L’Institut Confucius de l’Université d’Etat des Langues et des Sciences sociales V. Brusov d’Erevan célèbre son 10e anniversaire

[Source]     [Time]    2019-06-26 11:31:34 
 

L’Institut Confucius de l’Université d’Etat des Langues et des Sciences sociales V. Brusov d’Erevan (YSULS) en Arménie a tenu le 14 juin une cérémonie de célébration pour son 10e anniversaire. L’événement a réuni plus de 500 personnes, dont Arayik Harutyunyan, ministre arménien de l’Education, des Sciences, de la Culture et des Sports, Anna Stepanyan, directrice du Département de l’éducation générale de la municipalité d’Erevan, Karine Harutyunyan, présidente de l’YSULS, Gegham Gevorgyan, président de l’Université d’Etat d’Erevan (YSU), Gagik Sargsyan, vice-président de l’Université slave russo-arménienne (RAU), Gor Sargsyan, directeur arménien de l’Institut Confucius de l’YSULS, Tian Erlong, ambassadeur de Chine en Arménie, Chen Zijiao, doyenne de la Faculté d’études chinoises de l’Université des Langues étrangères de Dalian (DUFL), Yang Meihua, directrice chinoise de l’Institut Confucius de l’YSULS, ainsi que des présidents d’université, des directeurs d’écoles primaire et secondaire, des personnalités issues de différents milieux de l’Arménie et des enseignants et étudiants de l’Institut Confucius.


Danse d’ouverture « Un début brillant »

Dans son discours, l’ambassadeur Tian Erlong a adressé ses félicitations à tous les enseignants et étudiants de l’Institut Confucius, et a exprimé ses respects aux amis issus de tous les secteurs ayant contribué depuis longtemps à la coopération et aux échanges sino-arméniens sur les plans humain et culturel. Il a également salué le succès remporté par l’Institut Confucius dans les domaines de l’enseignement du chinois et de la diffusion de la culture depuis sa création il y a dix ans. Indiquant que l’Institut Confucius servait de messager culturel et amical, M. Tian a estimé que celui-ci était devenu une vitrine pour la coopération culturelle et éducative entre les deux pays. « L’année 2019 représente une année prometteuse pour la Chine et l’Arménie. Pour l’Institut Confucius, cette première décennie a été consacrée à un travail laborieux mais a également marqué des résultats fructueux », a-t-il souligné. L’ambassadeur chinois s’est dit espérer que l’Institut Confucius pourra profiter de cette occasion pour viser encore de meilleurs succès dans la prochaine décennie. Il a souhaité à l’Institut Confucius un meilleur développement et une contribution plus importante à la promotion des échanges socio-culturels et de la coopération amicale entre les deux pays.


Tian Erlong

La directrice chinoise de l’Institut Confucius, Yang Meihua, a lu une lettre de félicitations adressée par Ma Jianfei, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius. Mme Yang a souligné que dans sa lettre, M. Ma avait grandement salué l’excellente contribution de l’Institut Confucius en matière d’enseignement du chinois, d’organisation d’événements culturels, de rédaction de manuels de chinois locaux, de formation des enseignants locaux et de promotion d’échanges éducatifs et culturels entre la Chine et l’Arménie avec le soutien de l’YSULS et de la DUFL.


Yang Meihua

La doyenne de la DUFL, Chen Zijiao, a lu une lettre de félicitations envoyée par Liu Hong, présidente de la DUFL. Dans sa lettre, la présidente a indiqué qu’en l’espace de dix ans, l’Institut Confucius de l’YSULS avait obtenu des résultats très fructueux. Mme Liu a ainsi émis le souhait que l’Institut Confucius redouble ses efforts et cultive une jeune génération d’amitié entre la Chine et l’Arménie afin de devenir un exemple de la coopération éducative bilatérale et de contribuer à faire avancer l’initiative « la Ceinture et la Route ».


Chen Zijiao

La présidente de l’YSULS, Karine Harutyunyan, a déclaré : « L’Institut Confucius est non seulement un exemple de la coopération éducative entre l’Arménie et la Chine, mais est aussi un trait d’union pour les échanges culturels étroits entre les deux pays, témoignant de leur amitié bilatérale ». Elle a également remercié tous les enseignants de chinois pour leurs efforts.


Karine Harutyunyan

Par la suite, les participants ont regardé un documentaire portant sur le 10e anniversaire de l’Institut Confucius, passant en revue son parcours de développement et ses résultats. Dans le documentaire, des représentants du secteur éducatif arménien ont adressé leurs vœux à l’Institut Confucius et ont salué ses résultats dans les domaines de l’enseignement du chinois et des échanges culturels sino-arméniens. Le ministre Arayik Harutyunyan a indiqué : « Avec l’apprentissage du chinois par de plus en plus d’Arméniens, l’Institut Confucius est devenu le centre le plus important pour diffuser la culture chinoise et promouvoir l’enseignement du chinois en Arménie. Des écoles secondaires et des universités arméniennes proposent maintenant elles aussi des cours de chinois. L’influence de cette langue ne cesse d’augmenter. Au-delà du travail quotidien, nous continuerons de consacrer tous nos efforts, ensemble avec la partie chinoise, pour favoriser le développement de l’Institut Confucius et l’approfondissement des relations Arménie-Chine. »

Le Manuel de conversation en arménien-chinois-russe-anglais, rédigé par Yang Meihua et des chercheurs arméniens en plus d’un an, a également été lancé à cette occasion. Ce manuel regroupant des conversations en quatre langues est très pratique. Il s’agit du premier manuel de conversation multilingue de l’Asie centrale. Parallèlement, l’Institut Confucius a imprimé un album-souvenir pour son 10e anniversaire, couvrant les activités éducatives et culturelles organisées par l’Institut Confucius et l’application des programmes du Siège de l’Institut Confucius. Cet album-souvenir, rempli d’articles et de photos, a permis de présenter globalement les résultats obtenus par l’Institut Confucius au cours de la dernière décennie.

Lors de la célébration, des enseignants et des étudiants de l’Institut Confucius ont exécuté des numéros de chant et de danse tels que « Les trésors joyeux » et « Bodhisattva Avalokitesvara aux mille bras », et ont effectué une démonstration de calligraphie et de l’art du thé, ce qui a suscité des tonnerres d’applaudissements.


« Les trésors joyeux »


« Bodhisattva Avalokitesvara aux mille bras »


Danse traditionnelle arménienne


Photo de groupe

Rappeler le parcours brillant du développement de l’Institut Confucius lors des dix dernières années représente un bilan du passé mais aussi un nouveau commencement. L’Institut Confucius de l’YSULS profitera ainsi de cette occasion pour entamer un nouveau parcours et arriver à des réalisations encore plus splendides.

Article : Niu Wenjuan, Chen Baowen ; photos : Gu Tianmei, Wang Qi

 
mot clé:

Nouvelles concernées