Nishinomiya : tenue de la Conférence conjointe 2018 des Instituts Confucius au Japon

[Source]    Siège de l’Institut Confucius (Hanban) [Time]    2018-10-24 16:57:44 
 

Le 20 octobre, la Conférence conjointe 2018 des Instituts Confucius au Japon s’est tenue à l’Université médicale de Hyōgo. Organisé par l’Institut Confucius de Médecine traditionnelle chinoise (MTC) de l’Université médicale de Hyōgo, l’événement a réuni des personnalités éminentes dont Ma Jianfei, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius et directeur général adjoint du Hanban, Hu Zhiping, ministre-conseiller du Service de l’Education de l’Ambassade de Chine au Japon, Wu Jinsong, directeur du Bureau de l’Education du Consulat général de Chine à Osaka, Sohei Shinka, président honoris causa du Conseil d’administration de l’Université médicale de Hyōgo et président du Conseil de l’Institut Confucius de l’Université médicale de Hyōgo, ainsi que 65 représentants venant des 16 Instituts et Classes Confucius au Japon.

Lors de la cérémonie d’ouverture, Sohei Shinka a prononcé un discours de bienvenue. Citant Mencius, grand sage de la Chine antique, qui disait La chance accordée par le Ciel ne vaut pas les avantages du terrain, et les avantages du terrain ne valent pas l’entente des hommes, M. Shinka a indiqué qu’il en était de même pour le développement de l’Institut Confucius, qui nécessitait non seulement de bonnes occasions et un environnement propice, mais aussi les efforts conjoints de tous. Il espérait que le personnel des Instituts Confucius au Japon pourrait renforcer les échanges en vue d’une bonne entente, se compléter mutuellement et mener ensemble des consultations pour promouvoir un meilleur développement des Instituts Confucius au Japon.


Sohei Shinka

Dans son discours, Ma Jianfei a hautement apprécié les résultats obtenus par les Instituts Confucius au Japon, et a indiqué que leur bon développement dépendait de trois facteurs. Premièrement, le soutien énergique des dirigeants d’université d’accueil japonaise ; deuxièmement, le travail diligent des directeurs d’Institut Confucius qui connaissent bien la culture des deux pays ; troisièmement, le mécanisme de la conférence conjointe mis en place par les Instituts Confucius au Japon, leur permettant des échanges approfondies et des interactions mutuelles. Soulignant que le développement des Instituts Confucius du monde entier était entré dans une nouvelle ère, M. Ma a affirmé qu’à l’avenir, le Siège de l’Institut Confucius s’attacherait prioritairement à la réforme et à l’innovation pour promouvoir l’amélioration de la qualité et le développement interne des Instituts Confucius, et renforcerait la construction localisée, caractéristique et numérique afin de promouvoir la transformation et la montée en gamme des Instituts Confucius. Dans le même temps, M. Ma a noté que l’Institut Confucius était confronté à diverses contestations depuis sa création. Néanmoins, selon lui, comme le dit le proverbe L’or véritable ne craint pas le feu, dans le futur, l’Institut Confucius continuera de développer l’enseignement conformément à la loi et aux règles et de manière ouverte et transparente, d’améliorer les compétences du personnel accrédité à l’étranger et d’accroître leurs connaissances à l’égard des mœurs et coutumes ainsi que des lois du pays d’accueil. Le directeur général adjoint Ma a déclaré que les échanges amicaux entre la Chine et le Japon remontaient loin dans l’histoire, en souhaitant que les Instituts Confucius au Japon puissent concevoir des programmes d’études, mettre en œuvre des projets et résoudre les problèmes ensemble à travers le mécanisme de conférence conjointe, dans le but d’apporter une plus grande contribution à l’approfondissement de la compréhension mutuelle et au renforcement de l’amitié entre les deux peuples.


Ma Jianfei

Lors de la conférence, les représentants des Instituts Confucius de l’Université de Kansai Gaidai (KGU), de l’Université Osaka Sangyo, de l’Université de Musashino et de l’Université de Fukuyama ont partagé des expériences autour des thèmes tels que le HSK (Test d’évaluation de chinois) et l’emploi des étudiants, la façon dont l’Institut Confucius rend service à l’université d’accueil et à la communauté d’accueil ainsi que favorise les échanges entre les jeunes, les moyens d’accélérer le travail des Instituts Confucius nouvellement établis et la méthode efficace d’organiser le camps d’été des élèves. De plus, ils ont également mené des discussions autour des sujets comme le renforcement de la collaboration entre les Instituts Confucius au Japon, la promotion de la numérisation de l’enseignement du chinois, la formation des enseignants de chinois locaux et la rédaction des manuels de chinois adaptés aux apprenants locaux, créant une atmosphère très animée.


Au cours de la conférence conjointe

Finalement, Hu Zhiping a émis le souhait que les Instituts Confucius puissent profiter de l’opportunité créée par l’amitié sino-japonaise pour collaborer mutuellement. M. Hu a également affirmé que dans le futur, l’ambassade et le consulat chinois travailleraient ensemble avec toutes les parties concernées pour aider les Instituts Confucius à se développer davantage au Japon.

La conférence conjointe des Instituts Confucius au Japon est une organisation de liaison établie spontanément par les Instituts et Classes Confucius au Japon. Elle se tient tous les ans depuis 2008, et vise à renforcer les échanges des informations et le partage des ressources, ainsi qu’à multiplier la collaboration entre les Instituts et Classes Confucius.

 
mot clé:

Nouvelles concernées