Le directeur chinois de l’Institut Confucius de l’ENU invité à la Télévision d’Etat du Kazakhstan

[Source]    Institut Confucius de l’Université nationale eurasiatique L. N. Gumilyov au Kazakhstan [Time]    2019-05-13 15:06:44 
 

 

Le 26 avril, Yang Lei, directeur chinois de l’Institut Confucius de l’Université nationale eurasiatique L. N. Gumilyov (ENU), a accordé une interview à la chaîne Khabar 24 de la Télévision d’Etat du Kazakhstan. Cette interview exclusive en direct se concentrait sur le deuxième Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale.

Lors de l’interview, Yang Lei a répondu aux questions posées par Almaz Ashim, célèbre présentateur d’actualités de la Télévision, notamment sur l’impact de l’initiative « la Ceinture et la Route » sur le Kazakhstan, les résultats obtenus par le Kazakhstan et la Chine en matière d’échanges culturels, ainsi que les raisons pour lesquelles la communauté internationale a applaudi au Forum de « la Ceinture et la Route ».


Yang Lei (à droite) interviewé par Almaz Ashim (à gauche).

Yang Lei a déclaré que la participation des dirigeants de près de 40 pays au Forum de « la Ceinture et la Route » avait parfaitement incarné les bonnes relations de coopération entre la Chine et les autres pays du monde. « Dans le cadre de ses échanges avec les autres pays, la Chine adhère au principe axé sur la paix, l’amitié, les bénéfices réciproques et le gagnant-gagnant, le développement commun et la coopération mutuelle. Cela est la raison la plus cruciale pour laquelle de nombreux chefs d’Etat se sont réunis à Beijing pour discuter du développement de ‘la Ceinture et la Route’ », s’est ainsi expliqué M. Yang.

Pour interpréter la signification importante et l’attractivité de l’initiative « la Ceinture et le Route » et de ce Forum de « la Ceinture et la Route » pour le Kazakhstan, M. Yang a cité un proverbe chinois « Il faut d’abord construire des routes pour s’enrichir ». Rappelons que le premier président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaïev l’avait aussi cité dans son discours prononcé lors de l’ouverture de cette édition de forum. M. Yang a précisé qu’actuellement, de nombreux grands entreprises et groupes chinois s’étaient engagés dans la construction d’infrastructures au Kazakhstan, en construisant des routes, des ponts et des usines dans ce pays. Selon le directeur chinois de l’Institut Confucius, au cours de son travail d’un an et demi au Kazakhstan, il a été témoin du développement vigoureux de l’économie du pays et du changement prodigieux de la physionomie de ses villes. A l’en croire, ces entreprises à capitaux chinois ont favorisé le développement du Kazakhstan.

Finalement, M. Yang a conclu: « La coopération gagnant-gagnant entre la Chine et le Kazakhstan réside non seulement dans l’économie, mais aussi dans la culture ». Selon lui, l’Institut Confucius contribue aux échanges humains et culturels entre les deux pays et au renforcement de la compréhension mutuelle entre leurs peuples.

Article et photos fournis par Wang Ying

 
mot clé:

Nouvelles concernées