Etats-Unis : tenue de la Conférence nationale américaine de la langue chinoise 2019 à San Diego

[Source]    Siège de l’Institut Confucius (Hanban) [Time]    2019-05-15 11:03:53 
 

La 12e Conférence nationale américaine de la langue chinoise a eu lieu le 9 mai à San Diego dans l’Etat de la Californie. Ayant pour thème « Vers un futur mondialisé », l’événement a été organisé par le Siège de l’Institut Confucius, the College Board et l’Association de l’Asie. Cette conférence a réuni plus de 1 300 participants venant des quatre coins des Etats-Unis et de 8 autres pays, y compris des enseignants de chinois, des fonctionnaires en charge de l’éducation et des experts en enseignement du chinois. A cette occasion, ils ont abordé la signification des échanges culturels et linguistiques, et partagé des expériences et résultats en enseignement du chinois.

Le Dr Ma Jianfei, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius ainsi que vice-président et secrétaire général de la Société internationale pour l’enseignement du chinois, a déclaré lors de la réunion plénière tenue le 10 mai que du point de vue global, l’enseignement de la deuxième langue vivante était d’abord une activité d’enseignement transculturel, dont un des clés de la réussite résidait dans le respect, la compréhension et la confiance vis-à-vis de différentes cultures. Il s’est ainsi exprimé : « L’Institut Confucius est un exemple de la coopération éducative entre les parties chinoise et étrangère, et incarne intégralement le concept de l’éducation globale. Depuis une dizaine d’années, le nombre des apprenants inscrits aux Instituts Confucius aux Etats-Unis a dépassé deux millions de personnes. L’Institut Confucius a fourni des bourses d’études à plus de 1 300 étudiants américains, et a organisé les visites en Chine de plus de 22 000 apprenants et travailleurs dans le domaine éducatif. Cela a apporté une contribution particulière à la compréhension mutuelle et aux échanges humains et culturels entre les peuples chinois et américain. » Selon M. Ma, les enseignants chinois se sont rendus aux Etats-Unis, éloignés de la Chine, pour soutenir l’enseignement du chinois, et ont reçu le soutien des écoles d’accueil et des collègues américains. Parallèlement, ils ont appliqué les nouveaux concepts et méthodes pédagogiques qu’ils avaient appris aux Etats-Unis dans leur enseignement après leur retour en Chine. Et cela, selon le directeur exécutif adjoint, reflète la coopération internationale en matière d’éducation globale. A l’en croire, le Siège de l’Institut Confucius s’assurera que les Instituts Confucius continueront d’adhérer aux principes de l’enseignement et de fonctionner conformément aux traditions éducatives de différents pays et au concept de l’éducation globale, dans le respect de l’autonomie des universités d’accueil dans l’enseignement, de manière ouverte, transparente et légale, afin de continuer de fournir l’enseignement du chinois de qualité aux peuples des différents pays et de contribuer à l’éducation globale.

Anthony Jackson, vice-président de l’Association de l’Asie, a indiqué que l’apprentissage de langues étrangères était un moyen de connaître la culture et l’histoire d’autres pays. Selon lui, les élèves américains manquent de connaissances sur le monde extérieur, notamment sur l’Asie, donc il faut renforcer énergiquement l’enseignement du chinois aux Etats-Unis, ce qui favorisera l’épanouissement des élèves américains. Il a également souligné qu’une des missions clés de l’Association de l’Asie consistait à aider plus de personnalités de différents milieux américains à reconnaître pleinement l’importance de l’apprentissage du chinois, et à permettre à plus d’Américains de bénéficier de l’enseignement du chinois et de l’éducation globale.

Lors de la conférence, Jim Montoya, vice-président senior et responsable du programme de l’enseignement supérieur mondial de the College Board, a indiqué que dans la nouvelle ère, les élèves de la nouvelle génération avaient brisé les limites des frontières et les clichés, et espéraient davantage prendre contact avec les nouvelles choses et idées. Selon lui, les problèmes mondiaux nécessitent des solutions globales, ce qui créera des opportunités et des forces de propulsion de développement pour l’éducation globale. Il a souligné que les résultats issus de l’éducation globale deviendraient un trésor pour les élèves tout au long de la vie, et que l’enseignement du chinois occupait une partie de plus en plus importante dans l’éducation globale, permettant aux élèves de créer un meilleur avenir.

Linda Liu, vice-présidente chargée des affaires internationales de The College Board, a déclaré lors de la conférence qu’il fallait reconnaître clairement le rôle important et la signification positive de la cause de l’éducation dans le processus de la mondialisation. Elle a poursuivi : « L’éducation globale permettra de cultiver le nouvelle génération de talents qui répondra au besoin urgent de notre époque et deviendra une force importante pour promouvoir la coopération internationale. Les travailleurs dans le secteur éducatif doivent innover constamment leurs idées et méthodes pédagogiques pour satisfaire les nouveaux besoins des élèves en termes de moyens d’apprentissage. » Selon Mme Liu, les collégiens et lycéens américains s’intéressent davantage à l’apprentissage de langues étrangères. A l’en croire, le chinois figure parmi les langues étrangères les plus populaires, et le taux de croissance du nombre de participants à l’examen de chinois Advanced Placement (AP) est de 6%.

Au cours de la conférence, Lean Markworth, venant de la Classe Confucius du Lycée Mission Bay, a joué un extrait de la pièce de l’Opéra de Beijing « La concubine ivre », montrant les résultats d’enseignement de la culture chinoise des Instituts Confucius aux Etats-Unis.

Cette conférence comprenait trois réunions plénières intitulées respectivement « Parcours et tendances de l’éducation globale », « Expérience d’études à l’étranger : impacts et meilleures pratiques » et « Les médias sociaux et le chinois », ainsi que plus de 90 séances concernant l’évaluation de l’enseignement, l’innovation didactique, l’apprentissage et le développement professionnel. En marge de la conférence, des activités ont été organisées comme les visites dans des écoles et l’exposition des ressources de l’enseignement du chinois.

Lancée en 2008, la Conférence nationale américaine de la langue chinoise, qui se tient tous les ans, est le plus grand séminaire sur l’enseignement du chinois entièrement reconnu dans le milieu éducatif américain. Plus de 10 000 personnes ont participé à cette conférence depuis son lancement.

 
mot clé:

Nouvelles concernées