Bangkok : tenue d’une réunion de travail sur le Programme des enseignants bénévoles de chinois en Thaïlande pour l’année scolaire 2018-2019

[Source]    Siège de l’Institut Confucius (Hanban) [Time]    2018-12-25 17:01:27 
 

Le 19 décembre, le Bureau de représentation du Hanban en Thaïlande a tenu à Bangkok une réunion de travail sur le Programme des enseignants bénévoles de chinois en Thaïlande pour l’année scolaire 2018-2019. L’événement a réuni 20 personnes, dont des représentants des commissions en charge de l’éducation et du Bureau du secrétaire permanent du ministère thaïlandais de l’Education, ainsi que le personnel du Bureau de représentation du Hanban en Thaïlande.


Lors de la réunion

Les participants chinois et thaïlandais ont tous estimé que la cause de l’enseignement du chinois en Thaïlande se trouvait dans une période critique de transmission de l’extension de l’envergure à l’amélioration des valeurs internes, où on rencontrait de bonnes opportunités de développement, mais aussi de nouveaux défis et difficultés. Après avoir mené plusieurs tours de consultations autour du thème « Améliorer pragmatiquement la qualité de l’enseignement du chinois en Thaïlande, et valoriser pleinement le rôle positif des enseignants bénévoles de chinois utilisant la langue maternelle dans l’enseignement du chinois », les deux parties ont décidé de modifier les conditions requises aux enseignants bénévoles de chinois et de prendre les heures hebdomadaires de cours de chinois comme un indicateur important pour évaluer les établissements scolaires où sont accrédités les enseignants bénévoles de chinois.

Afin de réaliser l’articulation de l’initiative « la Ceinture et la Route » à la stratégie « Thaïlande 4.0 », de répondre aux besoins du développement de l’époque et d’améliorer les compétences techniques de l’enseignement moderne du chinois en Thaïlande, les participants ont abordé l’organisation d’un concours d’enseignement du chinois en courte vidéo, dans le but d’innover le mode des concours pédagogiques traditionnels, en remplaçant le tableau noir par un écran. Cette initiative permettra également de créer une plateforme plus large aux enseignants et aux bénévoles de chinois en Thaïlande pour qu’ils apprennent les compétences pédagogiques les uns des autres en s’inspirant mutuellement.


Mme Anukul Kanchanasook (à gauche), directrice du Bureau de chinois de la Commission de l’éducation de base du ministère thaïlandais de l’Education, prononce un discours.

En 2019, la Thaïlande assumera la 33e présidence tournante de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN). Le Bureau de représentation du Hanban en Thaïlande a appelé à saisir cette occasion pour coopérer avec le ministère thaïlandais de l’Education, afin d’organiser en Thaïlande le concours régional de chinois des pays de l’ASEAN. Cette proposition a reçu une réaction active parmi les commissions en charge de l’éducation du ministère thaïlandais de l’Education, qui espèrent mettre en œuvre pleinement le rôle pionnier de la Thaïlande dans le rayonnement de l’enseignement du chinois en Asie du Sud-Est.

Les représentants des commissions en charge de l’éducation ont tous déclaré que la réunion avait permis de discuter opportunément des questions significatives de manière efficace, et avait clairement fixé le cap du futur travail. Selon eux, il faut promouvoir la coopération bilatérale dans plus de domaines en vue d’un développement coordonné. Envisageant l’avenir, les parties chinoise et thaïlandaise se sont dites prêtes à s’unir et à coopérer pour écrire un nouveau chapitre dans le cadre du concept dit « Jeen Thai Phee Nong Gan (la Chine et la Thaïlande sont deux pays frères) ».


M. Chalermchai Wasasiri, chef de la Section du développement éducatif de la Commission de l’éducation privée du ministère thaïlandais de l’Education, prononce son discours.


Les participants se font prendre en photo après la réunion.

Jusqu’à présent, 16 Instituts Confucius et 20 Classes Confucius sont présents en Thaïlande. Quelque 17 000 enseignants bénévoles de chinois enseignent dans plus de 1 000 universités, écoles primaires et secondaires dans 73 provinces thaïlandaises, avec le nombre d’élèves de chinois dépassant un million. En 2017, le Programme d’enseignants bénévoles de chinois a remporté le Prix de contribution à l’éducation thaïlandaise, décerné par M. Teerakiat Jareonsettasin, ministre thaïlandais de l’Education, qui a remercié le Hanban pour avoir envoyé des enseignants de chinois en Thaïlande et soutenu le développement et la recherche de la discipline de chinois en Thaïlande. Le 5 juillet 2018, après que le naufrage s’était produit à Phuket, 12 enseignants bénévoles de chinois s’y sont précipités pour mettre en place le « pôle de service des enseignants bénévoles de chinois de Chine », en fournissant des services bénévoles 24 heures sur 24 aux familles des victimes et aux blessés. Ils ont ainsi pratiqué l’esprit du bénévolat par des actions concrètes.

Les réalisations de la cause de l’enseignement du chinois en Thaïlande ont bénéficié du soutien énergique de la famille royale et du gouvernement de Thaïlande, ainsi que de la coopération sincère et de la coordination étroite entre le Siège de l’Institut Confucius (Hanban) et le ministère thaïlandais de l’Education.

 
mot clé:

Nouvelles concernées