La beauté de la peinture traditionnelle chinoise s’épanouit en Thaïlande

[Source]    people.cn [Time]    2019-03-21 10:33:28 
 

L’Institut Confucius de la Route maritime de la Soie a organisé les 14 et 15 mars un atelier de calligraphie et de peinture chinoises, en collaboration avec la Faculté d’art de l’Université de Dhurakij Pundit (DPU) en Thaïlande. Lors de l’événement, Jiang Jinjun, célèbre peintre de paysage chinois, disciple de Fan Zeng (grand maître de la peinture traditionnelle chinoise) et professeur associé à la Faculté des beaux-arts et de conception de l’Université normale de Tianjin, a été invité à donner une conférence et à mener des échanges avec des artistes, enseignants et étudiants thaïlandais.

Dans la matinée du 14 mars, l’événement intitulé « L’atelier de calligraphie et de peinture chinoises et l’atelier de création artistique dédiée à la coopération sino-thaïlandaise » a levé le rideau. L’atelier a réuni plus de 60 participants, y compris des artistes venant de Thaïlande, de Corée du Sud et de Malaisie, et des professeurs issus de 12 universités thaïlandaises prestigieuses dont la DPU, l’Université Silpakorn, l’Université Rajamangala de Technologie Rattanakosin (RMUTR), l’Institut de Technologie du Roi Mongkut Ladkrabang (KMITL), l’Université de Chiang Mai, l’Université de Burapha et l’Institut Bunditpatanasilpa. A noter que deux artistes thaïlandais au niveau national, Veatsok et Salawu, y ont également participé.

Lors de la cérémonie d’ouverture, Ekarat Janrathitikarn, directeur thaïlandais de l’Institut Confucius de la Route maritime de la Soie, a joué du piano pour interpréter une mélodie au style thaïlandais et une mélodie chinoise intitulée « L’ode au fleuve Jaune ». Avec l’accompagnement de ces mélodies, le Pr. Jiang Jinjun a improvisé un tableau baptisé « Beauté de la même source ». Intégrant la musique et la peinture, ce numéro a bien incarné la fraternité entre la Chine et la Thaïlande, étant en l’honneur du 44e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques sino-thaïlandaises et du 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. Wang Huichang, directeur du Bureau de représentation du Hanban en Thaïlande, a déclaré dans son discours que l’Institut Confucius de la Route maritime de la Soie, en tant que seul Institut Confucius nommé de la Route maritime de la Soie dans le monde entier, avait créé une plate-forme d’échanges aux artistes chinois et thaïlandais pour montrer au peuple thaïlandais la culture traditionnelle chinoise, en apportant une contribution positive aux échanges culturels entre les deux pays. Au cours de l’étape de la création artistique dédiée à la coopération sino-thaïlandaise, M. Jiang a créé une peinture traditionnelle chinoise sur place, tandis que d’autres artistes ont créé des œuvres d’après leurs propres contextes artistiques. Ce jour-là, les artistes ont réalisé au total quelque 200 œuvres de peinture traditionnelle chinoise.


Veatsok crée une peinture sur place. (Photo prise par Xu Chen de l’Institut Confucius de la Route maritime de la Soie)

Dans l’après-midi du 15 mars, la DPU a tenu la cérémonie de clôture de l’atelier et l’exposition des peintures, en présence de Poonsak Pranootnaraparn, secrétaire général du Conseil de l’Institut Confucius de la Route maritime de la Soie, de directeurs d’autres Instituts Confucius, d’enseignants, d’artistes et d’étudiants. M. Poonsak a déclaré que le succès de cet atelier témoignait de l’approfondissement des échanges et de la coopération entre la DPU et l’Université normale de Tianjin, constituait aussi un exemple des échanges et de la coopération artistiques sino-thaïlandais. M. Jiang a qualifié cet événement d’un grand succès. Selon lui, cette forme de création innovante qui combine la peinture traditionnelle chinoise et l’art thaïlandais, constitue une importante source d’inspirations permettant aux artistes participants de créer nombre d’œuvres originales tant en forme qu’en contenu, en transmettant de riches contenus.


Des étudiants de la DPU apprennent à peindre dans l’atelier. (Photo prise par Xu Chen de l’Institut Confucius de la Route maritime de la Soie)

Par la suite, les participants chinois et thaïlandais à l’événement ont visité l’exposition de peintures, en appréciant une par une les 60 œuvres exposées, et en menant des discussions et des échanges avec les créateurs sur le plan artistique. Deux œuvres respectivement baptisées « Frère aîné » et « Sœur cadette », créées par Veatsok, ont attiré l’attention des visiteurs. Les motifs ressemblant aux bébés dans les estampes du Nouvel An chinois ont bien transmis le concept « Jeen Thai Phee Nong Gan (La Chine et le Thaïlande sont des pays frères) ».


Des étudiantes de la DPU visitent l’exposition des œuvres lors de l’atelier de calligraphie et de peinture chinoises. (Photo prise par Zheng Meichen)


Des étudiants de la DPU visitent l’exposition des œuvres lors de l’atelier de calligraphie et de peinture chinoises. (Photo prise par Zheng Meichen)

Selon des sources, en marge de ces événements, ont également été organisés une conférence sur les connaissances fondamentales de la peinture traditionnelle chinoise et un atelier dédié aux étudiants thaïlandais spécialisés en chinois et en art, leur permettant de connaître le pinceau, l’encre, le papier, l’encrier chinois ainsi que des connaissances de base sur la création de la peinture traditionnelle chinoise. Les étudiants participants ont créé une centaine de peintures. Cette série d’activités ont été couronnées de succès.

(People.cn, le 16 mars, par Zhao Yipu, Zheng Meichen, Guo Yuqi)

Lien de l’article

 
mot clé:

Nouvelles concernées