L’Institut Confucius de Phuket de l’Université du Prince de Songkla se distingue lors la 10e édition du Festival culturel international de Kathu

[Source]    Institut Confucius de Phuket de l’Université du Prince de Songkla en Thaïlande [Time]    2018-08-10 17:28:40 
 

Du 27 au 30 juillet, la 10e édition du Festival culturel international de Kathu a eu lieu à Kathu, dans la province de Phuket, en Thaïlande. L’événement a réuni des délégations venant de dix pays, dont la Chine, le Myanmar et la Malaisie. En tant que seule délégation chinoise, l’Institut Confucius de Phuket de l’Université du Prince de Songkla (PSU) a mené des activités telles que le défilé de chars décorés, le spectacle artistique et l’expérience de la culture chinoise.

Au jour de l’ouverture du festival, portant différents costumes traditionnels chinois et tenant à la main des drapeaux chinois et thaïlandais, une dizaine d’enseignants bénévoles de l’Institut Confucius formant la phalange chinoise, ont défilé le long des rues principales du centre-ville de Kathu, en attirant plus de 50 000 habitants locaux et touristes venus de différents pays.


La phalange des enseignants bénévoles


Chen Xiaoda, directeur chinois de l’Institut Confucius, est prêt à défiler dans un char décoré.

Lors de la soirée d’ouverture, des enseignants bénévoles de l’Institut Confucius ont exécuté des numéros minutieusement préparés. Le Tai-Chi unissant la force à la douceur, a été pratiqué avec l’accompagnement de la mélodie du guzheng intitulée « Hautes montagnes et eaux qui coulent », alors que l’éventail du Tai-Chi a été interprété de manière uniforme avec la danse nationale intitulée « La porcelaine bleu et blanc ». Tous ces numéros ont montré le charme de la culture chinoise. La soirée a réuni Chaveerad Kasatesuntorn, vice-ministre thaïlandais de la Culture, Norrapat Plodtong, gouverneur de la province de Phuket, Chaianan Suttikun, maire de Kathu, Antapong Chantarattanawong, maire adjoint de Kathu, et Somjai Suwansupana, maire de Phuket. Ils ont hautement apprécié la représentation donnée par l’Institut Confucius.


La démonstration du Tai-Chi


La représentation de la danse accompagnée du chant intitulé « La porcelaine bleu et blanc »


La représentation de la danse accompagnée du chant intitulé « La porcelaine bleu et blanc »

La zone d’expérience de la culture chinoise mise en place par l’Institut Confucius a attiré de nombreux spectateurs. Dans le stand de collations chinoises, en plus des sablés, des gâteaux de lune glacés et des galettes sucrées, les enseignants bénévoles ont également confectionné des œufs épicés sculptés, en intégrant parfaitement l’art et la nourriture. Présentant des gâteaux chinois à ses amis sur place, une amie britannique a déclaré: « J’ai visité Xiamen, Shanghai et Beijing. Mais pour la gastronomie chinoise, je compte aller en Chine encore plusieurs fois. »

Devant le stand de la calligraphie et de la peinture, Jia An, un jeune Indien, a écrit des caractères chinois avec un enseignant de calligraphie selon la méthode de la peinture, en émerveillant les spectateurs sur place. Jia An a confié: « Les caractères chinois ressemblent à de belles peintures abstraites. Je suis très heureux de ressentir le charme du chinois ici ». Avant de partir, il a demandé les coordonnées de l’Institut Confucius pour s’inscrire à la classe d’apprentissage du chinois.


L’expérience de la culture calligraphique


L’expérience de la culture calligraphique

En outre, dans le stand de nœuds chinois, des parents et leurs enfants ont tressé ensemble des bracelets et des nœuds chinois exquis. Le stand de la peinture chinoise a attiré un peintre thaïlandais. Ce dernier a créé une peinture au lavis de la figure du panda avec un pinceau, sous la direction d’une enseignante de peinture chinoise de l’Institut Confucius. Pour la remercier, le peintre thaïlandais a fait un croquis de portrait pour cette enseignante de l’Institut Confucius. Ils se sont faits des amis à travers la peinture, quelle scène harmonieuse !


Une enseignante bénévole apprend à une visiteuse à tresser un nœud chinois.


Le peintre thaïlandais fait un portrait pour l’enseignante de l’Institut Confucius.


Une petite fille thaïlandaise fait l’expérience de la peinture chinoise.


Les amis thaïlandais portent des costumes traditionnels chinois.

Au cours de ce festival culturel, l’Institut Confucius de Phuket de la PSU a construit une plate-forme pour la promotion de la culture chinoise. Adhérant toujours au concept dit « S’enraciner au campus et s’intégrer dans la société », l’Institut Confucius a activement participé aux activités culturelles locales en gagnant une bonne réputation sociale.

Article : Fang Hengkun

 
mot clé:

Nouvelles concernées