Des Instituts Confucius en Europe organisent une conférence conjointe sur le partage des ressources des Instituts Confucius

[Source]    Institut Confucius de l’Université Goethe de Francfort en Allemagne [Time]    2019-07-15 13:11:55 
 

Une conférence conjointe des directeurs d’Instituts Confucius en Europe s’est tenue les 27 et 28 juin sur le campus principal de l’Université Goethe de Francfort, en Allemagne. Placé sous le thème « Le partage des ressources des Instituts Confucius », l’événement a été organisé par l’Institut Confucius de l’Université Goethe de Francfort. 32 directeurs chinois et étrangers venant de 18 Instituts Confucius répartis dans 12 pays européens ainsi que les représentants du Siège de l’Institut Confucius et de l’Université Fudan ont participé à la conférence. Van Dick, vice-président de l’Université Goethe de Francfort, Michael Borchmann, ancien chef du Département des affaires européennes et internationales du gouvernement de l’Etat de Hesse en Allemagne, Xiu Chunmin et Jiao Hailong, consul et vice-consul du Groupe d’éducation et de culture du consulat général de Chine à Francfort, et Yang Zhiyi, présidente du Conseil de l’Institut Confucius de l’Université Goethe de Francfort, ont participé à la cérémonie d’ouverture et ont chacun prononcé un discours.

Lors de la cérémonie d’ouverture, Van Dick a déclaré dans son discours que l’Institut Confucius de l’Université Goethe de Francfort, établi conjointement par l’Université Goethe de Francfort et l’Université Fudan, était devenu un trait d’union reliant les deux universités et les deux villes, en fournissant une bonne plate-forme d’échanges. Selon lui, le partage des ressources entre les Instituts Confucius permettra de briser les limites d’esprit, de développer de nouveaux concepts, et de mener des échanges et coopérations plus dynamiques.


Van Dick donne un discours.

Xiu Chunmin a indiqué que le développement de l’Institut Confucius ainsi que ses réalisations d’aujourd’hui étaient évidents pour tous. Parallèlement, il a souligné que l’Institut Confucius, en tant qu’une institution émergente, devrait se perfectionner constamment et mettre en valeur la sagesse collective. Le consul chinois a émis le souhait que les directeurs puissent travailler de concert, formuler des conseils et des propositions et faire preuve d’ouverture et de confiance.


Xiu Chunmin donne un discours.

Michael Borchmann a déclaré : « Depuis 2004, l’Institut Confucius a entamé sa ‘longue marche’ à travers le monde. Il s’agit d’une ‘marche’ bien réussie. Le monde actuel devient de plus en plus compliqué et nous demande des solutions plus complexes. Donc, nous sommes réunis ici pour partager les expériences. C’est une chose très significative. »


Michael Borchmann

En citant un proverbe chinois « Chaque jour je m’examine sur trois points : la loyauté, la confiance et l’apprentissage », Yang Zhiyi a indiqué dans son discours que nous devrions prendre ce genre d’autocritique constructive pour exemple. Elle a également évoqué un autre dicton chinois « Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse ». Mme Yang a souligné qu’il fallait mettre en pratique ces concepts en les préconisant.


Yang Zhiyi prononce un discours.

Après leurs allocutions, Anna Rosinus, professeure d’économie à l’Université de Sciences appliquées de Mayence, a donné un discours intitulé « Partenariat stratégique : que les organisations peuvent-elles apprendre de l’économie du partage ? » Elle a expliqué en détail le concept de l’économie du partage, et formulé ses propres opinions sur le développement de l’Institut Confucius en citant des cas réussis de l’économie du partage dans le monde d’aujourd’hui. Selon elle, les Instituts Confucius doivent partager leurs informations et ressources, et chacun peut exprimer ses idées et demandes pour contribuer à la sagesse collective. « Ce qui est plus important, c’est que l’Institut Confucius doit adopter une pensée ouverte et une vision tant approfondie qu’à long terme, afin de rassembler les gens et de construire une plate-forme. En accumulant du sable, on peut former une pagode », a-t-elle ajouté.


Anna Rosinus donne un discours thématique.

Au cours des discussions thématiques, les participants ont d’abord partagé des cas sur le thème « Les meilleures pratiques des Instituts Confucius en Europe : partager les ressources et construire un réseau avec les partenaires locaux ». Les représentants de l’Institut Confucius de l’Université d’Etat technique de Novossibirsk en Russie, de l’Institut Confucius de Bretagne en France, de l’Institut Confucius de Clermont-Ferrand en France, de l’Institut Confucius de Commerce de l’Université de Leeds au Royaume-Uni, de l’Institut Confucius de l’Université de Naples – l’Orientale en Italie, de l’Institut Confucius de l’Université de Chypre et de l’Institut Confucius de l’Université Goethe de Francfort ont présenté leurs propres cas réussis, en montrant leurs expériences en matière de développement de la coopération et de partage des ressources avec les institutions locales pour élargir l’envergure et l’influence des événements.


La représentante de l’Institut Confucius de l’Université d’Etat technique de Novossibirsk fait l’analyse de cas.

Lors de la discussion sur le thème « Construire un fort réseau de connexion pour partager les ressources et informations parmi les Instituts Confucius en Europe », les participants ont discuté de la possibilité et des méthodes pour construire une plate-forme en ligne du partage des informations dans les pays européens, ainsi que de la faisabilité et des difficultés concrètes pour construire une plate-forme de partage des informations dédiée aux Instituts Confucius en Europe. Blaise Thierrée, directeur français de l’Institut Confucius de Bretagne, a échangé avec les autres au sujet de la construction de la plate-forme de partage des informations dédiée aux Instituts Confucius en France ainsi que de son fonctionnement et de ses effets. Il a également exprimé la volonté de partager les ressources sur la plate-forme d’informations en ligne avec les Instituts Confucius dans les autres pays européens. Les participants ont tous formulé des conseils et propositions à discuter conformément au travail et aux demandes réels de leurs propres Instituts Confucius.

Pendant la discussion sur la façon dont le Siège de l’Institut Confucius soutient le partage des ressources et informations des Instituts Confucius, Cao Ge, représentant du Siège de l’Institut Confucius, a présenté le plan décennal du Siège de l’Institut Confucius sur la construction de la plate-forme numérique, y compris l’Institut Confucius numérique développé sur la base de l’Institut Confucius en ligne. Il a déclaré que l’Institut Confucius numérique, mettant l’accent sur la construction d’une plate-forme en nuage, visait à fournir un accès plus unifié et plus distinct à la plate-forme en ligne à l’intention des directeurs et enseignants des Instituts Confucius, et à renforcer la praticité des ressources en enseignement en ligne, dans le but de construire une plate-forme numérique de partage des ressources dédiée aux Instituts Confucius du monde entier.


La représentante de l’Institut Confucius de l’Université de Naples – l’Orientale fait l’analyse de cas.

Durant la discussion sur la formation et le développement de l’esprit d’équipe dans le contexte interculturel, Yulia Mylnikova, directrice russe de l’Université d’Etat de Saint-Pétersbourg en Russie, a présenté les différences culturelles dans le contexte interculturel ainsi que les difficultés rencontrées et les acquis obtenus pendant la formation de l’esprit d’équipe. Les participants ont exprimé leurs propres avis sur le concept de l’échelon et le travail en équipe, et ont mené une discussion approfondie autour de la concurrence et de la coopération au sein des Instituts Confucius de différentes régions ainsi que de celles entre les Instituts Confucius et les institutions locales. Ils étaient d’avis que la concurrence était inévitable et apporterait plus d’opportunités et d’inspiration mutuelle à condition que l’on insiste sur le concept de coopération gagnant-gagnant et que l’on maintienne une bonne communication.

Wang Chanjuan, directrice chinoise de l’Institut Confucius de l’Université d’Etat technique de Novossibirsk, a présenté le cas de la coopération et du soutien entre son Institut Confucius et l’Université d’Etat technique de Novossibirsk, qui avaient fait de leur concurrence une coopération mutuellement bénéfique.

Finalement, Wang Weilin, représentante du Siège de l’Institut Confucius, a prononcé un discours de conclusion. Selon elle, le partage des ressources des Instituts Confucius consiste tout d’abord à celui entre les Instituts Confucius et les localités d’accueil. « Après 15 ans de développement, les Instituts Confucius ont essentiellement établi une coopération avec les gouvernements, les entreprises et les établissements culturels concernés locaux. Le partage des ressources se fait aussi entre les Instituts Confucius. Comment les Instituts Confucius partagent-ils leurs ressources à l’échelle nationale, continentale ou mondiale ? Le Siège de l’Institut Confucius s’engage également à y répondre. Je suis convaincue que l’on aura une meilleure plate-forme de partage des ressources dans le futur », a-t-elle conclu.


Photo de groupe

Les directeurs présents étaient tous d’avis que cette conférence avait fourni une plate-forme d’échanges précieuse pour les Instituts Confucius dans différents pays européens. Ils espéraient avoir plus d’occasions pour mener des échanges et renforcer la coopération dans le futur, en vue de créer un environnement propice au développement des Instituts Confucius en Europe.

 
mot clé:

Nouvelles concernées