Afrique du Sud : établissement du premier centre de formation et de pratique professionnelles labellisé « Le chinois plus » à Durban

[Source]     [Time]    2019-04-25 10:45:35 
 

Le Centre de pratique des compétences professionnelles de l’Institut Confucius de l’Université de Technologie de Durban (DUT) et Centre de formation la Grande Muraille a été établi le 18 avril à Durban. Il s’agit du premier centre de formation et de pratique professionnelles labellisé « Le chinois plus » en Afrique du Sud. Le centre a été inauguré par Fei Mingxing, consul général de Chine à Durban, Fawzia Peer, maire adjointe de Durban, Sibusiso Moyo, vice-présidente de la DUT, Brenda Govender, présidente directrice générale du College Pax, Wang Shenglan, fondatrice du Centre de formation la Grande Muraille, et Wu Lin, directeur chinois de l’Institut Confucius de la DUT. Une centaine de représentants d’entreprises chinoises à Durban et de stagiaires ont assisté à la cérémonie d’inauguration.


Le premier centre de formation et de pratique professionnelles labellisé « Le chinois plus » en Afrique du Sud a été inauguré à Durban.

Fawzia Peer a indiqué dans son discours que le taux de chômage élevé, la pauvreté et l’inégalité constituaient les trois problèmes principaux auxquels la société de l’Afrique du Sud se trouvait confrontée actuellement. Selon elle, parmi eux, le taux de chômage élevé du pays est largement dû à la pénurie des techniciens qualifiés. La maire adjointe a déclaré que l’établissement de ce centre permettrait à davantage de Sud-Africains d’avoir accès à des emplois. Elle a également encouragé les premiers stagiaires à chérir cette occasion et à maîtriser des compétences professionnelles à travers cette plate-forme pour les mettre en valeur dans leur futur travail, afin de contribuer à l’amélioration du rendement des entreprises.

« C’est un pas qui mérite l’éloge pour les entreprises chinoises et l’Institut Confucius en Afrique du Sud », a ainsi déclaré Fei Mingxing. Il a ajouté que l’augmentation du taux d’emploi était essentielle pour éradiquer la pauvreté et l’inégalité, et nécessitait les efforts conjugués du gouvernement, des entreprises et de tous les milieux sociaux. A l’en croire, l’établissement de ce centre a parfaitement incarné le concept de la construction d’une communauté de destin pour l’humanité, proposé par le président chinois Xi Jinping. Cela s’est également inscrit dans la mise en pratique de l’idée avancée par le président Xi lors du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), qui disait : « La Chine est prête à faire des efforts plus importants en faveur de la réduction de la pauvreté, du développement, de la création d’emploi et de l’augmentation des revenus en Afrique, ainsi que d’une vie meilleure des peuples africains ». Selon le consul général, la mise en place du centre a joué un rôle exemplaire pour les entreprises voire toute la société de l’Afrique du Sud.

Le Pr. Sibusiso Moyo a félicité l’établissement du centre de formation et de pratique, en soulignant que l’obtention d’un diplôme ne signifiait pas l’accès à un emploi. « En raison du développement constant des technologies, l’époque actuelle formule aux employés des demandes plus exigeantes. Seulement la maîtrise de compétences professionnelles permet d’aller plus loin dans le travail », a-t-elle ajouté.

En mars dernier, l’Institut Confucius de la DUT a recommandé deux étudiants de chinois excellents spécialisés en technologie textile pour suivre un stage au centre de formation et de pratique en phase de test. A l’issue d’un mois d’adaptation, un apprenant s’appelant Gao Zhihong, a confié : « C’est mon premier stage. Je me sens vraiment très chanceux. L’apprentissage du chinois m’a permis d’obtenir ce stage précieux. »


Le premier centre de formation et de pratique professionnelles labellisé « Le chinois plus » en Afrique du Sud a été inauguré à Durban.

L’établissement du Centre de pratique des compétences professionnelles de l’Institut Confucius de la DUT et du Centre de formation la Grande Muraille constitue une nouvelle mesure concrète dans le cadre de la formation des compétences professionnelles « Le chinois plus », réalisée par l’Institut Confucius de la DUT, suite à la tenue du Forum sur la formation des talents professionnels en chinois et l’incubation d’entreprises des pays le long de « la Ceinture et la Route » l’an dernier. A cette occasion, l’Institut Confucius a tissé, à travers le chinois, des liens entre les entreprises chinoises en Afrique du Sud et ses apprenants désireux de trouver un emploi et de se lancer dans l’entrepreneuriat.

Wu Lin a affirmé que l’Institut Confucius de Durban continuerait d’élargir la coopération avec les entreprises à capitaux chinois et les entreprises des Sud-Africains d’origine chinoise, et de former des stagiaires en fonction des demandes des entreprises, afin de créer des opportunités de pratique, de formation et d’emploi pour plus d’apprenants de chinois. Selon lui, en formant davantage de talents polyvalents maîtrisant à la fois la technologie et le chinois, le centre vise à construire un mécanisme de formation des talents techniques professionnels intégrant l’enseignement, l’apprentissage, la pratique et l’application, dans le but de contribuer à la création d’emplois en Afrique du Sud ainsi qu’aux échanges économiques sino-sud-africains et au développement économique de chacune des deux parties.

 
mot clé:

Nouvelles concernées