Une représentation donnée par des étudiants chinois et cambodgiens pour célébrer les 60 ans des relations Chine-Cambodge

[Source]    ] Institut Confucius de l’Académie royale du Cambodge [Time]    2018-06-28 09:13:13 
 

Afin de célébrer le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques sino- cambodgiennes, une représentation artistique donnée par des étudiants chinois et cambodgiens s’est ouverte à 18 heures (heure locale) du 22 juin 2018 au Théâtre Chaktomuk à Phnom Penh. Quelque 500 personnes ont assisté à cette représentation artistique, y compris des fonctionnaires des deux pays, les représentants d’universités, des personnalités issues de tous les milieux cambodgiens ainsi que des ressortissants chinois et des Cambodgiens d’origine chinoise.

Sous le haut patronage du Siège de l’Institut Confucius (Hanban) et de l’Académie royale du Cambodge (RAC), ce spectacle a été organisé par l’Université normale de Beijing et l’Institut Confucius de la RAC. L’événement a réuni Phoeurng Sackona, ministre cambodgienne de la Culture et des Beaux-Arts, Ma Jianfei, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius et directeur général adjoint du Hanban, Sok Touch, président de la RAC, et Li Xiaobing, directeur adjoint du Comité des affaires universitaires de l’Université normale de Beijing.

Ma Jianfei a indiqué dans son discours que depuis l’établissement des relations diplomatiques sino-cambodgiennes il y a 60 ans, la coopération mutuellement bénéfique entre les deux pays n’avait cessé de s’approfondir, et les échanges humains et culturels étaient devenus de plus en plus dynamiques, surtout que la participation du Cambodge à la construction de « la Ceinture et la Route » avait apporté des avantages tangibles aux peuples des deux pays. M. Ma espérait que les étudiants chinois et cambodgiens pourraient pleinement montrer le charme unique des excellents cultures et arts traditionnels des deux pays lors de la soirée de gala, pour rapprocher les peuples des deux pays et accroître leur amitié. Phoeurng Sackona a déclaré que dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route », les relations Cambodge-Chine avaient connu un développement global et approfondi, notamment dans les échanges culturels. Selon elle, cette représentation des étudiants chinois et cambodgiens incarne le renforcement des liens culturels et des échanges humains entre les deux parties. Rappelant que les échanges entre le Cambodge et la Chine remontaient à deux mille ans, Sok Touch a émis le souhait que ce spectacle puisse favoriser la compréhension mutuelle entre les acteurs cambodgiens et chinois et promouvoir les échanges culturels entre les deux pays.


La « Danse de bénédiction » cambodgienne


La danse classique chinoise intitulée « Maquillage »


La musique folklorique chinoise intitulée « Les nouvelles histoires de Dunhuang »

Cette représentation a été donnée conjointement par 20 étudiants de licence, de master et de doctorat venant de 10 départements ou facultés de l’Université normale de Beijing et de jeunes acteurs de la Troupe du Service artistique relevant du ministère cambodgien de la Culture et des Beaux-Arts. Intégrant des éléments culturels comme la calligraphie et le Hanfu, les huit numéros exécutés par des étudiants de l’Université normale de Beijing, dont la musique folklorique chinoise intitulée « Les nouvelles histoires de Dunhuang », la danse classique chinoise baptisée « Maquillage », le numéro d’arts martiaux chinois intitulé « Le vent des arts martiaux », la chanson folklorique chinoise baptisée « Jasmine » et la pièce de l’Opéra de Beijing « La concubine ivre », ont pleinement démontré le charme et le style unique de l’excellente culture traditionnelle chinoise. Les danseurs cambodgiens ont représenté cinq drames de danse traditionnels très caractéristiques, dont la danse de paon, la danse de sirène et la danse avec des cannes de bambou. Il est à noter que l’apothéose du spectacle, la chanson intitulée « Les vrais amis se sentent toujours proches malgré la distance qui les sépare », avait été spécialement créée pour cette soirée de gala par des artistes de la RAC. Cette chanson a été interprétée par des chanteurs chinois et cambodgiens avec l’accompagnement d’instruments de musique traditionnels des deux pays. Au rythme mélodieux, les chanteurs ont fait l’éloge de l’amitié sino-cambodgienne de longue date, tout en approfondissant davantage les échanges culturels entre les deux pays.


La photo de groupe

Le 23 juin, à 19 heures (heure locale), au Théâtre Chenla à Phnom Penh, la Troupe artistique étudiante de l’Université normale de Beijing a donné un spectacle à l’intention des ressortissants chinois et des Cambodgiens d’origine chinoise. La représentation artistique a été organisée par l’Université normale de Beijing et l’Association des Khmers-Chinois au Cambodge, sous le haut patronage du Siège de l’Institut Confucius (Hanban). Li Xiaobing, directeur adjoint du Comité des affaires universitaires de l’Université normale de Beijing, et Zheng Mianfa, vice-président permanent de l’Association des Khmers-Chinois au Cambodge, ont chacun prononcé un discours lors du spectacle.

Cette série de spectacles au Cambodge a attiré l’attention de tous les milieux sociaux chinois et cambodgiens. Des medias ont relaté ces événements, y compris l’Agence de Presse Xinhua, people.cn, sina.com.cn et le Jianhua Daily.

 
mot clé:

Nouvelles concernées