L’Institut Confucius de l’Université de Valparaiso organise le concert « La Chine culturelle – L’amitié éternelle » et le 11e Festival de musique des Grands Lacs

[Source]    Institut Confucius de l’Université de Valparaiso aux Etats-Unis [Time]    2018-10-24 11:15:05 
 

Le 16 septembre, le concert « La Chine culturelle – L’amitié éternelle » et la 11e édition du Festival de musique des Grands Lacs se sont tenus au Pavillon Pritzker du Parc Millennium à Chicago aux Etats-Unis. L’événement a été organisé par l’Institut Confucius de l’Université de Valparaiso en collaboration avec plusieurs organisations dont l’Association des Américains d’origine chinoise et des ressortissants chinois de la région métropolitaine de Chicago (CAAGC), l’Association artistique Dongfang de Chicago, l’Orchestre symphonique de l’Université de Valparaiso et l’orchestre « Explorateurs de la Nouvelle Route de la Soie ». Au total, 1 000 acteurs chinois et américains de 30 troupes artistiques venant de six Etats des Etats-Unis ont mis en scène divers numéros tels que le chant et la danse folkloriques chinois, le défilé de qipao, le bel canto et la symphonie. Plus de 5 000 spectateurs ont admiré ce festin de culture et d’art chinois et américains.


En plein concert

Cet événement a réuni des invités d’honneur dont Mark Heckler, président de l’Université de Valparaiso, Theresa Ma, membre de la Chambre des représentants de l’Etat d’Illinois, Liu Jun, consul général par intérim de Chine à Chicago, Zheng Zheng, président de la CAAGC, ainsi que Meng Jianyun et Yu Bin, directeurs américain et chinois de l’Institut Confucius de l’Université de Valparaiso.


Lors du discours prononcé par un invité d’honneur.

Mark Heckler a déclaré dans son discours que l’Université de Valparaiso adoptait une attitude positive envers le travail de l’Institut Confucius et la promotion de la culture chinoise. Il a souligné que les activités de l’Institut Confucius incarnaient justement la tolérance de son université à l’égard des cultures diversifiées. Parallèlement, le président a hautement salué le Siège de l’Institut Confucius et l’Université de Technologie du Zhejiang (ZJUT), université partenaire chinoise, pour leur soutien énergique à l’Institut Confucius, avant de souhaiter un succès à ce concert.

Dans son discours, Liu Jun a indiqué que ce concert, figurant comme l’un des événements culturels chinois les plus importants de la zone consulaire de Chicago, a condensé les efforts de nombreux universités et Instituts Confucius ainsi que ceux des associations des Américains d’origine chinoise dans plusieurs Etats américains, tout en témoignant de l’amitié profonde entre les peuples chinois et américain.

Theresa Ma et le représentant du gouverneur de l’Etat d’Illinois ont d’abord souhaité le bonjour aux Américains d’origine chinoise de la région métropolitaine de Chicago et de tout l’Etat d’Illinois. Ils ont affirmé que l’Etat d’Illinois avait une attitude positive à l’égard des échanges et de la coopération tous azimuts entre les Etats-Unis et la Chine, en espérant que davantage d’événements de ce genre seraient organisés.

L’orchestre « Explorateurs de la Nouvelle Route de la Soie » et l’Orchestre symphonique de l’Université de Valparaiso ont ensemble interprété trois préludes baptisés respectivement « Bonne nouvelle de Beijing se répand à la frontière », « Chant d’amour de Kangding » et « Air de danse des Yao », levant ainsi le rideau du concert.


La représentation d’ouverture

Par la suite, l’orchestre « Explorateurs de la Nouvelle Route de la Soie » et Zhao Huan, célèbre instrumentiste d’erhu chinois, ont coopéré dans l’exécution des deux mélodies folkloriques chinoises « Air de bambou pourpre » et « Course de chevaux ».


Le concert folklorique de deux mélodies « Air de bambou pourpre » et « Course de chevaux »

Dai Yuqiang, ténor très réputé tant en Chine qu’à l’international, a chanté une chanson classique baptisée « Chanson des deux amoureux séparés en différentes régions ». Sa voix forte et énergique ainsi que ses techniques de chant ont émerveillé les spectateurs. De plus, M. Dai a interprété en collaboration avec sa fille Dai Ziyi, nouvelle star de bel canto, deux chansons magnifiques en duo « The Merry widow » et « Toast ». Juliet Petrus, célèbre soprano colorature, a chanté des chansons folkloriques telles que « Variations de Mayila » et « Chant d’amour de Kangding », suscitant des salves d’applaudissements. Cheng Lin, célèbre chanteuse populaire chinoise, a exécuté des chansons populaires classiques telles que « Xin Tian You » et « Y a-t-il des bouteilles vides à vendre », touchant profondément les spectateurs.


Dai Yuqiang et Dai Ziyi


Juliet Petrus


Cheng Lin

Lors du concert, Zhang Rui, célèbre chef d’orchestre chinois, est monté sur scène pour diriger la chorale d’Américains d’origine chinoise de Chicago dans le cadre de l’interprétation des chansons « Ouverture de Carmina Burana », « América the Beautiful » et « Les descendants du dragon », manifestant une scène grandiose.


Le défilé de qipao

Dennis Friesen-Carper, conseiller musical de l’Institut Confucius de l’Université de Valparaiso, a servi de chef d’orchestre général. Il a dirigé non seulement le concert d’orchestre en accompagnant l’interprétation de tous les chanteurs présents, mais aussi le chant choral exécuté par mille Chinois et Américains ainsi que la représentation d’un grand orchestre symphonique de plus de 500 personnes. Le concert s’est clôturé dans les chansons chorales « Chant et sourire » et « Auld Lang Syne (Ce n’est qu’un au revoir) », interprétées par tous les participants.


Les élèves inscrits au cours de chinois de l’Institut Confucius participent au chant en chœur de chansons en chinois.

L’interprétation de bianzhong (ensemble de cloches de bronze) constituait un point d’attractivité de ce festival. En collaboration avec l’Institut Confucius de l’Université du Michigan, l’Institut Confucius de l’Université de Valparaiso a mis en scène une mélodie exécutée avec le bianzhong Dasheng fabriqué sous la dynastie Song. Il s’agissait de la première rencontre entre ces anciennes cloches chinoises et l’orchestre symphonique occidental en Amérique du Nord.


Photo de groupe des invités et des acteurs

Avant la représentation, l’Institut Confucius de l’Université de Valparaiso a invité plus de 500 étudiants américains d’orchestres symphoniques à participer au cours d’expérience d’instruments de musique traditionnels chinois. Sous la direction d’experts en instruments de musique et d’enseignants de l’Institut Confucius, ces étudiants ont fait l’expérience des instruments de musique traditionnels chinois tels que le guzheng, l’erhu, le pipa, le hulusi et la flûte de bambou.


L’enseignement du guzheng.


L’interprétation de l’erhu.


La représentation du hulusi.

C’était la deuxième fois que le concert « La Chine culturelle – L’amitié éternelle » s’est tenu au Pavillon Pritzker du Parc Millennium à Chicago dans le cadre du Festival de musique des Grands Lacs. L’événement vise à présenter la culture chinoise à travers les échanges musicaux et à renforcer la cohésion des Américains d’origine chinoise et des ressortissants chinois résidant aux Etats-Unis par le biais de la musique, afin de promouvoir l’amitié sino-américaine et d’approfondir la compréhension mutuelle. Le concert a attiré une grande attention des médias chinois et étrangers qui l’ont hautement apprécié.

Article : Liu Huimin

 
mot clé:

Nouvelles concernées