La fête du Printemps célébrée dans le monde entier

[Source]    Quotidien du Peuple (édition d’outre-mer) [Time]    2019-02-20 16:52:22 
 

A l’approche de la fête du Printemps, les écoles de chinois à l’étranger, les Instituts Confucius dans différents pays du monde et les étudiants étrangers faisant leurs études en Chine ont célébré la fête du Printemps de leur propre façon. Cette fête leur a également permis de percevoir la culture traditionnelle chinoise.

La Chine et la Sierra Leone s’entendent comme une famille

Par Hu Rong

« Avec le son des gongs et tambours, sous le dynamisme du printemps, l’Institut Confucius vous invite à célébrer le Nouvel An chinois. » Le 29 janvier, une atmosphère joyeuse régnait dans le parc de Tai-Chi de l’Institut Confucius de l’Université de Sierra Leone, où se sont ouvertes les activités culturelles pour célébrer le Nouvel An chinois placées sous le thème « La Chine et la Sierra Leone s’entendent comme une famille ».

Les activités d’expérience de la culture du Nouvel An chinois ont été organisées pendant 4 ans consécutifs, devenant un programme de marque de l’Institut Confucius de l’Université de Sierra Leone. Cette année, l’événement, composé de l’exposition d’images « La belle Chine », la démonstration de la culture chinoise et la représentation artistique, a démontré la culture chinoise étendue et profonde sous formes statique et dynamique à travers l’admiration et l’expérience des habitants locaux, leur permettant de connaître plus profondément une Chine ouverte et inclusive.

Ayant pour thèmes « La civilisation ancienne », « Les montagnes et les eaux au lavis » et « La Chine moderne », l’exposition d’images « La belle Chine » a sélectionné soigneusement une centaine d’images pour présenter aux visiteurs l’histoire de la civilisation et le développement rapide de la Chine ainsi que les résultats fructueux s’inscrivant dans la coopération sino-africaine surtout dans les domaines économique, culturel et humain. Les visiteurs locaux s’arrêtaient devant les panneaux d’exposition pour admirer et ressentir minutieusement les belles images, et ont posé de temps en temps des questions aux enseignants chargés de la présentation. Les étudiants de l’Université de Sierra Leone s’émerveillaient du développement scientifique et technologique de la Chine comme le train à grande vitesse (TGV) et le Radiotélescope sphérique de 500 mètres d’ouverture (FAST). En voyant les images présentant de nombreux résultats de la coopération sino-africaine, le directeur du Lycée rattaché du Fourah Bay College a dit avec émotion : « C’est aujourd’hui que je connais que la Chine a fait si beaucoup de bonnes affaires en faveur de l’Afrique. Merci à la Chine ! J’aime la Chine ! »


Lors de l’événement culturel du Nouvel An chinois en Sierre Leone (Photo/Li Fangjian)

Devant le stand de la culture chinoise, un grand nombre d’habitants participaient à l’expérience culturelle. Les enseignantes et bénévoles de l’Institut Confucius, habillées en qipao, ont présenté aux visiteurs l’origine et les mœurs et coutumes de la fête du Printemps, pour qu’ils puissent connaître les concepts traditionnels chinois tels que l’affection parentale, la réunion et l’harmonie. Alors que l’œuvre calligraphique « Le Nouvel An chinois célébré dans le monde entier », créée par un enseignant de l’Institut Confucius, était exposée dans le stand de la calligraphie. Les habitants locaux ont bien apprécié la merveille des caractères chinois, en levant le pouce. Ils ont tous essayé de copier des caractères chinois avec le pinceau, et ont demandé aux enseignants de leur donner un nom chinois. Un garçon mignon, après avoir écrit comme un chat le caractère chinois Chun (printemps) avec un pinceau en suivant l’enseignant, a crié avec enthousiasme : « Je sais écrire les caractères chinois ! Génial ! » Devant le stand de l’art du papier découpé, les visiteurs, enfants et adultes, ont sérieusement découpé, plié et collé les papiers, afin de ressentir la joie de l’artisanat chinois. La zone de démonstration de l’art du thé a également attiré beaucoup de spectateurs. Le thé noir, le thé vert et le thé odorant…, ont permis aux visiteurs de sentir le parfum du thé. Toute la salle était imprégnée dans une atmosphère heureuse, pacifique et joyeuse du Nouvel An chinois.

La représentation artistique, donnée par des enseignants et des élèves de l’Institut Confucius de l’Université de Sierra Leone, a poussé l’atmosphère à son apogée. Les numéros magnifiques ont émerveillé les spectateurs comme un festin visuel.

He Mingqing, directeur de l’Institut Confucius de l’Université de Sierra Leone, a indiqué que l’organisation des activités d’expérience culturelle de la fête du Printemps avait pour deux objectifs : promouvoir le chinois et diffuser l’excellente culture chinoise de manière vivante et dynamique parmi les populations locales ; construire une plate-forme d’échanges pour les Chinois et les Sierra-Léonais en saisissant l’occasion du Nouvel An chinois, pour que de plus en plus d’amis africains puissent connaître la culture chinoise, tout en renforçant la compréhension et l’appréciation mutuelles au niveau culturel, afin d’édifier une passerelle de compréhension mutuelle entre les deux peuples.

(Envoyé depuis la Sierra Leone)

 
mot clé:

Nouvelles concernées