L’Institut Confucius de l’Université de Sydney organise l’exposition « Le requin et l’humanité » en collaboration avec un musée australien

[Source]    chinanews.com [Time]    2019-03-04 15:26:31 
 


L’exposition « Le requin et l’humanité » au Musée national de la marine de Sydney (Photo/Tao Shelan)

L’Institut Confucius de l’Université de Sydney et le Musée national de la marine de Sydney ont conjointement organisé le 22 février une visite guidée spéciale de l’exposition « Le requin et l’humanité », dans le but de sensibiliser les gens à la protection de l’océan et de la vie marine.


Des invités d’honneur visitent l’exposition « Le requin et l’humanité ». (Photo fournie par l’Institut Confucius de l’Université de Sydney)

Daina Fletcher, commissaire d’exposition, a animé cette visite guidée. L’événement a réuni une vingtaine de personnes, dont des partenaires de l’Institut Confucius, des médias, et des invités d’honneur tels que Malcolm Moir, chef du Département du développement du Musée national de la marine de Sydney, la professeure Kathy Belov, vice-présidente chargée de la coopération et des échanges internationaux de l’Université de Sydney, et la professeure Anna Reid, présidente du Conservatoire de Musique de Sydney.

L’exposition « Le requin et l’humanité » est une grande exposition itinérante internationale apprécié par le milieu artistique mondial. Tenue précédemment à Monaco, Moscou, Beijing, Singapour et Hong Kong, l’exposition présente des œuvres extraordinaires créées par 11 artistes contemporains chinois, visant à exploiter les relations tendues et subtiles entre l’humanité et le monde marin. « Le requin et l’humanité », qui brise les clichés contre les requins issus de la peur du public, ce dernier les considérant comme des animaux marins dangereux, met en lumière les menaces de la chasse sur les requins, et a pour objectif de montrer l’importance de la protection des requins pour maintenir l’équilibre de l’écosystème marin ainsi que l’impact négatif de la surpêche de requins sur l’environnement marin.


Les invités d’honneur se font prendre en photo après la visite de l’exposition « Le requin et l’humanité ». (Photo fournie par l’Institut Confucius de l’Université de Sydney)

Le Musée national de la marine de Sydney est le plus grand centre du pays en matière de collections, d’expositions, de recherches et d’archéologie marines, accueillant près d’un million de visiteurs chaque année. Disposant d’une des collections de navires les plus grandes et les plus diversifiées du monde, il propose une grande variété de programmes culturels et éducatifs pour stimuler la réflexion du public sur l’environnement marin, et représente le principal porte-parole de la protection et de la promotion du patrimoine océanique de l’Australie. L’exposition « Le requin et l’humanité » est conçue et parrainée par la société Parkview Arts Action avec le concours de l’Institut Confucius de l’Université de Sydney.

Jin Xing, directrice de l’Institut Confucius de l’Université de Sydney, a indiqué que tout comme cette exposition artistique issue de la coopération sino-australienne, l’Institut Confucius de l’Université de Sydney, adhérant toujours au principe de coopération et d’échanges culturels, œuvrait pour favoriser les échanges culturels entre les deux pays et promouvoir la compréhension mutuelle ainsi que l’amitié entre les deux peuples à travers l’apprentissage linguistique, l’expérience de la culture et l’admiration de l’art.

Lors de l’événement, Malcolm Moir, Kathy Belov, et Niu Wenqi, conseiller éducatif au consulat général de Chine à Sydney, ont chacun prononcé un discours. Ils ont félicité le Musée national de la marine de Sydney pour avoir organisé cette exposition très significative, et ont salué l’Institut Confucius de l’Université de Sydney pour sa contribution importante aux échanges culturels sino-australiens pendant la dernière décennie. Mme Belov a également présenté de façon originale ses vœux de la fête du Printemps en chinois, et s’est dit souhaiter que cet événement représente le début de la coopération entre le musée et l’Institut Confucius de l’Université de Sydney en vue de promouvoir ensemble les échanges et le développement des relations sino-australiennes.

L’Institut Confucius de l’Université de Sydney et le Musée national de la marine de Sydney ont conjointement établi avant l’exposition deux ateliers de papier découpé, un art traditionnel chinois, lesquels ont été très appréciés par les habitants locaux.

(Chinanews.com depuis Sydney, le 22 février ; journaliste : Tao Shelan)

Lien de l’article

 
mot clé:

Nouvelles concernées