Clôture d’un gala d’arts martiaux, de chant et de danse à Edmonton

[Source]    Institut Confucius d’Edmonton au Canada [Time]    2019-05-29 11:20:50 
 

A ce joli mois de mai, il fait doux et ensoleillé. Les peupliers et les saules verdoient et les fleurs sont en épanouissement. Les oies sauvages et les goélands planent et les visages rayonnent de joie. Le monde regorge de vitalité.

A l’occasion du Mois du patrimoine asiatique, les arts traditionnels asiatiques s’épanouissent comme les fleurs, alors que la culture chinoise se distingue par sa profondeur et son étendue.

L’Institut Confucius d’Edmonton au Canada a organisé le 9 mai un gala d’arts martiaux, de chant et de danse au Théâtre Eva O’Howard en collaboration avec l’Association de l’opéra de Beijing d’Edmonton et l’Association de l’enseignement bilingue chinois-anglais d’Edmonton (ECBEA).

L’événement a réuni Mme Trisha Estabrooks, membre du Conseil de la Direction des écoles publiques d’Edmonton (EPSB), M. Lorne Parker, directeur adjoint de l’EPSB et président du Conseil de l’Institut Confucius d’Edmonton, Mme Wendy Boje, sous-ministre adjointe de l’Education de l’Alberta, Mme Tian Liang, conseillère spéciale pour la langue chinoise du ministère de l’Education de l’Alberta, M. Zong Li, directeur canadien de l’Institut Confucius de l’Université de la Saskatchewan, M. Li Wei, directeur canadien de l’Institut Confucius d’Edmonton, M. Liu Ning, directeur chinois de l’Institut Confucius de l’Université de la Saskatchewan, et M. Dong Zhaobo, directeur du Département des sports de l’Université polytechnique de Beijing. Plus de 600 personnes ont assisté à ce spectacle, y compris des enseignants et des étudiants de l’Institut Confucius d’Edmonton ainsi que des habitants locaux.

Dans leurs discours, Lorne Parker et Li Wei ont respectivement exprimé leur gratitude aux gouvernements aux différents échelons, aux associations et aux personnalités de tous les milieux dans la localité pour leur soutien à l’Institut Confucius au cours des dix dernières années.


Lorne Parker


Li Wei prononce un discours.

Dans son allocution, Trisha Estabrooks a souligné la nécessité d’apprendre la langue chinoise, et a remercié l’Institut Confucius d’Edmonton et l’ECBEA pour leurs efforts contribués à l’enseignement du chinois et leur soutien énergique accordé à cet égard.


Discours de Trisha Estabrooks

Le gala a débuté par un court-métrage intitulé « Les dix ans passés de l’Institut Confucius d’Edmonton ». L’équipe de l’Institut Jihong de Wushu et de Tai-chi-chuan qui avait fait preuve d’une excellente performance aux concours internationaux de Wushu, l’équipe de Wushu de l’Université polytechnique de Beijing qui avait remporté de nombreuses médailles aux concours nationaux de Wushu, et la troupe de danse de l’Institut Confucius de l’Université de la Saskatchewan, très célèbre dans la province, ont été invitées à donner de merveilleuses représentations d’arts martiaux et de danse.

L’équipe de Wushu de l’Université polytechnique de Beijing a exécuté des numéros de Wushu intitulés respectivement « Le dragon s’élevant et le tigre bondissant », « Esprit héroïque de Kung-fu », « Esprit de Wushu de la Chine », « Les nuages flottant et l’eau coulant » et « Une âme héroïque qui illumine le ciel », en présentant la boxe, l’art de sabre, le Duilian (combat en duo ou entre plusieurs personnes) et des instruments d’arts martiaux. Les acteurs étaient tantôt dynamiques, tantôt calmes. En mouvement, ils étaient vigoureux comme des dragons et des tigres qui bondissent ; en tranquillité, ils étaient souples comme des nuages flottant et des eaux coulant. Ces représentations ont montré pleinement la profondeur et l’étendue des arts martiaux chinois. Leur style élégant et unique avec des contenus riches et variés ont ébloui le public.


Représentation d’arts martiaux

L’équipe de l’Institut Jihong de Wushu et de Tai-chi-chuan a donné un numéro intitulé « Garçons Kung-fu ». Les mouvements habiles, les techniques souples et variées, et la représentation exquise des arts martiaux de sabre, de lance, d’épée et de boxe, ont montré le Kung-fu chinois aussi riche que profond en gagnant plein d’éloges des spectateurs.


Représentation d’arts martiaux

La troupe de danse de l’Institut Confucius de l’Université de la Saskatchewan a exécuté des numéros de danse intitulés « Grâce du village de l’ethnie Yi », « Ballet au printemps », « Meilaozi » et « Chant de la belle ». La musique douce et la danse élégante étaient accompagnées de costumes aux couleurs éclatantes avec des robes fluides et des manches flottantes, de telle sorte que les danseuses ressemblaient à des fées dans ce monde. Leur allure gracieuse comme orchidée, leur forme détendue et leur représentation magnifique ont remporté des tonnerres d’applaudissements.


Numéro de danse


Numéro de danse


Numéro de danse

De plus, Yan Qingping, célèbre actrice de l’opéra de Beijing à Edmonton et disciple d’outre-mer de Mei Baojiu, maître de l’opéra de Beijing, a dirigé un chœur pour interpréter une chanson au style de l’opéra de Beijing intitulée « Je t’aime, la Chine ». M. Fang Li, ancien consul général de Chine à Toronto, a chanté en solo « Ode aux pruniers rouges » et a interprété en contre-chant « Belles fleurs et pleine lune ». Ces chansons ont suscité des acclamations des spectateurs.


Chant choral « Je t’aime, la Chine »


Solo « Ode aux pruniers rouges »


Contre-chant « Belles fleurs et pleine lune »

Pendant le gala, l’Institut Confucius d’Edmonton a chanté en solo « Ode aux pruniers rouges », a interprété à tour de rôle les chansons « Compter les canards », « Azalée » et « Très génial », a exécuté le solo de danse « La première pluie à Lin’an », des numéros de danse en groupe intitulés respectivement « Des belles au théâtre » et « Ombre », ainsi que le solo de flûte « Fouetter le cheval transportant des céréales ». A noter que les chansons « Compter les canards », « Azalée » et « Très génial » ont été respectivement interprétées par des gagnants du 2e Concours de chant en chinois « Singing Edmonton ». Ils étaient Wu Yufan, champion du groupe d’écoliers, Sophie Stetsko, lauréate du deuxième prix du groupe de collégiens et de lycéens, et Jiang Songzhang, lauréat du deuxième prix du groupe d’adultes et enseignant de chinois de la Classe Confucius de l’Ecole élémentaire Caernarvon relevant de l’Institut Confucius d’Edmonton.


Chanson « Ode aux pruniers rouges »


Solo de danse « La première pluie à Lin’an »


Danse « Des belles au théâtre »


Danse « Ombre »

Ce gala a permis aux habitants locaux d’admirer de près des arts martiaux et des danses chinois. Les applaudissements et les acclamations sans cesse ont montré leur amour et admiration du profond du cœur. A la lumière de l’esprit d’assiduité et d’endurance au cours des dix ans, l’Institut Confucius d’Edmonton recherche constamment la perfection. Grâce à leur travail assidu, l’Institut Confucius a gagné des éloges des populations locales et a construit une passerelle d’amitié entre la Chine et le Canada à travers des échanges culturels.

 
mot clé:

Nouvelles concernées