L’Institut Confucius aux yeux d’un député américain épris de la culture chinoise

[Source]    Siège de l’Institut Confucius (Hanban) [Time]    2019-01-22 15:26:08 
 

En janvier 2019, la Chine et les Etats-Unis fêtent le 40e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques. Au cours des quatre dernières décennies, bien que les deux pays aient vécu d’innombrables épreuves, il y a un grand nombre d’Américains qui portent une affection amicale et sincère pour la Chine, soutiennent le développement des relations amicales sino-américaines et les Chinois résidant en Amérique.

Pour le journal Chinese American Post du Colorado et la Classe Confucius de Denver, M. Mike Coffman, membre de la Chambre des représentants, est un vieil ami précieux depuis 25 ans.


M. Coffman remet un certificat commémoratif à Tu Xinshi.

Dans l’après-midi du 18 décembre 2018, élu cinq fois consécutives à la Chambre des représentants, Mike Coffman, qui allait terminer son mandat, a tenu une simple cérémonie dans son bureau à Aurora, lors de laquelle, il a remis les certificats commémoratifs respectivement à Feng Mimi, présidente du Conseil d’administration de Chinese American Post, et à son co-fondateur et directeur, Tu Xinshi, qui est également président du Conseil de la Classe Confucius de Denver, dans le but de les remercier pour leur soutien au bureau de Coffman depuis une vingtaine d’années, leurs services rendus à la communauté chinoise du Colorado, et leur contribution à la diffusion de la culture chinoise aux Etats-Unis.

M. Coffman a exprimé encore une fois son respect envers la culture chinoise et réaffirmé son soutien aux échanges, aux dialogues et à l’inspiration entre les cultures diversifiées. Il a fait une signature autographe sur la couverture du numéro « Un monde, une famille » du magazine Institut Confucius et sur le recueil d’œuvres d’élèves de la classe de calligraphie de Denver. De plus, il a dédicacé la collection d’œuvres calligraphiques de Tu Xinshi : « Je vous remercie sincèrement pour tous vos efforts déployés pour faire rayonner la culture chinoise à l’Etat du Colorado. »


Signature de M. Coffman sur la couverture du magazine Institut Confucius pour exprimer son soutien aux échanges culturels

Tu Xinshi a également exprimé son respect et sa gratitude à M. Coffman. Il a déclaré que son amitié avec le député américain avait duré vingt-cinq ans. A en croire M. Tu, M. Coffman suit de près depuis longtemps la diffusion culturelle et les écoles de chinois au sein de la communauté chinoise. Il a rappelé que M. le député avait visité deux fois le siège de Chinese American Post et la Classe Confucius de Denver, et avait personnellement assisté à la cérémonie d’ouverture de la Classe Confucius de Denver.


Tu Xinshi présente son œuvre calligraphique « Yong Yuan Peng You (ami pour toujours) » à M. Coffman.

A cette occasion, M. Tu a spécialement offert une œuvre calligraphique « Ami pour toujours » à son vieil ami. Le député américain n’a cessé de faire l’éloge de son cadeau reçu : « La calligraphie chinoise est un art magique, et je l’aime beaucoup ! »

En août 2016, M. Coffman s’est spécialement déplacé à la Classe Confucius de Denver pour se renseigner sur l’apprentissage de la langue chinoise auprès des élèves américains. Il a accordé une attention particulière à l’apprentissage de la calligraphie des élèves, en saluant les œuvres calligraphiques créées par des élèves, accrochées au mur. Et après, il a pris un pinceau sur place et, sous la direction de Tu Xinshi, a écrit très sérieusement les caractères chinois « Wei Min (pour le peuple) » et « Zhong Mei (la Chine et les Etats-Unis) ». Un moment inoubliable !


M. Coffman apprend à écrire des caractères chinois avec un pinceau dans la Classe Confucius de Denver.

L’écriture de M. Coffman présente une forte puissance et une structure stable. Sa création calligraphique a suscité beaucoup d’acclamations. Ces deux œuvres sont désormais devenues objets exposés précieux lors des expositions internationales de calligraphie de Shanghai et de Denver.

Les affections sont transmises à travers l’encre et le pinceau. Le député américain a exprimé, par ses œuvres calligraphiques, son respect et son amour pour l’art chinois, ainsi que son amitié pour les Chinois résidant en Amérique et les Américains d’origine chinoise. Telle est une belle histoire concernant la communication et l’inspiration mutuelle entre les cultures diversifiées.


L’œuvre de calligraphie de M. Coffman, « Wei Min », lors de l’exposition internationale de calligraphie de Denver 2017

M. Coffman noue une amitié spéciale avec la Chine et le peuple chinois. Il a présenté à de nombreuses circonstances que ses parents avaient vécu à Shanghai pendant dix ans dans les années 1930 et 1940, et qu’il y avait encore des objets à cette époque-là dans sa famille. M. Coffman s’est rendu deux fois en Chine en tant que membre de la Chambre des représentants.

Bien qu’il termine son mandat de membre de la Chambre des représentants, M. Coffman va entamer une nouvelle campagne pour l’élection du maire. Qu’il continue d’apporter une nouvelle contribution au développement amical entre la Chine et les Etats-Unis.

 
mot clé:

Nouvelles concernées