Concours « Passerelle vers le chinois » : 30 candidats qualifiés en finale

[Source]    chinanews.com [Time]    2018-07-19 09:02:02 
 


Les candidats répondent aux questions. (Photo fournie par l’organisateur de l’émission)

En juin, en plein été, la 17e édition du Concours « Passerelle vers le chinois » ouvert aux étudiants du monde s’est ouverte à Changsha dans le Hunan. 152 candidats venant de 141 régions de compétition dans 118 pays s’y sont réunis pour faire la compétition de leur niveau de chinois dans la demi-finale et la finale durant un mois.

Le nombre de candidats à cette édition du Concours « Passerelle vers le chinois » a battu un nouveau record. Ils possèdent également un niveau de chinois plus élevé que ceux des éditions précédentes. Le 10 juillet, après une compétition intense de réponse aux questions dans la demi-finale, les 30 meilleurs candidats d’entre eux se sont qualifiés en finale, plus précisément 4 pour le groupe d’Océanie, 6 pour le groupe d’Afrique, 6 pour le groupe d’Amérique, 7 pour le groupe d’Europe et 7 pour le groupe d’Asie.


Les candidats en réflexion (Photo fournie par l’organisateur de l’émission)

Selon les règles, les candidats devaient répondre aux questions sur l’ordinateur en groupe divisé par le continent d’où ils viennent. Le nombre des candidats qualifiés pour la prochaine étape était déterminé en proportion du nombre total des candidats de chaque groupe. Après avoir accumulé selon une certaine proportion les notes de la demi-finale et de la compétition « Traverser la passerelle », ceux qui atteignent 100 en premier étaient qualifiés pour la prochaine étape. L’éventail des questions porte sur les connaissances concernant l’histoire, la géographie et la culture de la Chine. L’objectif était de tester les connaissances des candidats en histoire, en culture et en situation actuelle de la Chine.

A ce jour, les candidats sont montés sur scène portant leurs propres costumes nationaux caractéristiques. Sur la scène, certains ont répondu aux questions sans précipitation, d’autres ont perdu la boussole ayant les sourcils froncés. Il y avait même des candidats qui s’exclamaient en levant les mains après avoir fini les questions.


Les candidats répondent sérieusement aux questions. (Photo fournie par l’organisateur de l’émission)

Theo Stapleton (dont le nom chinois est Si Teng), candidat australien, s’est qualifié en finale en premier. Lui, qui a appris le chinois depuis trois ans, avait fait ses études spécialisées en chinois à l’Université Tsinghua (THU) et à l’Université de Beijing (PKU). Il parle chinois couramment, mais excelle également à simuler des accents de différentes régions chinoises, qu’ils soient celui du Sichuan, celui du Nord-Est de la Chine ou celui de Beijing.

« En 2015, quand je suis venu pour la première fois en Chine, je m’en suis profondément épris. J’aime particulièrement la gastronomie, l’art contemporain et la culture bouddhiste de la Chine. J’espère continuer mes études de master en Chine dans le futur », Theo Stapleton a ainsi dit.

José Pablo, candidat venant du Costa Rica, a aussi validé son ticket pour la finale. Il avait appris le droit et l’économie à l’Université des Langues et Cultures de Beijing (BLCU). Pablo souhaite devenir un jour l’ambassadeur du Costa Rica en Chine, en vue d’établir un pont d’amitié entre la Chine et son pays.

Bien qu’il ne soit pas qualifié pour la finale, un candidat néo-zélandais nommé Ren Dao a affirmé qu’il continuerait de participer au Concours « Passerelle vers le chinois » dans le futur. « Cette compétition m’a permis des échanges avec les candidats venants de différents pays. J’en suis très heureux. Mon niveau de chinois n’est pas aussi bon que les autres candidats, alors, je crois que je vais l’améliorer après un an d’études en Chine. » En septembre prochain, il va faire ses études à l’Université Fudan.

D’après des sources, la finale de cette édition du Concours « Passerelle vers le chinois » établira pour la première fois la grande Classe d’échanges entre la Chine et le reste du monde. Une classe sera ainsi introduite sur scène pour donner des cours de chinois intéressants et joyeux. Trois personnalités chinoises et étrangères seront invitées en chaque épisode pour poser des questions aux candidats en menant des interactions avec eux. Lors de la finale, à part les questions, des étapes de jeux en chinois seront créées originalement pour que les candidats puissent démontrer leurs connaissances de chinois au cours des jeux.


Photo de groupe des 30 meilleurs candidats au Concours « Passerelle vers le chinois ». (Photo fournie par l’organisateur de l’émission)

« Cette fois-ci, les questions étaient très difficiles, couvrant plusieurs domaines dont l’histoire et la culture chinoises. Alors que les candidats y ont répondu sans se presser. Leur niveau de chinois est au-delà de notre imagination », le maître de classe Chen Ming s’est ainsi exprimé, ajoutant que le Concours « Passerelle vers le chinois » était un pont culturel pour diffuser la culture chinoise au monde, permettant à plus de gens d’apprendre le chinois et de connaître la culture chinoise.

Prochainement, les candidats éliminés mèneront une visite d’études en se rendant à CRRC Zhuzhou locomotive Co., Ltd., au Musée provincial du Hunan, au site touristique de Juzizhou à Changsha ainsi qu’à l’Académie millénaire Yuelu, tandis que les 30 candidats qualifiés attendront une épreuve de chinois aussi intense qu’intéressante.

(Chinanews.com, depuis Changsha, le 11 juillet, journaliste : Tang Xiaoqing)

Lien de l’article

 
mot clé:

Nouvelles concernées