L’Institut Confucius de la Faculté d’éducation de l’Université du Rwanda organise le Tournoi international 2018 des arts martiaux chinois

[Source]    Institut Confucius de la Faculté d’éducation de l’Université du Rwanda [Time]    2018-07-19 09:08:04 
 

 

Les 9 et 10 juin, l’Institut Confucius de la Faculté d’éducation de l’Université du Rwanda a organisé le Tournoi international sur invitation 2018 des arts martiaux chinois, en réunissant quelque 200 candidats venus de Tanzanie, du Congo (RDC), de Zambie, du Kenya et du Rwanda. Ce match enthousiasmant a attiré l’assistance de quelques centaines d’habitants locaux et plusieurs médias chinois et étrangers l’ont suivi.

D’abord, les équipes de différents pays ont effectué une représentation d’avant-match. Les spectateurs ont été émerveillés par leurs mouvements, comme le bond, la culbute, le coup de pieds et le grand écart. Certains d’entre eux ont même enregistré les moments foudroyants avec leurs téléphones portables.

L’Institut Confucius de la Faculté d’éducation de l’Université du Rwanda a donné une représentation lors de la cérémonie d’ouverture, en émerveillant tous les spectateurs. D’abord, la chorale de l’Institut Confucius avait adapté et a chanté en accompagnement pour l’équipe nationale des arts martiaux du Rwanda les chansons respectivement intitulées « Un, deux, trois, quatre : chanson des combattants » et « Une bouffée de rire devant la mer », ce qui ont donné une impression rafraîchissante au public. Dans la représentation baptisée « Danse dès le chant du coq », ont été intégrées des boxes d’imitation, telles que poing de l’arhat dormant, poing ivre, poing du serpent et poing du scorpion. En plus de la combinaison avec l’entraînement duel des arts martiaux et de la boxe de Shaolin, un fort intérêt a été suscité chez l’audience. Le numéro de Tai-chi intitulé « Interrogation sur le taoïsme au ciel », interprété conjointement par des enseignants de l’Institut Confucius, des membres du Club des arts martiaux de l’Institut Confucius et du Club des arts martiaux de l’Institut Confucius pour enfants, a suscité des tonnerres d’applaudissements du public. De plus, des membres du Club des arts martiaux de l’Institut Confucius pour enfants ont joué la pièce de théâtre d’arts martiaux intitulée « Après l’école ». La boxe du singe et le Kung-fu enfantin, représentés par ces enfants, ont enthousiasmé tous les spectateurs.


Numéro de Tai-chi baptisé « Interrogation sur le taoïsme au ciel »


Spectacle de Kung-fu enfantin

Une trentaine de candidats venant de Zambie, du Kenya, de Tanzanie et du Congo (RDC) portant des vêtements de différentes couleurs ont donné au public un spectacle d’arts martiaux merveilleux. L’agilité et l’élan à la « Jeanne d’Arc » des candidates ne cessaient de provoquer des acclamations parmi les spectateurs. Comme la parole dite « Fierté face à nombre de défis, enthousiasme comme le rayonnement du soleil brillant », avec l’accompagnement des chansons magnifiques et classiques telles que « L’homme doit être fort » et « Kung-fu chinois », les candidats ont montré leur vigueur forte avec les yeux fermes et persistants. Impressionnés par cette représentation, les spectateurs chinois ont témoigné d’un ébranlement au cœur et d’une stimulation spirituelle.

Le programme de ce match comprenait le Sanda (un sport de combat chinois) et plusieurs Taolu (terme chinois désignant une forme dans les arts martiaux chinois), tels que la boxe en cinq marches, le poing du Sud, le Changquan, le sabre, le sabre du Sud, le bâton, le bâton du Sud, la lance et l’épée. Par ailleurs, dans le match des Taolu, les candidats étaient divisés en différentes équipes, y compris celle des enfants, celle des femmes et celle des adultes. L’Institut Confucius de la Faculté d’éducation de l’Université du Rwanda a remporté 3 médailles d’or, 7 médailles d’argent et une médaille de bronze.


Un candidat de l’équipe des enfants du Taolu exécute la boxe en cinq marches.


Compétition du Taolu de l’épée


Compétition du Taolu du bâton


Compétition du Taolu de la lance


Compétition du Sanda à 70 kg

Lors de la cérémonie de clôture, Uwiragiye Mark, président de l’Association nationale des arts martiaux du Rwanda, a remercié dans son discours l’Institut Confucius de la Faculté d’éducation de l’Université du Rwanda pour son soutien énergique à ce concours. Rao Hongwei, ambassadeur de Chine au Rwanda, et John Ntigengwa, secrétaire permanent du ministère rwandais de la Culture et des Sports, ont remis les prix aux lauréats.


Rao Hongwei décerne une médaille au lauréat.

Zhang Xian, directeur chinois de l’Institut Confucius de la Faculté d’éducation de l’Université du Rwanda, a indiqué que l’objectif de ce concours international d’arts martiaux était de transmettre l’initiative de « la paix et le développement » en Afrique et dans le monde. L’Institut Confucius souhaitait par l’organisation de ce concours de la santé et du bonheur aux peuples des différents pays, de la prospérité et du développement aux différents pays ainsi que de la paix et de la stabilité au monde. M. Zhang espérait que ce concours se déroulerait dans de nombreux pays à l’avenir, de sorte que de plus en plus de ressortissants chinois et d’étrangers d’origine chinoise des différents pays africains participeraient à la promotion des arts martiaux chinois et que davantage d’amis africains pratiqueraient les arts martiaux chinois.


Photo de groupe des candidats


Photo de groupe du Club des arts martiaux de l’Institut Confucius de la Faculté d’éducation de l’Université du Rwanda

Su Wen, professeur d’arts martiaux à l’Institut Confucius de la Faculté d’éducation de l’Université du Rwanda et consultant auprès du Club des arts martiaux du Rwanda, a présenté que l’atmosphère de l’étude et de la pratique du Kung-fu chinois au Rwanda était intense et que le Kung-fu était très populaire dans ce pays depuis longtemps. Selon lui, le développement et la diffusion des arts martiaux dans ce pays se caractérisent par le commencement dès l’enfance et l’équilibre des sexes. Actuellement, 23 clubs d’arts martiaux sont répartis dans différentes provinces et villes à travers le pays, avec environ 2 500 apprenants inscrits. Cet événement international est un grand tournoi pour les apprenants d’élite des arts martiaux au Rwanda. Il y a de nombreux amateurs d’arts martiaux au Rwanda, et les cours d’arts martiaux chinois ont déjà été introduits dans des universités et des écoles primaires et secondaires locales en touchant toutes les tranches d’âge scolaire.

Article : Su Wen

 
mot clé:

Nouvelles concernées