Représentation de la grande pièce de théâtre « Légende du Tai-chi » au Kazakhstan et en Ouzbékistan

[Source]    Université des Sports de Beijing [Time]    2019-04-30 13:27:56 
 

Du 10 au 20 avril, grâce au soutien énergique du Siège de l’Institut Confucius, la grande pièce de théâtre « Légende du Tai-chi », réalisée par la Troupe d’arts martiaux de l’Université des Sports de Beijing (BSU), a été présentée pour la première fois en Asie centrale. Le spectacle a été mis en scène dans 5 Instituts Confucius répartis dans 5 villes du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan, suscitant de vives réactions.

La pièce de théâtre raconte l’histoire d’un amateur de Kung-fu qui poursuit son rêve de Kung-fu. Le héros, qui n’avait su rien sur le Kung-fu, s’est déterminé à apprendre le Kung-fu auprès d’un maître. Il n’a jamais abandonné son rêve malgré de nombreuses difficultés. Il s’est cultivé par la pratique des arts martiaux, et a pris conscience sans cesse de la véritable signification de la vie. Finalement devenu un grand maître, il continue de faire rayonner le Tai-chi.


Photo de groupe

Au Kazakhstan, la Troupe d’arts martiaux de la BSU a successivement exécuté cette pièce de théâtre merveilleuse à Almaty, à Aktioubé et à Nursultan, capitale du Kazakhstan. La première représentation a été lancée dans l’auditorium de l’Université nationale kazakhe Al-Farabi. Et la deuxième représentation à l’Université d’Etat régionale d’Aktioubé portant le nom de K. Zhubanov a attiré l’assistance de plus de 750 étudiants, lycéens, collégiens et habitants locaux.


Scène du spectacle

A Nursultan, la représentation magnifique donnée par la troupe dans la salle de spectacle de l’Université nationale eurasiatique baptisée L. N. Gumilyov (ENU) a reçu des applaudissements chaleureux des spectateurs. B. Zh. Somzhurek, vice-président de l’ENU, Zhang Xiao, ambassadeur de Chine au Kazakhstan, et son épouse Li Jun, ont été invités à assister à ce spectacle.

Zhang Xiao a indiqué dans son discours que les arts martiaux chinois, représentés par le Tai-chi, constituaient un trésor de la civilisation chinoise. Selon lui, cette visite au Kazakhstan de la délégation de la BSU visait à montrer une vraie Chine et la culture chinoise authentique à plus de Kazakhs à travers les arts martiaux chinois, afin d’attirer davantage de jeunes kazakhs à s’engager dans la cause de l’amitié Chine-Kazakhstan.

En Ouzbékistan, la Troupe d’arts martiaux de la BSU a interprété le spectacle à Tachkent, capitale ouzbèke, et à Samarcande, ville dotée d’une civilisation ancienne en Asie centrale, attirant une grande attention de médias locaux.


Scène de représentation

En marge de la tournée du spectacle, les membres de la Troupe d’arts martiaux ont visité l’Institut Confucius de l’Université d’Etat régionale d’Aktioubé portant le nom de K. Zhubanov, celui de l’Institut d’Etat des Etudes orientales de Tachkent et celui de l’Institut national des Langues étrangères de Samarcande, en menant des échanges amicaux avec des enseignants et étudiants de ces Instituts Confucius.


Lors de la causerie.

La tournée culturelle d’arts martiaux effectuée par la Troupe d’arts martiaux de la BSU au Kazakhstan et en Ouzbékistan a non seulement construit un pont pour l’amitié sino-kazakhe et sino-ouzbèke, mais a également permis aux enseignants, élèves et habitants locaux de ressentir le charme de la culture du Tai-chi. Cette tournée revêt une signification importante pour la promotion de la culture des arts martiaux chinois en Asie centrale voire dans le reste du monde.

 
mot clé:

Nouvelles concernées