Clôture de la grande finale de la 11e édition du Concours « Passerelle vers le chinois » ouvert aux lycéens du monde avec l’équipe nord-coréenne sacrée championne du monde

[Source]    Siège de l’Institut Confucius (Hanban) [Time]    2018-10-24 17:00:19 
 

Sous le haut patronage du Siège de l’Institut Confucius (Hanban) et du Gouvernement populaire de la province du Yunnan, organisées par le Département de l’Education de la province du Yunnan, l’Université normale du Yunnan et la YNTV (radio et télévision du Yunnan), la grande finale et la cérémonie de clôture de la 11e édition du Concours « Passerelle vers le chinois » ouvert aux lycéens du monde se sont tenues le 21 octobre au soir à Kunming. Cet événement placé sous le thème « Apprendre le chinois pour se faire des amis dans le monde entier », a réuni les candidats venant de 110 zones compétitives dispersées dans 99 pays. A l’issue des compétitions préliminaires à l’étranger, des trois « éliminatoires de passerelle » et de la finale continentale en Chine, cinq équipes se sont qualifiées en grande finale, lors de laquelle, après une compétition magnifique et acharnée pendant la démonstration artistique, les questions-réponses de connaissances et le discours thématique, l’équipe de la République populaire démocratique de Corée a remporté le titre de champion mondial.


Des invités d’honneur remettent le prix à l’équipe championne.

La grande finale s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités éminentes, dont Chen Shun, vice-gouverneur de la province du Yunnan, Xu Bin, vice-président du Comité provincial de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC) du Yunnan, Ma Jianfei, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius et directeur général adjoint du Hanban, He Ligui, secrétaire général adjoint du Gouvernement populaire de la province du Yunnan, Zhou Rong, directeur du Département de l’Education du Yunnan, Rao Wei, président du Comité des affaires universitaires de l’Université normale du Yunnan, Jiang Yongwen, président de l’Université normale du Yunnan, He Yaning, président de la YNTV, et Liu Shao’an, vice-président du Comité municipal de la CCPPC de Kunming. Le jury a été composé de Xu Li, célèbre animatrice de la CCTV (Télévision centrale chinoise), Zhang Mingzhou, président de l’Union internationale pour les Livres de Jeunesse (IBBY) et vice-président exécutif de la Société des études sur la littérature de jeunesse de Chine, et Osman El-hassan Galas, directeur soudanais de l’Institut Confucius de l’Université de Khartoum au Soudan.


Le chant et danse d’ouverture

Avant l’ouverture de la grande finale, les candidats portant des habits caractéristiques de différents pays ont effectué une danse d’ouverture « Happy Chinese », se rassemblant sous le drapeau « Passerelle vers le chinois ». Les cinq équipes championnes au niveau continental qui représentent cinq continents sont successivement montées sur scène pour animer la salle par les danses caractéristiques de leurs propres pays.

La première étape était la compétition artistique. Les champions continentaux ont démontré leurs compétences remarquables en apprentissage du chinois et en culture chinoise, à travers de différentes formes telles que l’allégro, le chant et danse et la récitation. De plus, les candidats ont donné un spectacle artistique « Une joie partagée sur la ‘Passerelle vers le chinois’ », manifestant l’affinité commune avec la Chine des adolescents de différents pays.

Sur place a été diffusée une histoire émouvante du candidat américain Knight. Sa famille a adopté un garçon venant de Chine comme son frère cadet. Celui-ci ne sait pas parler anglais. Donc, Knight qui sait parler chinois est devenu le principal interlocuteur de son frère après son entrée dans la famille. Par conséquent, Knight était plus déterminé à maîtriser le chinois. Il a même promis de voyager avec son frère à travers la Chine après qu’il aura maîtrisé le chinois.

La deuxième étape était l’épreuve de connaissances divisée en deux parties dont la première consistait à répondre à des questions avec points négatifs en cas de réponse erronée et la seconde consistait à se disputer pour être le premier à répondre. Les candidats qui y concentraient tout leur esprit ont obtenu des notes sans différence sensible, à tel point que la compétition se trouvait dans une situation bloquée. Après deux tours de compétition, l’équipe nord-coréenne, l’équipe bulgare et l’équipe américaine se sont qualifiées pour la prochaine étape.


Epreuve de connaissances

La troisième étape constituait un discours en deux minutes ayant pour thème « Apprendre le chinois pour se faire des amis dans le monde entier ». Durant cette étape, les candidats de l’équipe américaine ont exprimé l’espoir dans leur discours que la fleur d’amitié sino-américaine s’épanouisse éternellement, en remerciant les amis et tout le personnel du Concours « Passerelle vers le chinois » qui les avaient accompagnés jusqu’à ce moment-là. Prenant les nœuds chinois comme point de départ, les candidats nord-coréens ont raconté leur vraie impression sur le fait qu’ils étaient liés au monde entier à l’aide du chinois. Sous un angle spécial, les candidats bulgares ont présenté ce qu’ils avaient vu et entendu lors de leur visite à Beijing, à Harbin et au Temple Shaolin. Finalement, après une compétition acharnée en trois tours, l’équipe nord-coréenne s’est distinguée pour être le champion global.

A la fin de la compétition, les candidats de différents pays et les bénévoles chinois qui les accompagnaient au cours de ce concours ont chanté ensemble « La même chanson ». Avec l’accompagnement de cette mélodie, les invités d’honneur ont décerné les prix aux lauréats. Le vice-gouverneur Chen Shun, le vice-président Xu Bin et le directeur général adjoint Ma Jianfei ont remis le prix à l’équipe championne. La représentation de chant et de danse « Veuillez rester, chers amis venus de loin » a mis fin à cette édition de concours.


« La même chanson »


Photo de groupe

Durant ce concours, les candidats ont montré leurs fortes compétences linguistiques en chinois et leur compréhension approfondie vis-à-vis de la culture chinoise. La culture diversifiée mondiale et la civilisation chinoise se reflétaient sur cette scène de magnificence ! Nous attendons que sur la « Passerelle vers le chinois », ce pont d’amitié, de culture, d’échanges, de compréhension et de paix pour les jeunes du monde entier, s’épanouissent plus de fleurs brillantes et colorées !

 
mot clé:

Nouvelles concernées