Clôture de formation de chinois à l’intention des fonctionnaires du Service d’immigration du Ghana à l’aéroport

[Source]    Institut Confucius de l’Université du Ghana [Time]    2019-01-28 11:55:52 
 

Le 4 janvier, la cérémonie de fin de formation de chinois à l’intention des fonctionnaires du Service d’immigration du Ghana (GIS) à l’aéroport s’est tenue à l’Aéroport international de Kotoka, dans la capitale du Ghana. La formation a été organisée par l’Institut Confucius de l’Université du Ghana sous le haut patronage de l’ambassade de Chine au Ghana. L’événement s’est déroulé en présence de Laud Kwrsi Affrifah, chef adjoint du GIS, Edith Penelope Arhin, chef du GIS à l’aéroport de Kotoka, Josephine Dzahene-Quarshie, directrice ghanéenne de l’Institut Confucius de l’Université du Ghana, Zhu Jing, conseiller politique de l’ambassade de Chine au Ghana, et Zhou Senlin, membre du Conseil d’administration et conseiller de la Fédération des associations des ressortissants chinois et des Ghanéens d’origine chinoise du Ghana, de la Chambre générale de commerce chinoise au Ghana, et de l’Association chinoise pour la réunification pacifique au Ghana.


Photo de groupe

Dans son discours, M. Zhu Jing a déclaré qu’avec l’approfondissement de la coopération sino-africaine, l’apprentissage et l’utilisation du chinois étaient très nécessaires pour les fonctionnaires du GIS à l’aéroport. Il a félicité les fonctionnaires ayant participé à la formation pour les résultats qu’ils avaient obtenus, et a formulé ses attentes pour les cours de chinois dans la prochaine étape à l’intention du GIS à l’aéroport, tout en exprimant sa gratitude à l’Institut Confucius de l’Université du Ghana pour ses efforts consacrés à cette formation.


M. Zhu Jing

M. Laud Kwrsi Affrifah a indiqué que la signification de cette formation de chinois consistait à aider les fonctionnaires du GIS à l’aéroport à mieux communiquer avec les Chinois résidant au Ghana. Il a émis le souhait d’approfondir davantage les relations de coopération entre les deux pays pour fournir plus d’opportunités aux étudiants de poursuivre leurs études.


M. Laud Kwrsi Affrifah

En tant que représentante des apprenants, Lydia Amina Achel a souligné dans son discours que grâce à cette formation de chinois, les fonctionnaires du GIS à l’aéroport avaient appris beaucoup de connaissances de chinois pratiques. A l’en croire, ils ont éveillé un vif intérêt pour la langue et la culture chinoises, en souhaitant pouvoir approfondir leur études de chinois.


Lydia Amina Achel

Josephine Dzahene-Quarshie a fait un bilan de cette formation de chinois. Elle souhaitait que tous les participants puissent continuer d’apprendre le chinois en vue de fournir un meilleur service aux Chinois résidant au Ghana, dans le but de contribuer à la coopération amicale entre le Ghana et la Chine.


Josephine Dzahene-Quarshie

Lors de la cérémonie de clôture, les participants à cet atelier de formation ont donné une représentation merveilleuse en chinois. Avec l’accompagnement d’une danse vivante, la chanson adaptée par des professeurs et des apprenants, « Pas de quoi, mon niveau de chinois est amélioré », a animé l’atmosphère sur place. Par la suite, les apprenants ont interprété une pièce de théâtre en chinois, montrant des scènes où les fonctionnaires du GIS utilisaient le chinois dans leur travail quotidien pour communiquer avec les touristes chinois et aider les touristes chinois en cas d’événements imprévus. Leur prononciation impeccable en chinois a été hautement appréciée par les spectateurs.

Au cours de la remise des prix, M. Zhu Jing a décerné des certificats et des récompenses aux apprenants. Au total, 38 apprenants ont terminé cette formation avec succès, dont 7 ont respectivement remporté le meilleur prix, le premier prix, le deuxième prix et le troisième prix. Samuel Ankomah Gyasi a remporté le meilleur prix grâce à sa performance exceptionnelle dans divers aspects.


Photo de groupe des apprenants récompensés

Ayant duré deux mois, la formation de chinois a vu la participation de 60 fonctionnaires du GIS. Les apprenants ont toujours maintenu leur enthousiasme pour l’apprentissage, et de nombreux d’entre eux, étant de service de nuit, ont pris l’initiative de suivre les cours de chinois dans leurs temps de repos. Actuellement, la plupart des apprenants peuvent mener des conversations quotidiennes en chinois et répondre aux questions courantes posées par les touristes chinois. Leur compétence en chinois et leur attitude de service ont été reconnues et saluées par les Chinois résidant au Ghana.

L’Institut Confucius de l’Université du Ghana continuera de contribuer à la promotion du chinois. A travers l’organisation des activités d’enseignement du chinois, il œuvrera à approfondir l’amitié entre les peuples chinois et ghanéen, ainsi qu’à encourager les échanges amicaux entre les deux pays.

 
mot clé:

Nouvelles concernées