L’Institut Confucius de l’Université du Mahasarakham en Thaïlande organise le 1er Festival de l’opéra chinois

[Source]    people.cn [Time]    2018-07-03 09:01:41 
 

Organisé par l’Institut Confucius de l’Université du Mahasarakham (MSU) en Thaïlande en collaboration avec le Bureau municipal de la Culture, de la Presse, de la Publication, de la Radio, du Film et de la Télévision de Nanning, la première édition du Festival de l’opéra chinois s’est ouverte le 25 juin à la MSU. Inscrit dans le cadre de l’échange culturel avec l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), l’événement a réuni des personnalités éminentes, à savoir Liao Junyun, consul général de Chine à Khon Kaen en Thaïlande, Praphat Sathan-Itthirit, directeur du Département de la Culture de la province du Mahasarakham, Li Youliang, directeur adjoint du Bureau municipal de la Culture, de la Presse, de la Publication, de la Radio, du Film et de la Télévision de Nanning, Fang Ning, directeur de l’Institut de recherche sur la culture et l’art de Nanning, Hong Zerong, président honoris causa de l’Association des écoles de chinois du nord-est de la Thaïlande, le Dr. Prayook Srivilai, vice-président de la MSU, et He Dong, directeur chinois de l’Institut Confucius de la MSU.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le Dr. Prayook Srivilai, le directeur adjoint Li Youliang, et le consul général chinois Liao Junyun ont chacun prononcé un discours. Le représentant du Département de la Culture de la province du Mahasarakham a également prononcé un discours au nom du gouverneur de la province. Par la suite, la Faculté des arts de la MSU a signé un accord de coopération respectivement avec l’Institut Confucius de la MSU et l’Institut de recherche sur la culture et l’art de Nanning, en devenant membre du Mécanisme de coopération et d’échange de l’opéra Chine-ASEAN.


Les invités d’honneur coupent le ruban pour la cérémonie d’ouverture.


Photo de groupe

Ce premier Festival de l’opéra chinois comprenait trois parties principales, à savoir l’exposition culturelle, la conférence sur la culture de l’opéra chinois et la représentation de l’opéra chinois. Dans l’exposition culturelle, au centre d’exposition, ont été présentées au public des photos, des peintures et des œuvres calligraphiques chinoises. Parallèlement, des éléments du patrimoine culturel immatériel de Nanning, dont la médecine et l’artisanat traditionnels, ont été démonstrés dans une autre zone d’exposition, où les spectateurs pouvaient en faire l’expérience sous la direction du personnel de l’exposition. Entourés de spectateurs, les artistes chinois et thaïlandais ont échangé en dansant. Ils ont appris mutuellement pour s’inspirer l’un de l’autre, tandis que les spectateurs ont assisté à cette rencontre culturelle.


Découvrir la broderie traditionnelle du Guangxi

Mao Xiaoyu, professeur à l’Académie nationale des Arts de Chine, a animé la conférence sur la culture de l’opéra chinois. En utilisant des langages simples pour traiter des sujets difficiles, et avec la collaboration des acteurs, le Pr. Mao a donné une conférence vivante, intéressante et facile à comprendre. Grâce à cette conférence, les étudiants présents ont eu une certaine connaissance sur la culture de l’opéra chinois en y montrant des intérêts. D’ailleurs, la représentation de pièces de l’opéra chinois a été donnée en deux séances respectivement dans l’après-midi et au soir. La délégation de l’échange culturel avec l’ASEAN a interprété pour les spectateurs des pièces classiques de l’opéra cantonnais du style du Sud, à savoir « La concubine ivre », « La fée éparpille des fleurs » et « Le petit banquet », ainsi que des œuvres classiques de l’Opéra du Yong (ancien nom du Guangxi), dont « Dabi Men », « Muhu Guan ». Les spectateurs ont été profondément touchés par le chant et la danse des acteurs, en donnant des salves d’applaudissements.


Lors de la conférence sur la culture de l’opéra chinois


La représentation de l’opéra chinois

« Les bonnes relations interétatiques reposent sur l’amitié étroite entre leurs peuples, et celle-ci réside dans la compréhension mutuelle. » Les échanges interétatiques prennent leur source dans les échanges culturels. Ce n’est qu’en comprenant la culture de chacun que l’on pourra respecter mutuellement et s’intégrer. Cet échange culturel a non seulement attiré un grand nombre des étudiants venant de différentes universités de la province du Mahasarakham, mais également de nombreux ressortissants chinois et Thaïlandais d’origine chinoise. Son contenu riche et varié a permis à tous les spectateurs de ressentir profondément l’étendue et la profondeur de l’opéra chinois, tout en admirant un festin culturel audiovisuel.

(People.cn, depuis Bangkok, le 28 juin, journaliste : Sun Guangyong

Photos fournies par l’Institut Confucius de la MSU)

Lien de l’article

 
mot clé:

Nouvelles concernées