Allemagne : l’Institut Confucius de Leibniz organise un cocktail du Nouvel An chinois

[Source]    Radio Chine Internationale [Time]    2019-03-11 11:21:09 
 

Le soir du 5 mars, l’Institut Confucius de Leibniz à Hanovre, situé dans le nord de l’Allemagne, a organisé un cocktail du Nouvel An chinois à l’Hôtel de ville. Une centaine de personnalités chinoises et allemandes issues des milieux politique, économique et scientifique de Hanovre et de ses environs s’y sont réunies pour engager une communication amicale.


L’exécution du guzheng et du pipa, instruments de musique traditionnels chinois, lors du cocktail


Des peintures créées par des enfants du Jardin d’enfants N°1 de Changde de la province chinoise du Hunan exposées au cocktail


Des peintures créées par des enfants du Jardin d’enfants N°1 de Changde de la province chinoise du Hunan exposées au cocktail

Stefan Schostok, maire de Hanovre, a souligné dans son discours que Hanovre, réputée comme ville d’exposition, entretenait depuis longtemps des liens étroits avec la Chine dans les domaines de l’économie, du commerce, de la culture et de l’éducation. M. le maire s’est dit convaincu que Hanovre et la Chine approfondiraient davantage leurs relations amicales bilatérales dans le futur.


M. Stefan Schostok

En notant que le cochon avait une bonne signification tant en chinois qu’en allemand, Du Xiaohui, consul général de Chine à Hambourg, s’est dit convaincu que l’amitié sino-allemande serait portée à un nouveau palier et obtiendrait plus de résultats brillants dans l’Année du Cochon.


M. Du Xiaohui


M. Joachim Escher, vice-président de l’Université de Leibniz

Rappelons que l’Institut Confucius de Leibniz, établi conjointement par l’Université de Leibniz et l’Université Tongji, propose des cours centrés principalement sur l’amélioration des compétences en compréhension de la langue, de la culture, de l’éducation et de la recherche scientifique de la Chine, et recherche la connotation comparative dans les échanges interculturels et multidisciplinaires entre la Chine et le reste du monde. Aux yeux de Joachim Escher, vice-président de l’Université de Leibniz, d’une part, les échanges et la coopération interuniversitaires sont essentiels au développement durable des relations bilatérales, d’autre part, l’amélioration des compétences en compréhension de la Chine dans les universités allemandes est une tendance incontournable au fur et à mesure du développement constant de la Chine et de sa participation globale aux affaires internationales. Les universités des deux pays se complètent et s’inspirent mutuellement, dans ce cadre, selon M. Escher, l’Institut Confucius de Leibniz est devenu une plate-forme importante pour l’Université de Leibniz et toute la ville de Hanovre pour établir des liens plus larges avec la Chine.

(Radio Chine Internationale, journaliste de RCI : Ruan Jiawen)

Lien de l’article

 
mot clé:

Nouvelles concernées