine ont des relations amicales comme d’une même famille. Les adolescents thaïlandais doivent se préparer pleinement à devenir l’élite de demain », a-t-il indiqué.

Très clairvoyant, Phrathepphawanawikrom se dévoue à l’innovation constante en matière d’éducation. Il a fondé en 2003 le Centre d’enseignement du chinois au sein du Lycée Traimit Wittayalai, avant de créer la Fondation Romchatra pour financer la promotion du chinois. En 2004, a eu lieu à Bangkok la première édition du concours de chinois « Passerelle vers le chinois – Coupe de la couronne de diamants » que Phrathepphawanawikrom a lancé. Jusqu’à présent, ce concours a été organisé 16 fois avec plus de 60 000 participants, ce qui en fait le plus grand concours de chinois en dehors de la Chine. Grâce aux efforts de Phrathepphawanawikrom, les départements chinois et thaïlandais chargés de l’Education ont signé une série d’accords de coopération. Le 18 novembre 2006, avec le soutien du Siège de l’Institut Confucius de la Chine, la Classe Confucius du Lycée Traimit Wittayalai, première du genre dans le monde entier, a été créée. En tissant un réseau de l’enseignement du chinois en collaboration avec de nombreuses écoles thaïlandaises, la Classe Confucius a suscité une forte vogue de l’enseignement du chinois dans le pays. Elle est devenue désormais un modèle pour la coopération éducative entre la Chine et le reste du monde.


La Classe Confucius du Lycée Traimit Wittayalai, première du genre dans le monde entier, a été inaugurée en 2006.

Phrathepphawanawikrom a évoqué : « A cette époque-là, proposer l’enseignement du chinois au Lycée Traimit Wittayalai constituait une réponse aux besoins de la société. Le quartier où se trouve le Temple du Bouddha d’Or (Wat Traimit) est une communauté chinoise traditionnelle à Bangkok peuplée par des Thaïlandais d’origine chinoise depuis plus de 200 ans. A ce moment-là, le ministère thaïlandais de l’Education encourageait l’établissement de divers types d’éducation à condition qu’ils répondent aux besoins de la communauté, donc le chinois a été intégré dans le programme d’études des écoles publiques de la Thaïlande. Plus tard, le Siège de l’Institut Confucius a créé 100 premiers Instituts Confucius et Classes Confucius dans le monde entier. Nous avons conseillé au Siège d’enseigner le chinois aux écoles primaires et secondaires afin de jeter une base solide. Le Siège a approuvé notre proposition et a créé la première Classe Confucius au Lycée Traimit Wittayalai. »

La reine-mère Sirikit, le roi Maha Vajiralongkorn et la princesse Chulabhorn de Thaïlande ont tous reçu le personnel de la Classe Confucius du Lycée Traimit Wittayalai. La princesse Sirindhorn a même participé, à plusieurs reprises, aux activités organisées par la Classe Confucius. En outre, la Classe a accueilli successivement des personnalités importantes des milieux politiques chinois et thaïlandais. Au total, la Classe Confucius du Lycée Traimit Wittayalai a déjà reçu quelque 20 000 visiteurs, et a été classée site touristique de la culture chinoise au niveau national par l’Administration thaïlandaise du tourisme. Toutes les activités importantes de la Classe Confucius ont obtenu un soutien énergique des associations chinoises en Thaïlande, et ont témoigné d’une participation active des centaines d’écoles primaires et secondaires et d’universités, tout en attirant une grande attention des médias prestigieux chinois et thaïlandais.


En 2011, la princesse Sirindhorn a visité la Classe Confucius du Lycée Traimit Wittayalai.

Phrathepphawanawikrom s’est ainsi exprimé : « Les formidables succès de la Chine en matière de développement économique ont attiré l’attention du monde entier, et l’apprentissage du chinois est devenu un consensus de toute la société. S’adaptant aux besoins de la société et aux tendances du monde, la Classe Confucius du Lycée Traimit Wittayalai a joué un rôle pionnier dans l’enseignement du chinois, tout en déclenchant une vogue de l’apprentissage du chinois à travers la Thaïlande. Dans ce cadre, des écoles primaires et secondaires ainsi que des universités proposent toutes des cours de chinois. Il est à noter que les écoles publiques l’ont fait à l’instar du Lycée Traimit Wittayalai. L’enseignement du chinois est proposé dans des écoles de toute la Thaïlande. »

Après une dizaine d’années de développement, la Classe Confucius du Lycée Traimit Wittayalai a vu son envergure s’élargir et son influence se renforcer considérablement. Elle a été sélectionnée à deux reprises parmi les « Classes Confucius d’avant-garde » du monde. Pour le fondateur Phrathepphawanawikrom, cette Classe Confucius représente non seulement son honneur, mais aussi la responsabilité et le rêve de toute sa vie. Dans le même temps, la Classe a raffermi sa conviction sur la coopération globale, durable et mutuellement bénéfique entre la Chine et la Thaïlande. Il s’est dit convaincu que les élèves issus de la Classe Confucius auraient une vision plus internationale qui leur permettrait de voir le monde avec plus de confiance et de dessiner un avenir plus radieux.

(Radio Chine Internationale, journaliste : Li Min)

Lien de l’article

 
mot clé:

Nouvelles concernées