L’Université des Etudes étrangères du Guangdong et l’Université de Porto coopèrent pour établir conjointement un Institut Confucius

[Source]    southcn.com [Time]    2019-03-12 16:40:38 
 

Dans la matinée du 7 mars, la cérémonie de signature de l’Accord portant sur l’établissement conjoint de l’Institut Confucius entre l’Université des Etudes étrangères du Guangdong (GDUFS) et l’Université de Porto au Portugal ainsi que le séminaire sur les échanges culturels sino-portugais se sont tenus au campus nord de la GDUFS, réunissant des responsables concernés du Hanban, du Département de l’éducation du Guangdong, de la GDUFS et de l’Université de Porto ainsi que des chercheurs, des professeurs et des étudiants.


Les invités d’honneur se font prendre en photo.

« Le Hanban a chargé la GDUFS d’établir l’Institut Confucius de l’Université de Porto, lequel sera le premier Institut Confucius créé par la GDUFS dans l’Union européenne, cela constitue une mission glorieuse mais aussi une lourde responsabilité pour la GDUFS », a indiqué Sui Guangjun, président du comité des affaires universitaires de la GDUFS, dans son discours, avant de présenter que depuis 2006, la GDUFS avait établi successivement six Instituts Confucius et Classes Confucius, devenant la plus importante université du Guangdong en termes de nombre d’Instituts (Classes) Confucius indépendants dont elle a pris part à l’établissement. Selon lui, cette fois-ci, l’Université de Porto et la GDUFS coopèrent pour établir conjointement un Institut Confucius, ce qui permettra de favoriser les échanges sino-portugais et de développer de façon approfondie la coopération interuniversitaire, tout en promouvant ensemble l’internationalisation de haut niveau des deux universités, en formant plus de talents internationaux de haut niveau pour la GDUFS et en construisant une plate-forme d’échanges internationaux, afin de contribuer aux échanges amicaux entre les deux pays dans plusieurs domaines tels que l’éducation et la culture.

António Sousa Pereira, président de l’Université de Porto, a présenté la situation générale de son université surtout en matière de recherche scientifique, d’enseignement, d’innovation scientifique et technologique ainsi que de stage et d’emploi des étudiants. Il espérait intensifier la coopération avec la GDUFS dans le développement disciplinaire, la recherche scientifique et l’échange de visites de professeurs et d’étudiants.

Lors du séminaire, des chercheurs venant de l’Académie chinoise des sciences sociales (CASS), de l’Université de Porto, du Hanban et de la GDUFS ont respectivement donné un discours. Huang Qinghua, chercheur à l’Institut de recherche de l’histoire moderne de la Chine relevant de la CASS, a indiqué que les échanges commerciaux et culturels sino-portugais remontaient à loin dans l’histoire, et qu’actuellement, la Chine et le Portugal se trouvaient tous dans une étape clé de leur développement. « La Chine est en train d’approfondir globalement la réforme et d’élargir son ouverture vers l’extérieur », a-t-il noté, ajoutant que « la Chine poursuivra constamment une coopération pragmatique de manière plus approfondie et plus étendue, cela permettra de créer un meilleur avenir des relations sino-portugaises ». Le prof. Yi Xingjian, doyen de la Faculté de finance de la GDUFS, a souligné qu’il fallait construire un nouveau modèle de coopération économique Chine-Portugal dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route », en saisissant l’opportunité offerte par la construction de la région de la grande baie Guangdong-Hong Kong-Macao et en valorisant le rôle de plate-forme et de collaborateur de Macao et de la zone pilote de libre-échange de Hengqin à Zhuhai. Wei Jing venant du Hanban a passé en revue le parcours de l’établissement des Instituts Confucius au Portugal, précisant que celui de l’Université de Porto, en tant que 5e Institut Confucius au Portugal, revêtait une signification essentielle dans la multiplication des échanges et de l’inspiration mutuelle entre les deux pays ainsi que dans la promotion des échanges populaires.

Rappelons que la construction de l’Institut Confucius fait partie des stratégies importantes à propos du développement international de la GDUFS, et joue un rôle majeur dans la formation d’une structure globale de coopération et d’échanges internationaux sur le plan éducatif de l’université et le renforcement des échanges culturels et humains entre la Chine et le reste du monde. La GDUFS profitera pleinement de la plate-forme de l’Institut Confucius pour cultiver plus de talents connaissant les pays d’accueil des Instituts Confucius, et fonder une plate-forme d’échanges amicaux entre pays, afin d’apporter une contribution à l’approfondissement de l’amitié entre la Chine et les pays étrangers et à la construction d’une communauté de destin pour l’humanité.

(Southcn.com, journaliste : Tang Qiaoyan ; correspondants : Liu Hongyan, Zhou Huajiao)

Lien de l’article

 
mot clé:

Nouvelles concernées