L’Institut Confucius de l’Université d’Aveiro organise la deuxième édition du séminaire international intitulé Dialogue interculturel Portugal-Chine

[Source]    Institut Confucius de l’Université d’Aveiro au Portugal [Time]    2019-03-29 17:58:21 
 

L’Institut Confucius de l’Université d’Aveiro au Portugal a organisé du 13 au 15 mars la deuxième édition du séminaire international intitulé Dialogue interculturel Portugal-Chine. Des personnalités ont participé à la cérémonie d’ouverture et ont chacune prononcé un discours. Ils étaient Eulália Alexandre, représentante du ministre portugais de l’Education, Paulo Jorge Ferreira, président de l’Université d’Aveiro, Jorge Alberto Hagedorn Rangel, président de l’Institut international de Macao, Carlos Morais, directeur portugais de l’Institut Confucius de l’Université d’Aveiro, Rui Raposo, directeur du Département de communication et d’art de l’Université d’Aveiro, et Cai Run, ambassadeur de Chine au Portugal. Plus de 300 personnes ont participé au séminaire, dont des représentants du ministère portugais de l’Education et de la Science, de l’Association chinoise de l’art et de la littérature folkloriques, de la Fondation de Macao et du Centre scientifique et artistique de Macao, des chercheurs issus d’universités prestigieuses portugaises telles que l’Université de Lisbonne, l’Université du Minho, l’Université de Coimbra et l’Université d’Evora ainsi que d’institutions de recherches scientifiques, et des experts et des chercheurs d’Espagne, de France, de l’Université de Cambridge au Royaume-Uni et de régions chinoises, y compris Beijing, Dalian, Macao et Shanghai.


Photo de groupe d’invités d’honneur

Carlos Morais a souhaité la bienvenue aux invités d’honneur et aux chercheurs participant au séminaire, avant de leur exprimer ses remerciements. Il a présenté la contribution apportée par l’Institut Confucius de l’Université d’Aveiro à l’enseignement du chinois et à la promotion de la culture. M. Morais a souligné que la croissance du nombre d’apprenants de chinois reflétait directement la prospérité des échanges éducatif et culturel entre le Portugal et la Chine.


Carlos Morais donne un discours.

Par la suite, Rui Raposo a déclaré dans son discours que c’était un grand honneur pour le Département de communication et d’art d’organiser encore une fois le Dialogue interculturel Portugal-Chine, avant de souhaiter que ce séminaire soit couronné de succès et contribue davantage aux activités d’échanges et de coopération culturels entre le Portugal et la Chine.


Rui Raposo donne un discours.

Dans son discours, Jorge Alberto Hagedorn Rangel a indiqué que l’Institut international de Macao maintenait toujours une coopération étroite avec l’Université d’Aveiro dans les domaines éducatif et culturel. Selon lui, la tenue de ce séminaire signifie une coopération et des échanges renforcés entre les deux parties sur le plan académique. D’ailleurs, M. Rangel a remercié l’Institut Confucius pour ses efforts consacrés aux échanges culturels Portugal-Chine, et lui a offert une collection de livres sur la culture de Macao.


Jorge Alberto Hagedorn Rangel donne un discours.

Eulália Alexandre a donné un discours, dans lequel elle a noté que pour le Portugal et le ministère portugais de l’Education, la coopération avec la Chine dans les domaines éducatif et culturel était très importante. Selon elle, depuis la signature de l’accord de coopération avec le Siège de l’Institut Confucius (Hanban) en 2015, l’enseignement du chinois et la promotion de la culture chinoise ont connu des progrès clés au Portugal, et les différents programmes d’enseignement du chinois ont été unanimement appréciés par les enseignants et élèves participants. A l’heure actuelle, Mme Eulália a indiqué que le ministère portugais de l’Education espérait élargir la coopération éducative entre le Portugal et la Chine pour établir davantage de programmes d’enseignement du chinois. Elle a aussi remercié l’Institut Confucius pour ses efforts dans la promotion des relations entre les deux pays et la présentation de la diversité culturelle, avant d’émettre le souhait de travailler de concert avec les institutions partenaires chinoises pour renforcer les échanges et la coopération bilatéraux sur les plans éducatif et culturel.


Mme Eulália Alexandre

Cai Run a indiqué dans son discours que cette année marquait le 40e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques sino-portugaises, et que les deux pays bénéficiaient depuis toujours d’un respect mutuel, d’une confiance partagée et d’une compréhension réciproque. Selon l’ambassadeur chinois, actuellement, la Chine et le Portugal mènent une coopération globale dans différents domaines. Il a souligné que la Chine accordait une grande importance au rôle majeur joué par le Portugal dans la construction de « la Ceinture et la Route », et était disposée à conjuguer ses efforts avec la partie portugaise pour obtenir plus de résultats en matière de coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route », afin de bénéficier davantage aux peuples des deux pays. M. Cai a également apprécié la contribution positive de l’Université d’Aveiro et de son Institut Confucius aux échanges et à la coopération éducatifs, linguistiques, culturels et humains entre la Chine et le Portugal.


Cai Run donne un discours.

Dans son discours, Paulo Jorge Ferreira a noté que ce séminaire permettait d’aborder un large éventail de sujets et réunissait un grand nombre de chercheurs et d’experts. Il a indiqué que l’initiative chinoise « la Ceinture et la Route » apportait de nouveaux angles et perspectives au Portugal, permettant une nouvelle plate-forme pour la coopération bilatérale. Le président a indiqué que l’Université d’Aveiro était la première université portugaise à avoir proposé des cours de chinois, et avait créé en 1998 une spécialité de master, à savoir les recherches sur la Chine, s’agissant de la première spécialité à avoir pris la langue et la culture chinoises comme un cours obligatoire au Portugal. M. Ferreira a noté que l’Université d’Aveiro soutenait toujours la promotion de la langue et la culture chinoises en son sein, avant de remercier l’Université des Langues étrangères de Dalian (DUFL), son partenaire chinois, et l’Institut Confucius pour leur contribution. Il a affirmé que son université profiterait de ce séminaire pour augmenter davantage le niveau d’enseignement du chinois et celui de recherches académiques en la matière.


Paulo Jorge Ferreira donne un discours.

Lors du séminaire, les participants ont mené des discussions autour de plusieurs thèmes tels que « L’initiative ‘la Ceinture et la Route’ », « Le dialogue linguistique : la littérature », « La traduction et l’enseignement », « La culture et le tourisme », « Le dialogue artistique », « La promotion des arts martiaux chinois » ainsi que « La mise en valeur du rôle de plate-forme de l’Institut Confucius ». Durant le séminaire, un total de 107 thèses ont été soumises et 21 séances de symposiums ont été tenues. Li Shi, professeur à l’Institut de commerce de l’Université normale de Beijing et professeur distingué du programme « Changjiang scholars » du ministère chinois de l’Education, a été invité à donner un discours thématique. De plus, 89 invités d’honneur et chercheurs ont mis en lumière leurs points de vue sur divers domaines tels que la traduction, la langue, l’éducation, les échanges culturels, la musique, la peinture, la calligraphie, la publication et le tourisme, en réalisant des résultats académiques remarquables.

En marge du séminaire, ont également été organisées de nombreuses activités culturelles, y compris une série d’activités d’expérience de la culture chinoise, un concert thématique intitulé « Rencontre entre les arts chinois et portugais » et une exposition de photos sur « la Ceinture et la Route ». Lors d’une séance de promotion de la DUFL, divers programmes caractéristiques dédiés aux étudiants étrangers et ceux de bourses d’études, ainsi que la vie universitaire très variée ont suscité un vif intérêt chez les professeurs et étudiants de l’Université d’Aveiro, surtout les étudiants du Département des langues et cultures.


Lors de la séance de promotion sur les études en Chine

Dans l’atelier d’arts martiaux, les participants ont connu l’origine des arts martiaux chinois, sa connotation culturelle et ses fonctions sociales, avant d’admirer la représentation de Tai-chi-chuan, de Jeu de cinq animaux et de sabre. Ils ont également appris le Jeu de cinq animaux et la danse de lions.


L’expérience du Jeu de cinq animaux

Dans l’atelier de médecine traditionnelle chinoise (MTC), les visiteurs ont appris systématiquement la MTC en termes de pharmacologie, de diététique, et de MTC avec la vie quotidienne, ainsi que le concept des méridiens et la thérapie des méridiens. Ils ont aussi fait l’expérience de la thérapie de la MTC comme le diagnostic par le pouls, le massage et la moxibustion sur l’oreille, ce qui a approfondi leur compréhension vis-à-vis des connaissances et des méthodes de la MTC pour les soins de santé.


L’expérience de la moxibustion sur l’oreille.

Au cours de l’exposition de figurines d’argile baptisée « Innover dans la transmission : histoire de la diffusion de l’art bouddhiste de l’Orient à l’Occident sur l’ancienne Route de la Soie », les œuvres de Zhang Zexun, héritier de 5e génération de l’art de modelage des figurines d’argile de la Famille Zhang, ont incarné l’art de modelage combinant la transmission et l’innovation, et interprété le mode de pensée et l’esthétique uniques de la nation chinoise, tout en renforçant la connaissance du peuple portugais sur la culture folklorique et traditionnelle de la Chine.


L’exposition de figurines d’argile

A travers des événements culturels tels que l’exposition de photos sur « la Ceinture et la Route », l’exposition des portraits de descendants portugais de Macao, l’exposition photographique intitulée « Promenade en Chine », les visiteurs ont découvert de beaux paysages des pays le long de « la Ceinture et la Route » et les résultats fructueux obtenus par ces pays dans les domaines politique, économique, culturel et humain.

Lors du concert thématique « Rencontre des arts chinois et portugais » représenté conjointement par des artistes chinois, portugais et italien, une mélodie harmonieuse jouée avec le piano et la flûte a retenti pour un long moment dans la salle. Un solo de chant inspiré du poème du grand poète portugais Luís de Camões a mis en relief sa connotation profonde avec l’accompagnement du piano. Silvio Ferragina, calligraphe italien, a écrit des caractères chinois sur place, présentant le charme de la calligraphie chinoise. La représentation excellente de ces artistes a parfaitement traduit le thème disant « L’inspiration et la connexion culturelles ».


Le concert de piano et de flûte

Ce séminaire a permis d’intensifier les échanges et l’inspiration mutuelle entre la Chine et le Portugal sur le plan culturel et de renforcer les échanges académiques entre les deux pays. Il a également favorisé la coopération et la communication entre l’Institut Confucius de l’Université d’Aveiro et les mairies voisines en matière d’enseignement du chinois et de promotion de la culture chinoise, revêtant une signification positive pour augmenter la visibilité de l’Institut Confucius dans la localité.

Des médias locaux prestigieux, dont RTP (Radio et Télévision du Portugal), Diário de Notícias et Diário de Aveiro, ont relaté cet événement globalement.

 
mot clé:

Nouvelles concernées