Une entreprise à capitaux chinois démontre la technologie chinoise du TGV aux étudiants péruviens

[Source]    xinhuanet.com [Time]    2018-07-03 09:05:16 
 

Le 27 juin, la filiale au Pérou de China Tiesiju Civil Engineering Group Co., Ltd. (CTCE) et l’Institut Confucius de l’Université Ricardo Palma au Pérou ont organisé conjointement une conférence sur le développement du train à grande vitesse (TGV) de la Chine, suscitant de vives réactions parmi les enseignants et étudiants.

C’était la première fois qu’une grande entreprise étatique chinoise s’est présentée dans une université péruvienne. Shi Zeyu, représentant commercial de la filiale péruvienne du CTCE, qui a animé la conférence, a cité l’exemple du CTCE pour présenter le système d’entreprise moderne, l’évolution et l’influence mondiale des entreprises chinoises, ainsi que le développement du TGV et du transport ferroviaire en Chine et le rôle de promotion et d’entraînement importants de l’économie de métro dans le développement urbain.

Cette conférence, riche en contenu, a traité les questions complexes dans un langage simple, permettant aux étudiants péruviens d’avoir une compréhension directe vis-à-vis du développement économique et de la technologie du TGV de la Chine. Parallèlement, elle a permis de démontrer une bonne image des entreprises à capitaux chinois.

Franco Quiros, étudiant spécialisé en traduction chinois-espagnole à la Faculté de l’humanité et des langues modernes de l’Université Ricardo Palma, a évoqué que la technologie chinoise du TGV se développait rapidement et la Chine était en train de devenir un leader mondial en la matière, alors que le transport ferroviaire péruvien était relativement arriéré. De ce fait, il croyait que les deux pays disposaient de larges perspectives de coopération en termes d’échanges scientifiques et technologiques. « J’espère contribuer à ce genre de coopération à l’avenir en utilisant les connaissances que j’ai acquises ».

Yang Cuiying, directrice chinoise de l’Institut Confucius de l’Université Ricardo Palma, a déclaré que ces dernières années, avec le développement intégral des relations économiques et commerciales sino-péruviennes, de plus en plus d’entreprises chinoises avaient choisi d’investir au Pérou, et un nombre croissant de jeunes Péruviens s’intéressaient à l’apprentissage du chinois. En Amérique du Sud, l’Université Ricardo Palma est la seule université à former des traducteurs et interprètes professionnels chinois-espagnol. Selon Mme Yang, ces étudiants œuvrent pour devenir piliers de la communication amicale entre la Chine et le Pérou.

Selon des sources, à l’heure actuelle, plus de 170 entreprises chinoises sont présentes au Pérou, en réalisant des investissements dont le montant a dépassé 18 milliards de dollars américains (à l’équivalent de quelque 119 milliards de yuans).

(Agence de Presse Xinhua, depuis Lima, le 27 juin, journaliste : Zhang Guoying)

Lien de l’article

 
mot clé:

Nouvelles concernées