Jeunes Chinois et Africains appellent à la protection du patrimoine culturel

[Source]    Département de l’Institut Confucius de l’Université des Langues et Cultures de Beijing [Time]    2018-08-30 09:32:05 
 

Le 21 août, la colonie de vacances d’été à l’intention de jeunes Chinois et Africains s’est ouverte à Beijing. L’événement a été organisé par l’Université des Langues et Cultures de Beijing (BLCU), sous le haut patronage du Siège de l’Institut Confucius (Hanban). 300 jeunes Chinois et Africains se sont rendus à la Cité interdite pour découvrir la culture chinoise et à la Grande Muraille pour mener des activités visant à appeler à la transmission et à la protection du patrimoine culturel. Ils ont contribué, par leur jeunesse et leur appel, à la cause de la protection culturelle.

Sur le chemin, tous les membres étaient très enthousiastes. Ils ont chanté des chansons joyeuses pour saluer les premiers rayons du soleil levant à Beijing. Lorsque le bus est entré dans la zone du vieux Beijing, ils ont pu admirer des bâtiments au style chinois avec des toits inclinés couverts de tuiles grises, et se sont exclamés devant la Tour du tambour douce et élégante, ainsi que devant les douves scintillantes et les hauts murs antiques. Un jeune venant du Kenya s’est penché pour toucher des briques tachetées afin de ressentir, de ce petit coin, le charme de l’ancienne capitale ayant vécu des épreuves au fil du temps.

L’arrivée des colons a amené une vitalité spéciale dans cette cité impériale. Quelques jeunes filles venant du Cameroun ont même exécuté à l’improviste une danse traditionnelle africaine sur place. De nombreux visiteurs se sont arrêtés pour les regarder. D’autres jeunes Africains ont également fait des interactions l’un après l’autre avec des touristes chinois. Quel plaisir !


De jeunes Africains dans la Cité interdite

Zong Siyu, membre de la colonie venant de l’Université normale de Tianjin, a déclaré : « Quand j’ai vu des amis venant du Kenya chanter et danser dans la Cité interdite, je pouvais ressentir leur enthousiasme sincère. Je pense que la valeur de cette colonie de vacances d’été est de partager cette joie avec plus de gens. » Evoquant la façon de présenter la Cité interdite aux amis africains, Zong a noté : « A mon avis, la Cité interdite est une marque de la civilisation chinoise. Elle représente la longue histoire de la nation chinoise. Comme l’a dit M. Shan Jixiang, directeur du Musée du Palais de Beijing, la Cité interdite appartient à nous tous. J’espère que davantage d’amis étrangers pourront visiter la Cité interdite pour découvrir la culture chinoise. »


Zong Siyu

Xiang Zhuyan, venant du Mozambique, a confié : « Si mes amis viennent visiter la Chine, je leur proposerai certainement d’aller à la Cité interdite. C’est un voyage incroyable. Il est difficile d’imaginer qu’il y a des centaines d’années, les Chinois aient pu utiliser du bois pour construire des palais si grandioses et magnifiques. Les membres et les touristes chinois sont très sympas avec nous. J’espère participer à plus d’activités similaires dans le futur pour perpétuer l’amitié entre les jeunes Chinois et Africains ! »


Xiang Zhuyan

Par la suite, les membres de la colonie se sont rendus à la Grande Muraille. Ils y ont chanté des chansons chinoises telles que « La grande Chine » et « Xiao Wei (mon amour) », suscitant des acclamations de la part d’autres touristes. Lors de leur visite de la Grande Muraille, les membres chinois et africains, conscients de leur responsabilité envers l’histoire et respectueux de la culture, ont réfléchi, au cours de leur montée des escaliers, sur les moyens de renforcer la protection de la Grande Muraille et sur l’édification d’une grande communauté mondiale et la participation de toute la société pour protéger la Grande Muraille. Sous un soleil radieux, ces jeunes, excités et courageux, ont lancé ensemble un appel baptisé « Transmission de la civilisation, responsabilité des jeunes : l’initiative des jeunes du monde sur l’apprentissage et la protection du patrimoine culturel ». Ils ont appelé les jeunes du monde à agir activement pour protéger le patrimoine culturel mondial, à bien se comporter durant leurs visites et à diffuser activement ce sens de responsabilité aux autres.


L’initiative sur la Grande Muraille


De jeunes Africains sur la Grande Muraille

Xiong Yiyi, venant de l’Université normale de Chongqing, a déclaré : « Les jeunes Africains, doués en chant et en danse, ont montré leurs talents sans réserve dans la communication avec les jeunes Chinois. Je crois qu’aller servir d’enseignant-bénévole de chinois en Afrique sera un bon choix pour les jeunes ayant vocation à promouvoir les échanges sino-africains. » En ce qui concerne l’initiative sur la protection des vestiges culturels de la Grande Muraille, Xiong a indiqué : « Les vestiges culturels sont non seulement un précieux patrimoine historique et culturel du pays, mais aussi une richesse culturelle partagée par toute l’humanité. La Grande Muraille est un symbole de la nation chinoise. En tant que jeunes, nous devons avoir la conviction de protéger le patrimoine culturel. »


Xiong Yiyi

Antonio, venant de Guinée équatoriale, s’est ainsi exprimé : « Un dicton chinois dit que Celui qui n’a pas atteint la Grande Muraille n’est pas un brave . Aujourd’hui, tous les membres de la colonie de vacances d’été à l’intention de jeunes Chinois et Africains sont montés sur la Grande Muraille, donc nous sommes tous forts. Avant mon arrivée en Chine, j’avais déjà entendu parler de la Grande Muraille. Aujourd’hui en la découvrant personnellement, j’ai été vraiment choqué par sa magnificence. Comme l’indique la Déclaration sur la protection du patrimoine culturel que nous avons signée, la Grande Muraille, en tant que perle de la civilisation mondiale, doit être bien préservée et restaurée. »


Antonio

La compréhension mutuelle et la confiance réciproque entre les jeunes Chinois et Africains constituent une base favorable au développement des relations sino-africaines. Cet événement a contribué à consolider et à favoriser davantage l’amitié traditionnelle sino-africaine, à promouvoir la compréhension mutuelle entre les jeunes élites des deux parties ainsi qu’à renforcer les échanges et l’inspiration mutuelle sur le plan culturel entre la Chine et l’Afrique.

 
mot clé:

Nouvelles concernées