L’Institut Confucius de l’Université de Bucarest se distingue au Festival mondial des cultures de Roumanie

[Source]    Institut Confucius de l’Université de Bucarest en Roumanie [Time]    2018-09-21 15:54:43 
 

Le Festival mondial des cultures de Roumanie s’est ouvert le 3 septembre au Centre culturel de Bucarest. Organisé par le gouvernement roumain, l’événement était un festin merveilleux réunissant les expositions culturelles de différents pays. Cette édition de festival, ayant pour thème « Ecouter les voix du monde », a exposé, dans la zone d’exposition intérieure, principalement des instruments de musique, montrant la culture musicale de nombreux pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique.

L’Institut Confucius de l’Université de Bucarest, chargé de la zone d’exposition de Chine, a mis en place les instruments de musique les plus représentatifs de Chine tels que le guzheng, le tambour dagu, le xiao (flûte chinoise en bambou à encoche) et le xun (flûte globulaire en terre cuite). Par ailleurs, ont également été exposés des masques de l’opéra de Beijing ainsi que des éventails et des costumes traditionnels chinois. Avec une variété des objets exposés ainsi qu’une caractéristique distinctive, le stand était bondé de visiteurs.


Le stand chinois avec une variété des objets exposés.

Au jour de la cérémonie d’ouverture, Ana Birchall, vice-Première ministre roumaine, a prononcé un discours, dans lequel elle a souligné la nécessité d’écouter et de renforcer la compréhension mutuelle dans le monde d’aujourd’hui. Selon elle, c’est seulement à travers la communication et les efforts conjugués que le monde peut être en paix et que les peuples peuvent être heureux. Par la suite, la chorale d’étudiants locale a donné une représentation magnifique.

Après la cérémonie d’ouverture, Mme Ana Birchall a spécialement visité le stand chinois. Dong Jingbo, directrice chinoise de l’Institut Confucius, lui a expliqué l’origine et l’utilisation de divers instruments de musique traditionnels. La vice-Première ministre roumaine a essayé avec intérêt de jouer du guzheng, dont le son mélodieux a capturé l’attention d’autres visiteurs dans la salle. Mme Birchall a en outre apprécié le rôle important joué par l’Institut Confucius de l’Université de Bucarest dans la promotion des échanges amicaux entre les peuples roumain et chinois, tout en souhaitant que l’amitié entre les deux pays s’inscrive dans la durée.


Ana Birchall essaie de jouer du guzheng.


Ana Birchall et Dong Jingbo

Le 7 septembre, la zone d’exposition extérieure du Festival mondial des cultures de Roumanie a été ouverte dans le parc pittoresque Titan. L’Institut Confucius de l’Université de Bucarest a montré aux populations locales des éléments culturels traditionnels chinois tels que des parapluies de papier huilé, des nœuds chinois, des costumes traditionnels, des masques de l’opéra chinois et des œuvres en papier découpé. De plus, un stand de calligraphie a été mis en place afin d’écrire des noms chinois pour les visiteurs. De nombreux visiteurs s’y sont arrêtés pour l’admirer.


Le stand de la culture chinoise

Les enseignants-bénévoles de l’Institut Confucius ont expliqué aux visiteurs la culture chinoise, notamment la connotation du personnage de chaque masque de l’opéra chinois, le processus de la broderie chinoise ainsi que la structure des caractères chinois. Les enseignants-bénévoles ont également appris sur place quelques expressions usuelles et simples en chinois. Des mots tels que Nihao (bonjour) et Xiexie (merci) ont immédiatement réduit la distance entre les participants chinois et roumains, en créant une atmosphère très animée.


Deux enseignantes-bénévoles présentent la culture chinoise.

En plus des objets culturels exposés, l’Institut Confucius a également préparé un spectacle merveilleux. La danse traditionnelle baptisée « Les beautés de la rivière Luo », aussi douce que gracieuse, a été interprétée par des danseuses avec des manches longues. Avec l’accompagnement de la musique, les spectateurs ont été amenés dans la scène magnifique décrite dans le Classique des vers. La représentation d’arts martiaux chinois vigoureuse et énergique ainsi que le défilé de costumes splendide et multicolore ont également attiré l’attention de nombreuse personnes. Cette représentation combinant l’action et la sérénité, unissant la force et la douceur, a poussé l’atmosphère à son apogée.


La danse intitulée « Les beautés de la rivière Luo »


La représentation d’arts martiaux chinois


Le défilé de costumes


Photo de groupe du personnel de l’Institut Confucius

Le soir du 9 septembre, le Festival mondial des cultures d’une semaine s’est clôturé au coucher du soleil. La performance de l’Institut Confucius de l’Université de Bucarest lors de cet événement a été hautement appréciée par les personnalités de tous les milieux sociaux, et de plus en plus de Roumains ont désormais manifesté un fort intérêt pour la Chine et le chinois. L’Institut Confucius poursuivra ses efforts pour présenter le charme de la culture chinoise à travers plus d’activités, en jouant bien le rôle de messager des échanges culturels.

Article fourni par Xiang Jie et Du Yazhi

 
mot clé:

Nouvelles concernées