La Conférence conjointe 2019 d’Instituts Confucius en Afrique tenue à Madagascar

[Source]    Siège de l’Institut Confucius [Time]    2019-07-31 16:54:54 
 

La Conférence conjointe 2019 d’Instituts Confucius en Afrique s’est tenue le 26 juillet à Antananarivo, capitale de Madagascar. Des invités d’honneur ont assisté à la cérémonie d’ouverture et ont chacun prononcé un discours. Ils étaient Jean-Eric Rakotoarisoa, président de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) de Madagascar, Blanche Nirina Richard, ministre malgache de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Yang Xiaorong, ambassadrice de Chine à Madagascar, Yu Yunfeng, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius, Tian Yanguang, directeur du Comité des Affaires universitaires de l’Université normale du Jiangxi (JXNU), et Mamy Raoul Ravelomanana, président de l’Université d’Antananarivo.


Photo de groupe des participants

Mme Blanche Nirina Richard a rappelé avec émotion sa participation à l’établissement de l’Institut Confucius de l’Université d’Antananarivo, et a hautement apprécié les résultats obtenus par ce dernier et l’Institut Confucius de l’Université de Tamatave. Elle a indiqué que le gouvernement malgache accordait une grande attention à la promotion du chinois dans le pays. Notant que la « Vogue du chinois » s’amplifiait dans le pays dans le cadre de « la Ceinture et la Route », la ministre espérait que Madagascar et la Chine continueraient de maintenir une coopération étroite et de mener à bien ensemble les Instituts Confucius, en intensifiant davantage les échanges amicaux dans les domaines socio-culturel et éducatif.


Mme Blanche Nirina Richard

Mme Yang Xiaorong s’est dite très heureuse d’avoir assisté au développement rapide des Instituts Confucius et à l’amplification de « la Vogue du chinois » à Madagascar. Elle a hautement apprécié l’Institut Confucius de l’Université d’Antananarivo et celui de l’Université de Tamatave pour leurs rôles actifs dans la promotion des échanges socio-culturels entre la Chine et Madagascar, surtout les échanges amicaux entre les jeunes des deux pays. L’ambassadrice chinoise a émis le souhait que les Instituts Confucius portent leur regard vers un développement à long terme, améliorent la qualité d’enseignement en élargissant l’envergure, et mènent des échanges et des réflexions de façon approfondie pour former une synergie afin de d’injecter de nouvelles dynamiques à leur développement et de contribuer davantage au développement des relations d’amitié sino-malgaches et sino-africaines.


Mme Yang Xiaorong

M. Yu Yunfeng a salué les nouveaux progrès réalisés par les Instituts Confucius en Afrique francophone en matière d’envergure, de qualité, de caractéristiques et d’effets d’enseignement. Il espérait que les Instituts Confucius pourraient bien construire leurs valeurs internes dans le futur développement en vue de jeter une base pour un développement de qualité et durable. M. Yu a également demandé de renforcer de façon constante la localisation du corps enseignant, des ressources pédagogiques et des approches didactiques. Parallèlement, le directeur exécutif adjoint souhaitait que les Instituts Confucius trouvent un positionnement pertinent pour promouvoir le programme dit « Le chinois plus », dans le but de réaliser un meilleur développement original. Il a aussi conseillé aux Instituts Confucius dans la région africaine de renforcer la coopération pour favoriser un développement collaboratif, et de bien profiter des avantages de développement en faveur de l’éducation apportés par les techniques numériques et intelligentes en tenant compte des réalités locales, afin d’améliorer les effets d’enseignement des Instituts Confucius à travers des moyens numériques.


M. Yu Yunfeng

MM. Ravelomanana et Tian ont passé en revue l’histoire de coopération dans l’enseignement entre l’Université d’Antananarivo et la JXNU, et se sont dits heureux face aux résultats obtenus par l’Institut Confucius de l’Université d’Antananarivo et à son rôle joué dans les relations sino-malgaches. Ils ont affirmé que les deux parties intensifieraient la coopération dans le futur pour mener à bien l’Institut Confucius de l’Université d’Antananarivo et apporter une nouvelle contribution à la consolidation et au développement des relations d’amitié Chine-Madagascar.

Lors de la conférence, Holiseheno Zo Eva Rasendra, directrice de l’Institut Confucius de l’Université d’Antananarivo, Julien Sègbo, directeur de l’Institut Confucius de l’Université d’Abomey-Calavi au Bénin, et Gong Yani, directrice adjointe du Service des ressources humaines de China Nonferrous Metal Mining (Group) Co., Ltd, ont respectivement partagé des cas au sujet du « Développement collaboratif des Instituts Confucius », de la « Formation des enseignants locaux » et de la « Formation des talents locaux avec l’aide des universités et des entreprises ». De plus, les participants à la conférence ont mené des discussions de façon approfondie autour des sujets tels que « Développement collaboratif des Instituts Confucius », « Développement original des Instituts Confucius » et « Développement durable des Instituts Confucius ». Lors d’une cérémonie de signature de l’accord portant sur l’établissement de la Classe Confucius de l’Institut professionnel de Science et de Technologies Chine-Zambie, tenue en marge de la conférence, M. Yu et Mme Gong ont signé l’accord au nom des partenaires.


Cérémonie de signature de l’accord portant sur l’établissement de la Classe Confucius de l’Institut professionnel de Science et de Technologies Chine-Zambie

Sous le haut patronage du Siège de l’Institut Confucius, cette conférence a été organisée par l’Institut Confucius de l’Université d’Antananarivo. Y ont participé une centaine de représentants venus de 19 Instituts (Classes) Confucius répartis dans 17 pays (régions) en Afrique, d’entreprises à capitaux chinois ainsi que de médias chinois et étrangers.

 
mot clé:

Nouvelles concernées