Sun Chunlan : promouvoir un développement de qualité de l’Institut Confucius pour contribuer à la construction d’une communauté de destin pour l’humanité

[Source]    Siège de l’Institut Confucius (Hanban) [Time]    2018-12-11 09:29:52 
 

La 13e Conférence de l’Institut Confucius s’est tenue le 4 décembre à Chengdu, dans la province du Sichuan, au sud-ouest de la Chine, réunissant plus de 1 500 participants venant de 154 pays et régions du monde.

Ayant pour thème « Faciliter un nouveau développement via les réformes et l’innovation, travailler de concert pour un meilleur avenir », cette conférence a vu se dérouler 2 forums thématiques, 8 forums des présidents d’université chinois et étrangers ainsi que 20 ateliers, pour mener des échanges autour des sujets tels que « L’innovation du mode d’enseignement et du mécanisme de gestion de l’Institut Confucius », « Le chinois + et le développement caractéristique de l’Institut Confucius », « La construction numérique de l’Institut Confucius » et « La formation du partenariat diversifié ».

Mme Sun Chunlan, vice-Première ministre du Conseil des Affaires d’Etat de Chine et présidente du Conseil du Siège de l’Institut Confucius, a prononcé un discours lors de la cérémonie d’ouverture, avant de conférer les plaques aux Instituts Confucius nouvellement établis dans dix universités de 9 pays. La cérémonie a été présidée par M. Chen Baosheng, ministre chinois de l’Education et vice-président du Conseil du Siège de l’Institut Confucius.

Mme Sun Chunlan a indiqué que le gouvernement chinois encourageait toujours les échanges transculturels et soutenait activement les efforts des parties chinoise et étrangère pour mener à bien les Instituts Confucius. Selon elle, le président chinois Xi Jinping a souligné à plusieurs reprises qu’en tant que fenêtre et pont des échanges linguistiques et culturels entre la Chine et le reste du monde, l’Institut Confucius appartenait à la Chine, mais également au reste du monde. La vice-Première ministre chinoise a estimé que grâce aux efforts communs des parties chinoise et étrangère, l’Institut Confucius voyait sa qualité d’enseignement augmenter progressivement, ses échanges culturels se multiplier constamment et ses capacités de service se renforcer sans cesse, en apportant activement sa contribution à la coopération pragmatique, y compris la satisfaction de la demande d’apprentissage du chinois des peuples des différents pays et le service à l’économie et au commerce.

Mme Sun a signalé que la construction d’une communauté de destin pour l’humanité et la promotion du développement et de la prospérité communs des différents pays nécessitaient que la langue exerce d’une meilleure façon son rôle unique dans l’accroissement de la compréhension, dans l’atteinte du consensus, dans la promotion de la coopération et dans l’approfondissement de l’amitié. Elle a demandé que l’Institut Confucius innove ses méthodes d’enseignement, renforce la construction de son corps enseignant et perfectionne son système d’évaluation de qualité, afin d’édifier une plateforme prestigieuse de l’enseignement du chinois. Mme Sun Chunlan a poursuivi que l’Institut Confucius devrait organiser des activités culturelles variées et faire jouer le rôle de messager culturel des sinologues en vue d’une plateforme générale d’échanges culturels et humains. Elle a également appelé les Instituts Confucius à mettre en œuvre les programmes de « chinois + », à proposer des cours caractéristiques notamment sur les compétences professionnelles, le commerce et la médecine traditionnelle chinoise en fonction des conditions locales, dans le but de créer une plateforme permettant d’étayer la coopération pragmatique. Mme la vice-Première ministre chinoise a finalement indiqué que les Instituts Confucius devraient proposer l’enseignement dans un esprit d’ouverture, mettre en valeur les avantages pédagogiques des parties concernées et former plus de talents connaissant bien le pays de l’autre partie pour construire une plateforme d’échanges amicaux entre les pays, le tout visant à contribuer à l’approfondissement de l’amitié entre la Chine et le reste du monde, ainsi qu’à la construction d’une communauté de destin pour l’humanité.

Avant la cérémonie d’ouverture, Mme Sun Chunlan a participé à la réunion du Conseil du Siège de l’Institut Confucius pour étudier et arranger le travail de l’Institut Confucius.

Au cours de la cérémonie d’ouverture, des invités d’honneur ont respectivement prononcé un discours. Ils étaient Keith Burnett, membre de la Société royale du Royaume-Uni, ancien président de l’Université de Sheffield et membre du Conseil du Siège de l’Institut Confucius, Liu Hong, présidente de l’Université des Langues étrangères de Dalian en Chine, Isaac Mbeche, vice-président de l’Université de Nairobi au Kenya et directeur de l’Institut Confucius de son université, Dennis Delehanty, étudiant de l’Institut Confucius de l’Université George Mason aux Etats-Unis et membre de la Délégation en Chine des alumni des Instituts Confucius, et Kamila Carter, élève de la Classe Confucius relevant de l’Institut Confucius de l’Université d’Etat de San Diego aux Etats-Unis et membre de la Délégation en Chine des alumni des Instituts Confucius.

Kamila Carter est une jeune fille américaine de 12 ans, et ses parents sont tous sourds. Elle a appris plusieurs langues depuis son enfance. En évoquant le processus de son apprentissage du chinois, elle a déclaré : « J’ai constaté que de nombreuses personnes avaient obtenu des aides désintéressées de l’Institut Confucius, beaucoup d’entre elles ont des difficultés comme mes parents. J’en suis ainsi plus confiante et espère devenir messagère des échanges culturels sino-américains dans le futur, pour aider plus de gens qui en ont besoin ». Après son discours, Kamila Carter a offert la carte de vœux qu’elle avait confectionnée elle-même à la vice-Première ministre Sun Chunlan. Et Mme Sun a offert heureusement deux séries de manuels de chinois à Kamila Carter et à Dennis Delehanty.

Lors de la cérémonie d’ouverture, les champions du Concours « Passerelle vers le chinois », les doctorants dans le cadre du « Programme de nouvelle sinologie Confucius » et les étudiants bénéficiaires des bourses d’études de l’Institut Confucius ont manifesté leurs résultats de l’apprentissage du chinois. De plus, en marge de la conférence, ont également été organisés une série d’événements dont l’exposition des ressources pour l’enseignement du chinois de l’Institut Confucius, l’exposition de l’application de nouvelles technologies de l’Institut Confucius et l’exposition du patrimoine culturel immatériel du Sichuan.

Cliquez ici pour consulter la rubrique dédiée à la 13e Conférence de l’Institut Confucius

 
mot clé:

Nouvelles concernées