« Former des talents polyvalents pour la construction de ‘la Ceinture et la Route’ »

[Source]    Quotidien du Peuple [Time]    2018-10-22 16:46:30 
 

« A travers la construction conjointe de la Route de la Soie maritime du XXIe siècle, la Chine et la Thaïlande ainsi que les autres pays riverains partagent des opportunités et relèvent des défis ensemble, afin de réaliser un développement commun et une prospérité pour tous. » Voilà un cours donné à l’Institut Confucius de la Route maritime de la Soie à Bangkok, lors duquel la professeure Cai Xia enseigne la connaissance générale sur « la Ceinture et la Route ». « Ce genre de cours a permis aux étudiants thaïlandais et cambodgiens de porter un grand intérêt pour ‘la Ceinture et la Route’. Et ils espèrent connaître davantage le futur développement de la Chine et de leurs propres pays. »

Inauguré en juin 2015, l’Institut Confucius de la Route maritime de la Soie est établi conjointement par l’Université normale de Tianjin (TJNU) et l’Université de Dhurakij Pundit en Thaïlande. Depuis trois ans, l’Institut maintenait une coopération avec des universités et des départementaux gouvernementaux en Thaïlande et au Cambodge, en recrutant plus de 4 000 élèves.

Actuellement, le gouvernement thaïlandais met en œuvre la stratégie « Thaïlande 4,0 » et l’articule à l’initiative « la Ceinture et la Route », d’où une demande de plus en plus forte par rapport aux talents. Surtout les projets de coopération sino-thailandaise dans les domaines du transport ferroviaire, de la science et des technologies, du tourisme, des communications et de la logistique, montrent une demande urgente des talents maîtrisant à la fois le chinois et la compétence professionnelle. L’Institut Confucius de la Route maritime de la Soie a saisi cette opportunité pour créer une nouvelle méthode de formation des talents polyvalents « Chinois + compétence professionnelle ». Sumret, responsable de la 5e zone dans la région Nord-Est de la Commission thaïlandaise pour l’Enseignement professionnel (VEC), nous a indiqué : « L’Institut Confucius de la Route maritime de la Soie a combiné la compétence professionnelle et le chinois, permettant à nos étudiants plus de débouchés. »

Grâce aux efforts de l’Institut Confucius de la Route maritime de la Soie, chaque année, le gouvernement municipal de Tianjin offre 35 bourses d’études spéciales pour les étudiants thaïlandais en enseignement professionnel, afin de soutenir la formation des talents nécessaires à la construction de « la Ceinture et la Route ». Jusqu’à présent, l’Institut Confucius a signé un accord de coopération respectivement avec 61 instituts professionnels thaïlandais. Dans le cadre de cette coopération, 88 étudiants ont été sélectionnés pour poursuivre leurs études en Chine. Les premiers d’entre eux ont obtenu leurs diplômes de fin d’études. Tanet, étudiant venant de la province d’Udon Thani, a fait ses études dans une spécialité liée au Train à grande vitesse (TGV), à savoir la conduite et l’entretien du TGV. « Les technologies chinoises du TGV sont avancées au niveau mondial. Maintenant, la Thaïlande construit également des lignes à grande vitesse. J’espère apprendre plus de technologies et d’expériences et s’engagera dans ce domaine dans mon pays après être diplômé », s’est ainsi exprimé Tanet, avant de nous informer qu’après avoir fini ses études dans le cadre de ce programme de bourse d’études, il continuait ses études en automatisation à l’Université sino-allemande des Sciences appliquées de Tianjin. Il envisage de poursuivre ses études de master dans une spécialité liée au TGV en Chine dans le futur.

Par ailleurs, l’Institut Confucius de la Route maritime de la Soie a signé, en septembre 2017, avec la Hainan Cihang Charity Foundation et l’Institut de l’Aviation et du Tourisme de Sanya, un accord portant sur le recrutement d’étudiants thaïlandais dans le cadre des formations de service en vol. 30 apprenants ont été sélectionnés pour suivre des formations à Sanya dans ce cadre, et 8 d’entre eux ont été recrutés par HNA Group. Ben Phi, étudiante venant de la province de Nakhon Pathom, figure parmi ces chanceux. Elle nous a dit : « L’hôtesse de l’air est mon emploi de rêve. De plus, ce poste bien rémunéré me permet de soutenir ma famille, et d’aller à beaucoup d’endroits. »

La construction du Corridor économique de l’Est (EEC) constitue un projet prioritaire de la stratégie « Thaïlande 4,0 », ainsi qu’un projet clé dans le cadre de l’articulation à l’initiative « la Ceinture et la Route ». A l’heure actuelle, un grand nombre d’entreprises à capitaux chinois sont présentes dans la zone de l’EEC. Dans le but de promouvoir la synergie entre la construction de l’EEC et l’initiative « la Ceinture et la Route », l’Institut Confucius de la Route maritime de la Soie et la Commission de l’EEC ont coopéré étroitement pour proposer des cours de formation de chinois aux officiers de l’EEC et fournir des services de traduction et d’interprétation ainsi que ceux d’évaluation en la matière. L’année prochaine, l’Institut proposera un cours de « chinois + commerce électronique » pour les patrons des petites et moyennes entreprises (PME) dans la zone de l’EEC. « Pour nous, l’apprentissage du chinois représente non seulement un intérêt, mais également une demande du travail », a ainsi déclaré Anukun, officier de la Commission de l’EEC.

« L’Institut s’engage à satisfaire les demandes des Thaïlandais en termes d’apprentissage du chinois et de la culture chinoise, mais aussi à promouvoir la connaissance des populations de la Thaïlande et d’autres pays riverains vis-à-vis de ‘la Ceinture et la Route’ et à former des talents polyvalents pour la construction de ‘la Ceinture et la Route’ », a ainsi souligné Wang Shangxue, directrice chinoise par intérim de l’Institut Confucius de la Route maritime de la Soie.

(Le Quotidien du Peuple, le 15 octobre 2018, page 21

Journalistes : Ding Zi et Lin Rui)

Lien de l’article

 
mot clé:

Nouvelles concernées