L’Institut Confucius d’Edmonton célèbre la 5e Journée de l’Institut Confucius et son 10e anniversaire

[Source]    Institut Confucius d’Edmonton au Canada [Time]    2018-11-07 14:23:54 
 

Le 29 septembre, l’Institut Confucius d’Edmonton au Canada a organisé sa Journée Portes ouvertes pour célébrer la 5e Journée de l’Institut Confucius et son 10e anniversaire.

L’événement a réuni entre autres, Trisha Estabrooks, membre du Conseil de la Direction des écoles publiques d’Edmonton (EPSB), Lorne Parker, directeur adjoint de l’EPSB et président du Conseil de l’Institut Confucius d’Edmonton, Stephen Tsang, ancien président de l’Association de l’enseignement bilingue chinois-anglais d’Edmonton (ECBEA), et Rick Gingras, directeur de l’Ecole Parkallen, ainsi que plus de 400 habitants locaux.

Placée sous le thème « Inspiration et respect mutuels, harmonie et diversité », cette activité visait à accroître les connaissances des populations locales vis-à-vis de l’Institut Confucius, afin de renforcer leur compréhension de la culture chinoise et de favoriser la complémentarité, la coordination, l’harmonie et le développement commun entre la langue et la culture chinoises et les langues et cultures étrangères.

Trisha Estabrooks, Lorne Parker et Stephen Tsang ont respectivement prononcé un discours. Ils ont remercié l’Institut Confucius pour sa contribution depuis 10 ans au développement du programme de chinois de l’EPSB et ont salué ses efforts déployés pour satisfaire la demande des habitants des quartiers locaux à l’égard du chinois et de la culture chinoise ainsi que sa contribution à la prospérité de la culture diversifiée dans la localité, tout en souhaitant un meilleur succès à l’Institut Confucius dans le futur.


Trisha Estabrooks


Lorne Parker


Stephen Tsang

Lors de l’événement, des élèves des Classes Confucius relevant de l’Institut Confucius d’Edmonton ont donné des numéros riches et variés, dont la danse, le wushu, la représentation d’instruments de musique et le quyi (spectacles populaires tels que ballades chantées, contes racontés, dialogues comiques et récitations rythmées). La danse du dragon exécutée par des élèves de la Classe Confucius du Lycée McNally a levé le rideau du spectacle. Avec l’accompagnement de tambour, un « dragon chinois », tenu par des élèves, s’agitait au rythme varié avec une impétuosité. Alors que les élèves de l’équipe de danse de la Classe Confucius du Lycée Ross Sheppard ont donné trois numéros de danse aux caractéristiques chinoises, à savoir « Mélodie de la poursuite du rêve » avec l’éventail rond, « Claire de lune sur l’étang de lotus » avec l’éventail coloré et « Charme de parapluies ». Leurs gestuelles élégantes et gracieuses, tantôt douces comme des hirondelles se couchant sur leur nid, tantôt énergiques comme des oiseaux effrayés dans la nuit, étaient vraiment un festin visuel.


Danse du dragon


Danse « Claire de lune sur l’étang de lotus »


Danse « Charme de parapluies »

La démonstration du wushu, exécutée par des élèves de la Classe Confucius de l’Ecole Ottewell, a combiné la boxe, le sabre et l’épée. Leurs mouvements vigoureux comme un lion dans la forêt et excellentes techniques de l’épée comme des oies sauvages s’envolant de frayeur, ont manifesté parfaitement la merveille du wushu. Des diplômés du programme bilingue chinois-anglais de cette école ont également présenté des numéros remarquables. Le solo de guzheng « Broder une tablette dorée » était gracieux et agréable ; la représentation collective de kuaiban (couplets rythmés par des castagnettes de bambou), composée et mise en scène par eux-mêmes, ayant intégré le kuaiban et le virelangue, a pleinement démontré les résultats d’enseignement du programme de chinois de l’Ecole Ottewell, remportant l’appréciation unanime des spectateurs.


Wushu


La représentation collective de kuaiban

Des élèves de la Classe Confucius du Lycée M. E. LaZerte ont donné une représentation de diabolo. Leurs poses variées et techniques raffinées, avec des coups habiles, ont suscité des salves d’exclamations.

Un musicien local d’origine chinoise a également démontré ses talents à cette occasion. Les deux solos de flûte de bambou « Fouetter le cheval transportant des céréales » et « Un cantique » ont montré sa technique très habile. La mélodie douce et harmonieuse avec un son clair a remporté des salves d’applaudissements et d’acclamations.


Le solo de flûte

Après le spectacle, Li Wei, directeur de l’Institut Confucius d’Edmonton, a sincèrement remercié dans son discours le soutien accordé par tous les milieux sociaux depuis longtemps, espérant que dans le futur, on continuerait de se soutenir et de coopérer pour apporter une contribution à l’amitié Chine-Canada.

Dans le cadre de cet événement, l’Institut Confucius d’Edmonton a également mis en place des programmes d’expérience, à savoir la dégustation de la gastronomie, la calligraphie chinoise, la peinture au lavis, l’artisanat, les loisirs et le sport, la physiothérapie en médecine traditionnelle chinoise (MTC) et la prise de photos en costumes chinois. Sous la direction des bénévoles, les visiteurs enthousiastes ont dégusté du ravioli chinois, du rouleau de printemps et du gâteau à ciboule ainsi que d’autres chères chinoises ; découvert l’artisanat chinois comme le modelage en pâte, le tressage de nœuds chinois et le papier découpé ; utilisé les quatre trésors du lettré chinois pour ressentir la beauté de la calligraphie et de la peinture traditionnelle chinoises ; appris les règles pour faire l’expérience des échecs chinois et du jeu de dames chinoises ; joué au ping-pong de façon énergique ; fait tourner le mouchoir sur scène, lequel ressemblait à des papillons dansant avec légèreté et grâce ; assisté à une conférence de digitopuncture et essayé le massage chinois, en s’émerveillant de la magie de la MTC caractérisée par sa profondeur et son étendue ; et pris des photos en portant des costumes chinois ayant comme fond la Grande Muraille, une scène qui fait penser au dicton chinois, selon lequel, celui qui n’a pas escaladé la Grande Muraille n’est pas un homme véritable.


Expérience de la calligraphie chinoise

L’exposition des œuvres calligraphiques de Yuan Jun, vice-président de l’Association de calligraphes du Shanxi, a également été organisée en marge de cet événement. Les œuvres exposées à cette occasion comprenaient l’écriture régulière, l’écriture courante et l’écriture cursive sous les formes d’écran de six pieds chinois et de sentences symétriques. Ses œuvres calligraphiques de différentes écritures, démontrant tous ses techniques raffinées et d’excellence, ont manifesté un style personnel distinct, mais aussi la poursuite de l’artiste par rapport à la calligraphie et à la culture traditionnelle chinoises. Les visiteurs, qui s’arrêtaient dans la zone d’exposition pour l’admirer, ont demandé l’un après l’autre à M. Yuan une dédicace.

La Journée Portes ouvertes, s’inscrivant dans la série des activités de célébration du 10e anniversaire de l’Institut Confucius d’Edmonton, fait partie du programme stratégique de marque « Bénéfice mutuel de l’enseignement bilingue » de cet Institut. Le spectacle et les programmes d’expérience culturelle organisés dans ce cadre, riches en caractéristiques chinoises, ont permis de fournir aux habitants locaux une plateforme de connaître l’Institut Confucius et la culture chinoise, de créer des opportunités d’échange entre le chinois et la culture chinoise et les autres cultures, ainsi que de construire un pont pour les échanges et l’inspiration mutuelle entre la Chine et le Canada.

 
mot clé:

Nouvelles concernées