Ouverture de l’Atelier de formations 2018 dédié aux nouveaux directeurs chinois des Instituts Confucius en Asie et en Afrique à l’Université des Langues étrangères de Dalian

[Source]    Siège de l’Institut Confucius (Hanban) [Time]    2018-07-20 09:12:43 
 

Le 14 juillet, l’Atelier de formations 2018 du Siège de l’Institut Confucius (Hanban) dédié aux nouveaux directeurs chinois des Instituts Confucius en Asie et en Afrique s’est ouvert à l’Université des Langues étrangères de Dalian (DUFL). La cérémonie d’ouverture a réuni des invités d’honneur, dont Yu Yunfeng, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius et directeur général adjoint du Hanban, Liu Ximing, président du Comité des affaires universitaire de la DUFL, Liu Hong, présidente de la DUFL, et Sun Yuhua, présidente du Comité des présidents d’université chinois du réseau universitaire de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS). Wang Weichen, vice-président de la DUFL, a présidé la cérémonie. Lors de cet Atelier de 4 semaines, suivront des formations spéciales 75 nouveaux directeurs d’Institut Confucius ou de Classe Confucius en Asie et en Afrique, venus de 53 établissements chinois, tels que l’Université de Beijing, l’Université des Langues et Cultures de Beijing, l’Université du Shandong et Radio Chine internationale.


Wang Weichen

Dans son discours, la présidente de la DUFL Liu Hong a déclaré avec beaucoup d’émotion que la cause de l’Institut Confucius, au niveau des échanges culturels et de la connexion des peuples, correspondait avec les objectifs de développement de la construction de « la Ceinture et la Route » de la Chine. Selon elle, l’Institut Confucius est une plate-forme globale d’échanges culturels basée sur la langue et la culture, ayant pour vocation de promouvoir le développement des relations amicales entre la Chine et le reste du monde, et impliquant la situation générale de la diplomatie publique et des échanges culturels, en particulier des échanges éducatifs. Actuellement, les Instituts Confucius du monde entier connectent plus d’un millier d’universités chinoises et étrangères, ce qui constitue la base la plus solide pour construire une communauté de destin pour l’humanité sur le plan culturel, linguistique et éducatif. Après 14 ans de développement et de construction, bon nombre de gens se sont épris du chinois et de la culture chinoise dans les pays d’accueil des Instituts Confucius. Ils ont pris l’initiative de dialoguer profondément avec la culture chinoise et de rechercher des cheminements et des formes pour que leurs cultures nationales et la culture chinoise puissent s’intégrer et s’inspirer. Mme Liu a conclu que l’apprentissage et l’inspiration mutuels entre les cultures chinoise et étrangère étaient en cours imperceptiblement.


Liu Hong

Yu Yunfeng, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius et directeur général adjoint du Hanban, a donné aux stagiaires leur première leçon intitulée « Raconter bien les histoires chinoises et mener à bien le travail du directeur d’Institut Confucius ». Il a d’abord présenté le parcours de développement de l’Institut Confucius pendant les 14 ans passés et ses objectifs dans la nouvelle ère. Ensuite, M. Yu a formulé des propositions sur la façon de mener à bien le travail du directeur d’Institut Confucius en tenant compte de la réalité des Instituts Confucius en Asie et en Afrique. Il a souligné que depuis la création du premier Institut Confucius en 2004, 525 Instituts Confucius et 1 113 Classes Confucius avaient été établis dans 146 pays et régions du monde. L’Institut Confucius a pris l’initiative de s’adapter à la demande et de saisir les opportunités de développement, en insistant sur la coopération entre les partenaires chinois et étranger, et le principe dit « Construction commune, gestion conjointe et partage ». Selon M. Yu, ayant promu les échanges culturels et humains par l’intermédiaire de la langue, l’Institut Confucius est devenu la plus grande institution de promotion de langue du monde, et constitue une force importante dans les échanges culturels entre la Chine et le reste du monde. Le directeur exécutif adjoint Yu a également souligné que les Instituts Confucius de la nouvelle ère devraient s’attacher au développement interne, professionnel, localisé, caractéristique et numérique, ainsi qu’à l’ouverture, à l’intégration, à la réforme et à l’innovation, afin d’aider leurs élèves à réaliser leurs propres rêves, et de favoriser un meilleur développement des universités, des régions et des pays d’accueil. D’après lui, l’objectif final est d’améliorer la compréhension entre les peuples du monde vis-à-vis de la langue et de la culture chinoises, de promouvoir les échanges et l’inspiration mutuelle entre les différentes civilisations et d’apporter une plus grande contribution à la construction d’une communauté de destin pour l’humanité. Finalement, M. Yu a émis le souhait que les stagiaires attachent une grande importance à la formation et s’y engagent complètement, en vue d’une amélioration réelle de leurs capacités. Il espérait aussi que les stagiaires trouveraient leur place pertinente à l’issue de cette formation, dans le but de bien remplir les devoirs de directeur et de devenir messagers pour promouvoir la connexion des peuples chinois et étranger.


Yu Yunfeng


Guo Weidong venant de l’Université normale du Xinjiang prononce un discours en tant que représentant des stagiaires.


Lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier

Cette édition de formation dédiée aux directeurs chinois impliquera la gestion de l’Institut Confucius, l’enseignement et la diffusion culturelle, la communication et la collaboration interculturelles, ainsi que l’introduction des programmes du Siège de l’Institut Confucius, à travers des conférences, des séminaires, des visites, des expériences et des partages d’expériences, entre autres. Selon des sources, en tant que base multilingue de Chine pour la promotion internationale du chinois, la DUFL a établi 10 Instituts Confucius répartis en Asie, en Afrique, en Europe et en Amérique du Sud. Cela lui a permis de se classer au septième parmi les universités chinoises et en première dans la province du Liaoning. Au cours de la dernière décennie, l’université a organisé 34 éditions de formation sous l’égide du Siège de l’Institut Confucius (Hanban), à l’intention des directeurs, des enseignants et des bénévoles. Elle a formé dans ce cadre plus de 4 000 directeurs chinois, enseignants chinois et étrangers ainsi qu’enseignants-bénévoles de chinois. Appréciée par le Siège de l’Institut Confucius et saluée par les stagiaires, la DUFL s’est vu décerner le titre d’« Institution d’organisation chinoise excellente de l’Institut Confucius » lors de trois éditions de la Conférence mondiale de l’Institut Confucius.

 
mot clé:

Nouvelles concernées