L’Institut Confucius de l’Université Ateneo de Manila et l’Université de Beijing organisent un séminaire académique dédié à l’initiative « la Ceinture et la Route »

[Source]    Institut Confucius de l’Université Ateneo de Manila aux Philippines [Time]    2018-11-01 13:46:40 
 

L’Institut Confucius de l’Université Ateneo de Manila aux Philippines a tenu, les 27 et 28 septembre, sur son campus de Loyola à Manille, le Séminaire international sur la littérature, l’histoire et la culture orientales des régions le long de « la Ceinture et la Route ». Ce séminaire a été organisé par l’Institut Confucius de l’Université Ateneo de Manila en collaboration avec le Centre de recherches sur la littérature orientale de l’Université de Beijing. Une trentaine d’experts et de chercheurs venant de l’Université Ateneo de Manila, de l’Université de Beijing ainsi que de différents milieux philippins ont prononcé des discours remarquables à cette occasion. L’événement a vu la participation d’importantes personnalités, à savoir Joey M. Cruz, vice-président de l’Université Ateneo de Manila, Ning Qi, directrice de la Faculté des langues étrangères de l’Université de Beijing, Wang Bangwei, directeur du Centre de recherches sur la littérature orientale de l’Université de Beijing, Ellen H. Palanca et Liang Guanghan, directrices philippine et chinoise de l’Institut Confucius, ainsi que de quelque 200 enseignants et élèves venant de l’Université Ateneo de Manila, du Chiang Kai-shek College, de l’Université de Caloocan et de l’Institut Confucius.


Les directrices philippine et chinoise et les membres du personnel de l’Institut Confucius de l’Université Ateneo de Manila, ainsi que les experts et les chercheurs venant de l’Université de Beijing se font prendre en photo.

M. Joey M. Cruz a d’abord donné un discours de bienvenue. Selon lui, la Route de la Soie est un passage historique reliant la Chine et l’Occident, et le lancement de l’initiative « la Ceinture et la Route » a permis de relier plus de pays dans le monde d’aujourd’hui et de couvrir les deux tiers de la population mondiale. Le vice-président Cruz a indiqué que la coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route » ne comprenait pas seulement l’économie et le commerce, mais les échanges entre les peuples comptaient plus. Il a souligné que la valeur essentielle de ce séminaire résidait dans la discussion sur la possibilité infinie des échanges culturels dans le cadre de « la Ceinture et la Route ». M. Cruz a noté que les Philippines, un partenaire important adhérant à l’initiative « la Ceinture et la Route », maintenaient depuis toujours un lien étroit avec la Chine en termes d’économie, de culture et de personnel.


Joey M. Cruz

Dans son discours, Mme Ning Qi a déclaré que se rappeler le passé permettait de mieux envisager l’avenir. Elle a souligné que « la Route de la Soie » n’était pas seulement un chemin des affaires, mais plutôt une voie des échanges culturels. Mme Ning a estimé que dans les domaines culturel et éducatif, les relations amicales entre l’Université de Beijing et l’Université Ateneo de Manila étaient exemplaires. Selon elle, l’Université de Beijing a créé la spécialité de langue et de culture philippines en 1985, et sept promotions d’étudiants ont été diplômées jusqu’à aujourd’hui. Dans le cadre de la formation des étudiants, les deux universités maintiennent une bonne relation d’échange et de coopération. La directrice Ning a indiqué que la tenue de ce séminaire aux Philippines témoignait de l’amitié profonde entre la Chine et les Philippines, et s’inscrivait dans une nouvelle coopération entre les deux universités.


Ning Qi

Au cours du séminaire, les experts et les chercheurs issus de différents milieux et institutions, dont l’Université de Beijing et l’Université Ateneo de Manila, ont mené des échanges et discussions autour de l’histoire et de la culture, des recherches sur la littérature, du journalisme et de la communication, des politiques linguistiques et de la communication interculturelle dans le contexte de « la Ceinture et la Route ».


Wang Bangwei donne un discours baptisé « Les Chinois sur ‘la Voie sur la mer de Chine méridionale’ du début J.-C. au VIIIe siècle ».

Les chercheurs chinois et philippins ont présenté « la Voie sur la mer de Chine méridionale », appellation précédente de la « Route maritime de la Soie », les échanges commerciaux dans les régions riveraines de l’ancienne Route de la Soie, ainsi que les échanges culturels et l’évolution sociale en découlant. Selon eux, « la Voie sur la mer de Chine méridionale » et l’ancienne Route de la Soie sont des chenaux essentiels pour les échanges entre les peuples de la Chine et des pays côtiers de la mer de Chine méridionale, mais aussi des traits d’union importants pour les échanges commerciaux et culturels, présageant une société moderne et globalisée marquée par une haute intégration.


Aurora Roxas Lim, professeure au Département d’études chinoises de l’Université Ateneo de Manila, prononce un discours intitulé « Les échanges culturels le long de l’ancienne Route de la Soie ».


Czarina Saloma, professeure associée au Département de sociologie et d’anthropologie de l’Université Ateneo de Manila, donne un discours baptisé « L’initiative ‘la Ceinture et la route’ et le renouveau d’anciennes villes : la connexion entre le Chinatown et l’Intramuros de Manille ».

De nombreux chercheurs philippins ont indiqué dans leurs discours que l’initiative « la Ceinture et la Route », basée sur un objectif de coopération gagnant-gagnant, revêtait une signification importante pour les développements politique, culturel, historique, scientifique et technologique des Philippines et de la Chine. Plus particulièrement, pour les Philippines, qui sont en train de mettre en œuvre l’initiative « Build, build, build », les deux initiatives peuvent se correspondre parfaitement. Cependant, selon eux, actuellement, beaucoup de Philippins connaissent peu l’initiative « la Ceinture et la Route ». A cet égard, des chercheurs chinois et philippins ont proposé qu’il faudrait non seulement mettre l’accent sur le rôle des médias, mais aussi bien comprendre les caractéristiques culturelles et les besoins des quartiers dans les régions riveraines de « la Ceinture et la Route », afin de mener une coopération des projets et de fournir des services correspondant aux besoins sociaux et à la culture locale.


Wu Weijie, directeur adjoint de la Faculté des langues étrangères de l’Université de Beijing, prononce un discours intitulé « Recherche sur la stratégie de diffusion des films chinois en Asie du Sud-Est – centrée sur les ‘préférences du public’ et l’influence culturelle’ ».

De plus, les chercheurs ont également présenté leurs propres résultats d’études dans plusieurs domaines, tels que l’image de la Chine dans la littérature et les médias des pays le long de « la Ceinture et la Route », le développement de la médicine traditionnelle chinoise ainsi que la protection du patrimoine culturel.


Ellen H. Palanca prononce le discours de clôture.

Depuis le lancement de l’initiative de « la Ceinture et la Route », l’Institut Confucius de l’Université Ateneo de Manila, en tant que passerelle des échanges linguistiques et culturels entre la Chine et l’étranger, s’efforce d’être le pionnier de la mise en pratique de l’esprit de la Route de la Soie en intégrant son développement à l’initiative « la Ceinture et la Route ». Cette séminaire a abordé la littérature, l’histoire et la culture orientales sous l’angle de « la Ceinture et la Route », et a mené des échanges et des interactions approfondis et globaux sur les thèmes de la littérature, de l’histoire et de la culture des régions riveraines de « la Ceinture et la Route ». Il s’agit d’une nouvelle coopération approfondie entre l’Université de Beijing et l’Université Ateneo de Manila après la visite à l’Université de Beijing de la Délégation en Chine des professeurs de l’Institut Confucius de l’Université Ateneo de Manila en 2017. Cet événement d’échange entre la culture chinoise et la culture philippine permettra aux chercheurs chinois et philippins de réfléchir plus profondément sur le sujet d’un « Orient intégral », de mieux comprendre la civilisation orientale, et d’apporter une contribution importante à la promotion des échanges entre les cultures diversifiées de la Chine et des Philippines.

Des médias ont relaté cet événement, y compris la chaîne philippine Chinatown TV et Radio Chine internationale.

 
mot clé:

Nouvelles concernées